Gabriel Camps

Infos
Gabriel Camps est un préhistorien né le 20 mai 1927 à Misserghin (Algérie) et décédé en 2002. L'essentiel de ses recherches a été mené en Algérie, mais aussi en Corse. Sa principale thèse universitaire traite des origines de la Tamazgha. Jusqu'en 1969, il a assumé la fonction de directeur du Centre de recherches anthropologiques, préhistoriques et ethnologiques (CRAPE), ainsi que du Musée National d'Ethnographie et de Préhistoire du Bardo à Alger et de l'Insti
Gabriel Camps

Gabriel Camps est un préhistorien né le 20 mai 1927 à Misserghin (Algérie) et décédé en 2002. L'essentiel de ses recherches a été mené en Algérie, mais aussi en Corse. Sa principale thèse universitaire traite des origines de la Tamazgha. Jusqu'en 1969, il a assumé la fonction de directeur du Centre de recherches anthropologiques, préhistoriques et ethnologiques (CRAPE), ainsi que du Musée National d'Ethnographie et de Préhistoire du Bardo à Alger et de l'Institut de Recherches Sahariennes. À partir de 1970, Gabriel Camps a dirigé la rédaction de Encyclopédie berbère. Après son décès en 2002 et conformément à ses souhaits, la publication de l'encyclopédie est poursuivie sous la direction de Salem Chaker, professeur de langue berbère à l’INALCO (Paris). Salem Chaker est l'un des premiers collaborateurs, comptant également des préhistoriens, protohistoriens, linguistes, ethnologues, spécialistes de littérature, géographes. Gabriel Camps était devenu la plus haute une référence scientifique dans l'étude de l'histoire des Berbères.

Origine des Berbères

Se penchant sur les origines des Berbères, G. Camps relevait la diversité des dialectes et le fractionnement des populations sur plusieurs États, ou encore l'absurdité d'une interprétation raciale du terme berbère : En fait il n’y a aujourd’hui ni une langue berbère, dans le sens où celle-ci serait le reflet d’une communauté ayant conscience de son unité, ni un peuple berbère et encore moins une race berbère. Sur ces aspects négatifs tous les spécialistes sont d’accord… et cependant les Berbères existent. Il n'en affirmait pas moins l'existence d'un groupe humain bien identifiable auquel il était profondément attaché, et dont il chercha à montrer la permanence sur le temps long. Sur la base de ses observations anthropologiques et linguistiques, il plaçait les origines des Berbères dans les proto-méditerranéens capsiens dont l'arrivée avait précédé le Néolithique, ce qui faisait de leurs descendants de vrais autochtones. L'apparentement linguistique de la langue berbère avec le groupe chamito-sémitique leur conférait en outre une très lointaine origine orientale. Il insistait aussi sur la diversité des apports de peuplement que connut par la suite le Maghreb et qui vinrent se fondre dans ce premier fonds de peuplement.

Éléments de bibliographie

-Afrique du Nord au féminin, Perrin, 1992.
-Encyclopédie berbère, Édisud, 1985-2002 : vingt-cinq fascicules et plus de 4 000 pages, pour moitié écrites par Gabriel Camps.
-Berbères, mémoire et identité.
-Préhistoire d'une île. La Corse des origines, 1988, Errance, 1991.
-Introduction à la préhistoire, Perrin, Collection Point Histoire, 1982.
-Atlas préhistorique du Midi méditerranéen français, 1978-1981 : ouvrage collectif dirigé par l'auteur.
-Les Berbères, aux marges de l'Histoire, 1980.
-Épipaléolithique méditerranéen, 1975 : ouvrage collectif dirigé par l'auteur.
-L'Homme de Cro-Magnon, 1970, Faton, 1992 : ouvrage collectif dirigé par l'auteur. ==
Sujets connexes
Alger   Algérie   Capsien   Corse   Dialecte   Encyclopédie berbère   Géographe   Indigène   Langues afro-asiatiques   Linguistique   Maghreb   Néolithique   Orient   Paris   Protohistoire   Race   Salem Chaker   Tamazgha  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^