Dita Parlo

Infos
Dita Parlo (4 septembre 1906 - 13 décembre, 1971) est une actrice allemande.
Dita Parlo

Dita Parlo (4 septembre 1906 - 13 décembre, 1971) est une actrice allemande.

Biographie

Née Grethe Gerda Kornstädt à Stettin (maintenant Szczecin), elle commence à tourner en 1928 et se rend célèbre en Allemagne, en particulier dans les films de Hanns Schwarz. Elle tente de faire carrière aux États-Unis mais ne tourne que deux petits films, Honor of the Family en 1931 et Mr. Broadway en 1933. Elle doit jouer dans l'adaptation de Heart of Darkness de Joseph Conrad par Orson Welles, mais le film ne se fait pas. C'est en France qu'elle trouve ses rôles les plus marquants en jouant Juliette dans L'Atalante (1934) de Jean Vigo, et Elsa, l'Allemande qui recueille les évadés dans La Grande Illusion (1937) de Jean Renoir. Sa fraîcheur presque enfantine et son regard grave en font une actrice inoubliable. Lorsque éclate la Seconde Guerre mondiale, elle ne peut plus tourner en France à cause de sa nationalité allemande, et elle refuse de rentrer en Allemagne. Entre 1944 et 1946, elle est placée de camp en camp (Drancy, Poitiers) parce qu'Allemande, et n'obtient un non-lieu dans le dossier de ses activités pendant la guerre qu'en 1949. Elle épouse la même année le pasteur Franck Gueutal, et ne tourne plus ensuite que dans deux films (Justice est faite et La Dame de pique). Elle meurt en 1971 à Paris.

Filmographie sélective

-Le Chant du prisonnier, de Joe May, 1928.
-Shéhérazade (film) ou Les Mystères de l'Orient, d'Alexandre Volkoff , 1928.
-Ungarische Rhapsodie, de Hanns Schwarz, 1928.
-Melodie des Herzen, de Hanns Schwartz, 1929.
-Au bonheur des dames (film), de Julien Duvivier d'après Au bonheur des dames, 1929.
-Die Heilige Flamme, de William Dieterle et Berthold Viertel, 1931.
-L'Atalante, de Jean Vigo, 1934.
-Rapt, de Dimitri Kirsanoff, 1934.
-La Grande Illusion, de Jean Renoir, 1937.
-L'Affaire du courrier de Lyon, de Claude Autant-Lara et Maurice Lehmann, 1937.
-Mademoiselle Docteur (Salonique, nid d'espions) de Georg Wilhelm Pabst, avec Louis Jouvet, 1937.
-
Ultimatum
de Robert Wiene, avec Erich von Stroheim, 1938.
-La Rue sans joie, d'André Hugon, 1938.
-L'Or du Cristobal, de Jacques Becker, 1940.
-Justice est faite, d'André Cayatte, 1950.
-La Dame de pique (film), de Léonard Keigel d'après La Dame de pique, avec Michel Subor, 1965.

Anecdotes

Son pseudonyme a inspiré Madonna pour le prénom de la narratrice dans sa chanson « Erotica », et le pseudonyme de Dita von Teese. ==
Sujets connexes
Allemagne   André Cayatte   André Hugon   Claude Autant-Lara   Dimitri Kirsanoff   Dita von Teese   Drancy   Erich von Stroheim   Erotica   France   Georg Wilhelm Pabst   Heart of Darkness   Jacques Becker   Jean Renoir   Jean Vigo   Joseph Conrad   Julien Duvivier   Justice est faite   L'Atalante (film)   L'Or du Cristobal   La Dame de pique   La Grande Illusion   Louis Jouvet   Madonna   Michel Subor   Orson Welles   Paris   Poitiers   Rapt (1934)   Robert Wiene   Salonique, nid d'espions   Seconde Guerre mondiale   Szczecin   William Dieterle  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^