Rellys

Infos
Rellys (Henri Marius Bourelly, dit), acteur français né le 12 décembre 1905 à Marseille, décédé le 20 juillet 1991 dans cette même ville.
Rellys

Rellys (Henri Marius Bourelly, dit), acteur français né le 12 décembre 1905 à Marseille, décédé le 20 juillet 1991 dans cette même ville.

Biographie

Enfant, Rellys accompagne ses parents en pique-nique dans les pinèdes et y pousse la chansonnette. Henri Rellys travaille d'abord pâtissier, gagnant le sobriquet de « Brioche ». Acteur de théâtre amateur, il remporte un concours de chant à l'Alcazar de Marseille, déguisé en comique troupier, en 1925. Après son service militaire, il est engagé, sous le nom de Rellys, pour des tournées de music-hall dans le Midi et en Afrique du Nord. Dans la revue En plein soleil, il imite Maurice Chevalier et Joséphine Baker ! En 1933, Alibert l'engage dans la troupe de sa pièce Au pays du soleil, contribuant au lancement de sa carrière. En 1935, Marcel Pagnol lui donne sa chance dans Merlusse. Il se spécialise au début dans les comédies marseillaises, qui font florès à l'époque : Trois de la marine (1934), César (1936), Un de la canebière (1937). Dans les années 40, il fait remarquer son accent provençal, sa voie douce et chaude et son air attendrissant dans Narcisse, d'Ayres d'Aguiar (1940), où il fait un véritable triomphe en aviateur malgré lui, Feu Nicolas, de Jacques Houssin (1943), Roger la Honte, d'André Cayatte (1945), Les Aventures des pieds nickelés (il joue Croquignol), de Marcel Aboulker (1947), Tabusse de Jean Gehret (1948) et Manon des Sources (1952) de Marcel Pagnol, dans lequel il campe un émouvant Ugolin (1949). Sa carrière exceptionnellement longue se poursuivra après guerre avec des films comme Amédée, de Gilles Grangier (1950), La vie est un jeu, de Raymond Leboursier (1951), Arènes joyeuses de Maurice de Canonge (2 version en 1958 avec Fernand Raynaud après avoir déjà figuré au générique de la 1 version réalisée par Karl Anton en 1935 avec Alibert), Crésus, de Jean Giono (1960), L'Âge ingrat, de Gilles Grangier (1964), Heureux qui comme Ulysse, d'Henri Colpi, (1970). Son dernier film sera L'Ange gardien, de Jacques Fournier (1978). Après son décès, il est enterré au cimetière Saint-Pierre de Marseille, à coté du chanteur Alibert, des compositeurs Vincent Scotto et Charles Helmer-Ponge et de la meneuse de revue Gabrielle Caire dite Gaby Desly, tous nés à Marseille.

Filmographie sélective

- 1930 : Le Tampon du Capiston, de Joe Francis, Jean Toulout
- 1933 : Au pays du soleil, de Robert Péguy
- 1934 : Merlusse, de Marcel Pagnol
- 1934 : Trois de la marine, de Charles Barrois
- 1935 : Arènes joyeuses, de Karl Anton
- 1936 : César, de Marcel Pagnol
- 1937 : Le Cantinier de la coloniale, d'Henry Wulschleger
- 1937 : Titin des Martigues, de René Pujol
- 1938 : Ça, c'est du sport, de René Pujol
- 1938 : Un de la canebière, de René Pujol
- 1939 : Narcisse, d'Ayres d' Aguiar
- 1940 : Tobie est un ange, d'Yves Allégret
- 1942 : Frederica, de Jean Boyer
- 1943 : Feu Nicolas, de Jacques Houssin
- 1945 : Roger la Honte, d'André Cayatte
- 1945 : Le Roi des resquilleurs, de Jean Devaivre
- 1946 : La Revanche de Roger la Honte, d'André Cayatte
- 1946 : Les Trois cousines, de Jacques Daniel-Norman
- 1947 : Les Aventures des Pieds Nickelés, de Marcel Aboulker
- 1948 : Tabusse, de Jean Gehret
- 1949 : Le 84 prend des vacances, de Léo Joannon
- 1949 : Amédée, de Gilles Grangier
- 1949 : L'Atomique Monsieur Placido, de Robert Hennion
- 1949 : Le Trésor des Pieds Nickelés, de Marcel Aboulker
- 1949 : Vient de paraître, de Jacques Houssin
- 1950 : Les Mémoires de la vache Yolande, d'Ernst Neubach
- 1950 : Le Tampon du Capiston, de Maurice Labro
- 1950 : La vie est un jeu, de Raymond Leboursier
- 1953 : Manon des sources, de Marcel Pagnol
- 1954 : Les Lettres de mon moulin, de Marcel Pagnol
- 1954 : La Tour de Nesle, d'Abel Gance
- 1955 : Les Premiers outrages, de Jean Gourguet
- 1956 : Adorables démons, de Maurice Cloche
- 1956 : Honoré de Marseille, de Maurice Régamey
- 1956 : Les Promesses dangereuses, Jean Gourguet
- 1956 : Quelle sacrée soirée, de Robert Vernay
- 1957 : Le Chômeur de Clochemerle, de Jean Boyer
- 1958 : Arènes joyeuses, de Maurice de Canonge
- 1960 : Cocagne, de Maurice Cloche
- 1960 : Crésus, de Jean Giono
- 1960 : Un soir sur la plage, de Michel Boisrond
- 1961 : La Traversée de la Loire, de Jean Gourguet
- 1962 : La Salamandre d'or, de Maurice Régamey
- 1962 : Le Voyage à Biarritz, de Gilles Grangier
- 1964 : L'Âge ingrat, de Gilles Grangier
- 1964 : La Bonne occase, de Michel Drach
- 1964 : La Chance et l'amour (Les Fiancés de la chance), d'Eric Schlumberger
- 1964 : Le Petit monstre, de Jean-Paul Sassy
- 1965 : Dis-moi qui tuer, d'Etienne Périer
- 1965 : Pas de caviar pour tante Olga, de Jean Becker
- 1966 : Le Jardinier d'Argenteuil, de Jean-Paul Le Chanois
- 1969 : Heureux qui comme Ulysse, d'Henri Colpi
- 1969 : La Honte de la famille, de Richard Balducci
- 1970 : Kiss, de Jean Levitte
- 1978 : L'Ange gardien, de Jacques Fournier ==
Sujets connexes
Abel Gance   Afrique du Nord   Alcazar (Marseille)   Alibert   André Cayatte   César (film, 1936)   Fernand Raynaud   Gilles Grangier   Henri Colpi   Heureux qui comme Ulysse   Jacques Fournier   Jean-Paul Le Chanois   Jean Becker   Jean Boyer (réalisateur)   Jean Giono   Joséphine Baker   Le Jardinier d'Argenteuil   Manon des sources (1953)   Marcel Pagnol   Marseille   Maurice Chevalier   Maurice Labro   Merlusse   Michel Drach   Robert Vernay   Vincent Scotto   Yves Allégret  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^