Camp de concentration de Jasenovac

Infos
Le camp de concentration de Jasenovac est un camp de concentration créé par le régime des Oustachis a Jasenovac aujourd'hui en Croatie, pendant la Seconde Guerre mondiale dans l'État indépendant de Croatie (NDH).
Camp de concentration de Jasenovac

Le camp de concentration de Jasenovac est un camp de concentration créé par le régime des Oustachis a Jasenovac aujourd'hui en Croatie, pendant la Seconde Guerre mondiale dans l'État indépendant de Croatie (NDH).

Historique

Le camp de Jasenovac était constitué de cinq sites de détention créés entre août 1941 et février 1942 par les autorités de l'État indépendant de Croatie, au confluent des rivières Una et Sava. Il fut le plus grand en Croatie et le troisième camp de la mort le plus "productif" après ceux d'Auschwitz et de Treblinka. Dans ce camp furent déportés des Juifs et des Tziganes ainsi que des résistants aux nazis et aux oustachis (des Serbes en particulier). Le camp n° 1 est créé pour les Juifs et les Tziganes. Le camp n° 2 est créé ensuite, pour accueillir les autres déportés. En novembre 1941, ces camps sont inondés par la Sava. Trois autres camps sont alors créés. Jasenovac ne possédait pas de chambres à gaz ; les prisonniers y étaient tués par épuisement au travail, en les affamant, avec des armes à feu et des armes blanches ; les maladies qui y sévissaient ont également tué de nombreux prisonniers. Une partie des victimes fut enterrée alors qu'une autre fut brulée dans des fours crématoires, aménagés dans une ancienne briqueterie. Certains d'entre eux étaient encore vivants quand les gardiens les y ont jetés, selon Edmond Paris. Le camp était dirigé par le général oustachi Vjekoslav Luburić. Le garde Petar Brzica s'y illustra en coupant, en une nuit, la gorge de 1360 serbes et juifs avec un couteau de boucher ce qui lui valut le titre de "Roi des coupe-gorges".

Victimes

Article principale: Oustachis
-Victimes
Déportés vers le camp de concentration croate de Jansenovac. Le mémorial de Jasenovac detient une liste de 69 842 noms de victimes dont : 39 580 Serbes, 14 599 Tsiganes, 10 700 Juifs, et 3 462 Croates et autres nationalités. Le musée de l'Holocauste de Belgrade detient lui une liste de 80 022 noms de victimes (principalement de Jasenovac) dont environ 52 000 Serbes, 16 000 Juifs, 12 000 Croates et 10 000 Tziganes. Selon le United States Holocaust Memorial Museum : : : ;

Bibliographie

- V. Dedijer, The Yugoslav Auschwitz and the Vatican. The Croatian Massacre of the Serbs during World War II, Prometheus Books Buffalo-New York and Ahriman Verlag Freiburg Germany, 1992
- Robert Fisk, « Cleansing Bosnia at the Camp called Jasenovac », The Independent, 15 août 1992
- Zdenko Löwenthal (dir.), The Crime of the Fascist Occupant and their Collaborationnist against the Jews in Yugoslavia, Belgrade, 1957
- Raul Hilberg, La Destruction des Juifs d'Europe, éd. Gallimard, 2006
- Edmond Paris, Genocide in Satellite Croatia 1941-1945. A Record of Racial and Religious Persecutions and massacres, Translated from the French by Louis Perkins, American Institute for Balkan Affaires, Chicago 1961 ==
Sujets connexes
Août 1941   Auschwitz   Belgrade   Camp de concentration   Croates   Croatie   Février 1942   Jasenovac   Juifs   Oustachis   Petar Brzica   Raul Hilberg   Seconde Guerre mondiale   Serbes   Treblinka   United States Holocaust Memorial Museum   Vjekoslav Luburić  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^