Zagreb

Infos
Zagreb (en allemand Agram, en hongrois Zágráb, en italien Zagabria) est la capitale de la Croatie. Elle est peuplée officiellement de 780 000 habitants avec plus de 1 200 000 habitants pour l'ensemble de la région de Zagreb (ville et comitat) (recensement 2001).
Zagreb

Zagreb (en allemand Agram, en hongrois Zágráb, en italien Zagabria) est la capitale de la Croatie. Elle est peuplée officiellement de 780 000 habitants avec plus de 1 200 000 habitants pour l'ensemble de la région de Zagreb (ville et comitat) (recensement 2001).

Histoire

Vers 600 après J.-C., la province romaine d'Andautonia (Scitarjevo) s'effondre. Les croates arrivent dans ces contrées ; les preuves les plus anciennes de leur arrivée sont des tombes situées au Visoki brijeg à Velika Gorica. En 879, les terres situées entre les fleuves Sava et Drava, ce qui inclut la région actuelle de Zagreb, sont intégrés dans le royaume croate de Tomislav, couronné le premier roi des Croates en 925. L'histoire de Zagreb remonte au moins à 1094, lorsque le roi Ladislas décide de fonder un diocèse à Kaptom et de construire une cathédrale. Deux bourgs existent alors : Kaptol au nord et Gradec, place fortifiée située sur les hauteurs (celle-ci représentant aujourd'hui le quartier de Gornji Grad de Zagreb, et l'un des centres historiques les mieux préservés de Croatie). Ces deux communautés étaient entourées de solides murailles et de tours, dont les vestiges ont été préservés jusqu'à nos jours. En 1242, les deux sites subissent cette même année les attaques des Tatars. Pour remercier Gradec de lui avoir donné un abri efficace, le roi de Croatie et de Hongrie Bela IV lui offre, cette même année, un bœuf d'or et déclare la ville "ville royale libre". Plus tard, des combats éclatent entre le diocèse de Zagreb et la ville libre de Gradec. Pendant les invasions turques en Europe, entre le 14e et le 18e siècle, Zagreb constitue un important rempart frontalier. Le terme de Zagreb apparaît au siècle pour désigner les deux quartiers, l'ensemble étant devenu le principal centre politique de la Croatie et de la Slavonie. En 1557, Zagreb est mentionnée pour la première fois comme siège du gouvernement local de Croatie. La rénovation baroque de la ville aux et siècles change l'aspect de Gradec et de Kaptol. Les vieilles maisons de bois sont détruites alors que des palais, des églises et des couvents font leur apparition. La ville s'enrichit grâce à de nombreux ateliers artisanaux et à des foires commerciales. Des riches familles de nobles, des serviteurs du roi, des hauts représentants religieux ainsi que des marchands fortunés en provenance de toute l'Europe s'établissent à Zagreb. De nombreuses écoles et hôpitaux voient le jour et les habitants acceptent les coutumes culturelles des capitales européennes. La ville dépasse ses frontières médiévales pour s'aventurer dans la plaine. Les premiers jardins publics et les premières grandes propriétés rurales font leur apparition. En 1669, l'empereur austro-hongrois Léopold I confirme par une charte le statut d'université à l'académie royale. La fusion de Kaptol et de Gradec ainsi que de leurs environs en une seule ville a lieu en 1850 et ceci accélère son développement. Le premier maire de Zagreb est Josip Kaufman, ancien magistrat de Gradec. En 1868, Zagreb devient capitale de la Croatie-Slavonie au sein de l'Autriche-Hongrie. Un tremblement de terre dévastateur frappe la ville en 1880 et engendre la rénovation et la modernisation de nombreux quartiers et constructions vétustes. Des bâtiments publics sont érigés, des parcs et des fontaines sont aménagés, et on introduit des transports publics et des services communaux. Le premier tramway, tiré par des chevaux est mis en service en 1891 et le premier tramway électrique entre en service en 1905. Les premières voitures font aussi leur apparition dans les rues de la ville en 1901. Le apporte à Zagreb l'esprit de la sécession. Zagreb est alors un centre fortement urbanisé, en relation étroite avec les centres artistiques, culturels et scientifiques européens de l'époque. Elle devient ensuite capitale fantoche de l'État indépendant de Croatie, satellite de l'Allemagne du Troisième Reich en 1941. Libérée, elle reste la capitale de la république de Croatie en 1946, membre de la République Fédérale socialiste de Yougoslavie. Avec l'accroissement des richesses et de l'industrie, la ville s'étend rapidement à partir de 1957 vers la plaine qui longe le fleuve Sava où pousse une ville contemporaine et d'affaires. Dans la nuit du 24 octobre 1964, la Sava déborde et détruit ou endommage des milliers de maison ; c'est l'inondation la plus grave qu'a connu Zagreb. Avec la dislocation de la République Fédérale socialiste de Yougoslavie en 1991, Zagreb devient la capitale de la République de Croatie. Elle est aussi le siège économique et administratif du pays.

Géographie

Zagreb est située dans le nord-ouest de la Croatie, au sud-ouest du bassin de Pannonie et à 170 km de l'Adriatique. Construite au pied du massif de la Medvednica (dont le sommet est le mont Sljeme, qui culmine à 1034 m), elle se situe entre celui-ci et les rives de la Save (45°15'N ; 15°30'E ; Altitude : 122 m). Le climat est de type continental modéré : température estivale moyenne : 20°C ; température hivernale moyenne : 1°C. Zagreb est le siège des principales institutions administratives politiques et culturelles de la république croate : pouvoir exécutif (gouvernement et président), pouvoir législatif (le Sabor), autorité judiciaire. L'Université de Zagreb (crée en 1669) est la plus importante du pays. Zagreb est également le siège du comitat de Zagreb Zagrebačka županija. La ville est divisée en 17 arrondissements (en croate gradske četvrti).

Culture et tourisme

La ville compte 1 université, 10 théâtres, 21 musées, 14 galeries d'art. Zagreb est une ville importante pour le cinéma d'animation. Elle a apporté via son école une grande richesse au cinéma d'animation mondial. Tous les ans, le Festival international du film d'animation de Zagreb, est l'occasion pour de nombreux animateurs des quatre coins du monde de se retrouver. Les lieux et monuments les plus remarquables sont :
- La cathédrale Saint-Stéphane
- L'église Saint-Marc
- Place Ban Jelačić
- Musée Mimara
- Théâtre national croate

Sports

Zagreb est une ville sportive. Les differents clubs sportifs de la capitale enregistrent des bons résultats au niveau européen, et ceci dans des disciplines très diverses.
-Football : - Vainqueur de la Coupe de l'UEFA en 1963 /
-Handball : RK Zagreb - Vainqueur de la Ligue des Champions en 1992 et 1993
-Basketball : Cibona Zagreb - Euroleague en 1985 et 1986 / Coupe Korac en 1988 / Coupe des Coupes 1982 et 1987 / KK Zagreb
-Water-Polo : Mladost Zagreb - Ligue des Champions 1969, 1969, 1970, 1990, 1991 et 1996.

Jumelages

-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Galerie

Image:Zageb_Croatian National Theater.jpg| Le Théâtre national. Image:Mimara_1.jpg|Le musée Mimara. Image:Trg1880.jpg| Place du ban Jelačić, centre-ville (1880). Image:Zagreb trg bana Jelačića.jpg Place du ban Jelačić, centre-ville (2005). Image:Jelačić (Josip) Statue-Zagreb.jpg| Statue équestre représentant Josip Jelačić (Zagreb). Image:Parc-zagreb.JPG| Parc dans la ville. Image:Tribunal-zagreb.JPG| Tribunal National. Image:Marko_1.jpg|Eglise Saint-Marc. Image:Cathedrale-zagreb.jpg|Cathédrale de Zagreb. Image:Dolac-zagreb.JPG|Place du marché, Dolac. Image:Zagreb3.jpg| Zagreb vu du ciel. Image:Moderne-zagreb.JPG| Quand le baroque rencontre l'architecture moderne. ==
Sujets connexes
Autriche-Hongrie   Capitale   Cibona Zagreb   Comitat de Zagreb   Croates   Croatie   Hongrie   KK Zagreb   Mer Adriatique   Parti social-démocrate de Croatie   RK Zagreb   Sabor   Sava   Save (Danube)   Slavonie   Tatars   Troisième Reich  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^