Céphalée de Horton

Infos
Chez les patients souffrant de céphalée, on compte un infime pourcentage qui souffre d'une forme de céphalée beaucoup plus sévères, que les Américains surnomment cyniquement "the Boss' Headache" (le mal de tête du patron) ou Cluster Headaches mais qu'on appelle plus dramatiquement "la migraine suicidaire", tellement la violence des attaques et leur fréquence déconcertante rendent infernale la vie des personnes qui en sont atteintes, soit environ 0, 1% de la population. Curieusement, c
Céphalée de Horton

Chez les patients souffrant de céphalée, on compte un infime pourcentage qui souffre d'une forme de céphalée beaucoup plus sévères, que les Américains surnomment cyniquement "the Boss' Headache" (le mal de tête du patron) ou Cluster Headaches mais qu'on appelle plus dramatiquement "la migraine suicidaire", tellement la violence des attaques et leur fréquence déconcertante rendent infernale la vie des personnes qui en sont atteintes, soit environ 0, 1% de la population. Curieusement, contrairement aux maux de tête classiques, la céphalée de Horton frappe une majorité d'hommes (6 hommes pour une femme) très souvent fumeurs. Elle se manifeste entre 15 et 40 ans, mais cette règle connaît des exceptions. Elle se caractérise par une douleur soudaine, localisée sur un des côtés de la tête, derrière l'œil, à la tempe ou aux joues. La littérature médicale indique que les crises durent entre 15 minutes et 3 heures et reviennent périodiquement pendant plusieurs semaines, voire des mois, avant de disparaître pendant des mois ou des années, et réapparaître pour une nouvelle série. Ce n'est pas toujours le cas. Elle peut s'installer et demeurer dans la tête du patient et revenir, par exemple, à chaque changement de saison. Les actualités du médicament, publiés sur Internet par Esculapepro.com, décrit une crise de céphalée de Horton de cette façon: "L'intensité de la douleur (sensation d'arrachement de broiement, de "tournevis enfoncé dans l'œil") est si sévère que le patient a envie de "se jeter par la fenêtre". En réalité, on sait très peu de choses sur les causes précises de la céphalée de Horton. On ne connaît pas bien son fonctionnement. La médecine moderne n'a pas encore réussi à découvrir de quelle règle obscure et de quel mécanisme inconnu ce phénomène relève. Aussi bien réglé que le mécanisme d'une horloge, dans la majorité des cas, les céphalées se manifestent au même moment de la journée, tous les jours, pendant des semaines. Aucun déclencheur n'a pu être bien identifié se qui rend la tâche aux patients encore plus difficile. Quand elles sont combinées à des migraines classiques, les céphalées de Horton rendent pratiquement impossible toute activité soutenue, que ce soit le travail ou la pratique d'un sport.

Médication

Bien des neurologues confrontés à un patient souffrant de céphalées le placera en invalidité de longue durée en lui administrant un cocktail de médicaments en prophylaxie dans l'espoir d'atténuer les crises. Les anti-dépresseurs se montrent efficaces, parfois le lithium, voire des médicaments pour régulariser la pression artérielle. Les crises sont traitées par les triptans; Imitrex et Zomig par exemple, l'ergotamine et l'oxygène. Au Québec et ailleurs en Amérique du Nord, on a commencé à faire l'expérimentation d'injection de botox pour traiter le mal, comme on le faisait, il y a quelques années, avec le glycérol. Catégorie:Céphalée
Sujets connexes
Ergotamine   Glycérol   Oxygène   Triptan  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^