Académie de France à Rome

Infos
La Villa Médicis Fondée en 1666 par Colbert, 'Académie de France à Rome' était située au palais Mancini jusqu'au Directoire. En 1803, Napoléon Bonaparte transfère l'Académie de France à Rome à la Villa Médicis. L'intention du futur empereur des Français est de perpétuer une institution menacée un temps par la Révolution et, ainsi, de permettre aux jeunes artistes de pouvoir continuer d'approcher et de copier les chefs-d'œuvres de l'Antiquité ou de la Renaissance puis de
Académie de France à Rome

La Villa Médicis Fondée en 1666 par Colbert, 'Académie de France à Rome' était située au palais Mancini jusqu'au Directoire. En 1803, Napoléon Bonaparte transfère l'Académie de France à Rome à la Villa Médicis. L'intention du futur empereur des Français est de perpétuer une institution menacée un temps par la Révolution et, ainsi, de permettre aux jeunes artistes de pouvoir continuer d'approcher et de copier les chefs-d'œuvres de l'Antiquité ou de la Renaissance puis de s'en inspirer pour leurs « envois de Rome ». Ces travaux annuels, envoyés et jugés à Paris, constituent des exercices obligés pour tous les pensionnés. Au début, la villa et ses jardins sont dans un triste état et doivent être rénovés pour accueillir l'ensemble des lauréats du Prix de Rome. Ces derniers y font alors un séjour de trois à cinq ans selon les disciplines. Après une première interruption du concours pendant la première guerre mondiale, Mussolini confisque le lieu à la France en 1941. L'Académie de France à Rome doit alors se replier à Nice puis à Fontainebleau jusqu'en 1945. Concours et prix de Rome sont supprimés en 1968 par André Malraux (le dernier grand prix d'architecture prend fin dès 1967, les évènements de 1968 empêchant son bon déroulement)Malraux avait déjà envisagé, une première fois et sans succès, la suppression du concours du Prix de Rome en 1962.. L'Académie des Beaux-Arts à Paris et l'Institut de France perdent alors la tutelle de la villa Médicis au profit du Ministère de la Culture et de l'ÉtatL'Institut de France réagit à cet état de fait, dès 1975, en organisant chaque année le concours du Grand Prix d'Architecture de l'Académie des beaux-arts qui existe encore aujourd'hui.. Dès lors, les pensionnaires n'appartiennent plus seulement aux disciplines traditionnelles (peinture, sculpture, architecture, gravure sur médailles ou sur pierres fines, composition musicale) mais aussi à des champs artistiques jusque-là négligés ou nouveaux (histoire de l'art, archéologie, littérature, scénographie, photographie, cinéma, vidéo et même cuisine). Les artistes sont recrutés, non plus sur concours, mais sur dossier et pour des séjours variant de six à dix-huit mois voire, plus rarement, deux ans. Le bâtiment et ses dépendances ont fait l'objet d'une nouvelle campagne de réhabilitation et de modernisation dont la restauration de la façade sur les jardins constitue l'étape la plus spectaculaire. Les travaux se poursuivent toujours sous la direction de l'actuel directeur, Richard Peduzzi, peintre et scénographe. Depuis quelques années, la villa Médicis s'ouvre sur l'extérieur et présente expositions et spectacles élaborés par ses pensionnaires.

Les directeurs

L'Académie de France à Rome a été (et est toujours) dirigée par des artistes prestigieux :
- 1666-1672 : Charles Errard
- 1673-1675 : Noël Coypel
- 1675-1684 : Charles Errard
- 1684-1699 : Matthieu de La Teullière
- 1699-1704 : René-Antoine Houasse
- 1704-1725 : Charles-François Poerson
- 1725-1737 : Nicolas Vleughels
- 1737-1738 : Pierre de L'Estache
- 1738-1751 : Jean-François de Troy
- 1751-1775 : Charles-Joseph Natoire
- 1775         : Noël Hallé
- 1775-1781 : Joseph-Marie Vien
- 1781-1787 : Louis Jean François Lagrenée
- 1787-1792 : François-Guillaume Ménageot
- 1792-1807 : Joseph-Benoît Suvée
- 1807         : Pierre-Adrien Pâris
- 1807-1816 : Guillaume Guillon Lethière
- 1816-1823 : Charles Thévenin
- 1823-1828 : Pierre-Narcisse Guérin
- 1829-1834 : Horace Vernet
- 1835-1840 : Jean-Auguste-Dominique Ingres
- 1841-1846 : Jean-Victor Schnetz
- 1847-1852 : Jean Alaux
- 1853-1866 : Jean-Victor Schnetz
- 1866-1867 : Joseph-Nicolas Robert-Fleury
- 1867-1873 : Ernest Hébert
- 1873-1878 : Jules Eugène Lenepveu
- 1879-1884 : Louis-Nicolas Cabat
- 1885-1890 : Ernest Hébert
- 1891-1904 : Jean-Baptiste-Claude-Eugène Guillaume
- 1905-1910 : Charles-Emile-Auguste Durand, dit Carolus-Duran
- 1913-1921 : Albert Besnard
- 1921-1933 : Denys Puech
- 1933-1937 : Paul-Maximilien Landowski
- 1937-1960 : Jacques Ibert
- 1961-1977 : Comte Balthazar Klossowski de Rola, dit Balthus
- 1977-1984 : Jean Leymarie
- 1985-1994 : Jean-Marie Drot
- 1994-1997 : Pierre-Jean Angremy, alias Pierre-Jean Rémy
- 1997-2002 : Bruno Racine Et, actuellement :
- Depuis 2002 : Richard Peduzzi

Bibliographie

- Alessandro Franchi-Verney, L’Académie de France à Rome, 1666-1903, Paris, Fischbacher, 1904

Voir aussi

- Pierre Julien
- Prix de Rome
- Villa Médicis
- L'Incognito, roman d'Hervé Guibert dans lequel l'auteur raconte sa vie à l'Académie entre 1987 et 1989.

Lien externe

-
- sur le

Notes

Catégorie:Rome Catégorie:Prix de Rome en:French Academy in Rome
Sujets connexes
Albert Besnard   André Malraux   Antiquité   Architecture   Archéologie   Balthus   Benito Mussolini   Bruno Racine   Carolus-Duran   Charles-Joseph Natoire   Charles Thévenin   Cinéma   Composition musicale   Cuisine   Denys Puech   Directoire   Empereur   Ernest Hébert   Eugène Guillaume   Fontainebleau   Gravure   Guillaume Guillon Lethière   Hervé Guibert   Histoire de l'art   Horace Vernet   Institut de France   Jacques Ibert   Jean-Baptiste Colbert   Jean-François de Troy   Jean-Marie Drot   Jean-Victor Schnetz   Jean Alaux   Jean Leymarie (historien d'art)   Joseph-Benoît Suvée   Joseph-Marie Vien   Joseph-Nicolas Robert-Fleury   Jules Eugène Lenepveu   L'Incognito   Littérature   Louis-Nicolas Cabat   Louis Jean François Lagrenée   Nice   Nicolas Vleughels   Noël Coypel   Noël Hallé   Palais Mancini   Paul Landowski   Peinture   Photographie   Pierre-Adrien Pâris   Pierre-Jean Rémy   Pierre-Narcisse Guérin   Pierre Julien   Prix de Rome   Renaissance artistique   René-Antoine Houasse   Richard Peduzzi   Rome   Révolution   Sculpture   Scénographie   Vidéo   Villa Médicis  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^