Marque commerciale

Infos
La marque commerciale ou marque déposée est un signe distinctif, un mot ou un groupe de mots, permettant au déposant (une personne ou une société) de pouvoir faire connaître, ou reconnaître au travers d'un produit, un ensemble de caractéristiques liées :
- au propriétaire,
- au fabricant,
- à la qualité supposée ou réelle,
- à un moyen de fabrication,
- à un constituant,
- etc. La marque commerciale
Marque commerciale

La marque commerciale ou marque déposée est un signe distinctif, un mot ou un groupe de mots, permettant au déposant (une personne ou une société) de pouvoir faire connaître, ou reconnaître au travers d'un produit, un ensemble de caractéristiques liées :
- au propriétaire,
- au fabricant,
- à la qualité supposée ou réelle,
- à un moyen de fabrication,
- à un constituant,
- etc. La marque commerciale est souvent liée à un logo et parfois à un brevet. Juridiquement, une marque commerciale se distingue d'une marque déposée car cette dernière est une reconnaissance légale, alors que la première peut être une reconnaissance due à la pérennité d'un produit, à un jugement de cour ou à toute autre action reconnue dans le cadre d'une société civile.

Droit des marques

Les marques ont un régime juridique défini par des règles nationales dans chaque pays. Sur le plan international, il existe des conventions permettant la protection dans plusieurs pays simultanément. Elles sont l'un des droits de propriété industrielle et peuvent revêtir une grande valeur économique. Une marque est protégée par la loi au même titre que les AOC pour les vins. L'article L. 711-1 du code de la propriété intellectuelle dispose que : « La marque de fabrique, de commerce ou de service est un signe susceptible de représentation graphique servant à distinguer les produits ou services d'une personne physique ou morale. Peuvent notamment constituer un tel signe :
- Les dénominations sous toutes les formes telles que : mots, assemblages de mots, noms patronymiques et géographiques, pseudonymes, lettres, chiffres, sigles ;
- Les signes sonores tels que : sons, phrases musicales ;
- Les signes figuratifs tels que : dessins, étiquettes, cachets, lisières, reliefs, hologrammes, logos, images de synthèse ; les formes, notamment celles du produit ou de son conditionnement ou celles caractérisant un service ; les dispositions, combinaisons ou nuances de couleurs.

Sigle pour montrer qu'une marque est enregistrée

On place le sigle ® de l'anglais "registered" après la marque. Exemple: Ma marque®. Il faut bien préciser qu'en France et dans l'Union européenne, l'apposition de tels sigles n'est pas obligatoire, et n'a aucune valeur légale. Il convient de distinguer selon que la marque est officiellement enregistrée ou encore au stade du dépôt. Dans ce second cas, l'usage du ® s'avère mensonger, car la marque n'est pas, en tant que telle, enregistrée. L'usage du TM est ici plus conseillé: il permet de faire savoir aux tiers que des droits exclusifs reposent sur le signe en question, sans affirmer de manière erronée qu'il fait l'objet d'un enregistrement.

Dépôt

Canada

La marque se dépose auprès de l'.

États-Unis

La marque se dépose auprès du USPTO.

France

La marque se dépose en France auprès de l'Institut national de la propriété industrielle (INPI).

Union européenne

La marque communautaire se dépose auprès de l'Office de l'harmonisation dans le marché intérieur (OHMI)

International

La marque internationale se dépose auprès de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI)

Passage dans le langage courant

Certaines marques sont devenues des noms communs comme caddie, frigidaire, kleenex, scotch ou encore walkman (remplacé peu à peu dans la langue française par Baladeur). Cependant, ces exemples recouvrent des situations différentes. En effet, le propriétaire de la marque peut avoir perdu le droit exclusif d'exploitation de la marque ; on parle alors de dégénérescence. Ceci est rare. Ce fut le cas de Sony, qui a ainsi perdu sa marque Walkman devant la justice autrichienne en 2002. Mais d'autres, malgré leur emploi usuel, tels que Pédalo, les fermetures Éclair et Thermos, ne sont pas libres d'utilisation dans un cadre commercial.

Types de marque par l'exemple

Dans cette section, nous proposons au lecteur un petit exercice éducatif. Quelle marque donneriez-vous à une friandise croquante au chocolat destinée aux enfants de 6 à 12 ? On peut proposer trois marques :
- 1 marque promesse => chococroc ou crocola (on vous promet quelque chose)
- 1 marque cible => bambin (on vise un marché particulier)
- 1 marque univers => récré (consommer le produit modifie le comportement du consommateur ou la perception de son environnement)

Types de marque

On peut distinguer 5 principaux types de marques:
-la marque de distributeur
-la marque collective
-la marque de gamme
-la marque ombrelle
-la marque caution

Marque-produit

Elle associe un nom et une promesse spécifique à un produit. Exemples : Ariel, Vizir, Dash, Zest, Camay, Monsavon, Badoit, Fruité, Evian.

Branduit

Le terme « branduit » est une contraction de l'anglais « brand » (marque) et « produit » proposé par Jean-Louis Swiners en 1977, lors d'une communication faite à l'IREP (Institut de Recherches et d'Études Publicitaires) . Il désigne en grande consommation, une marque-produit, c'est-à-dire un produit proposé par une seule entreprise, sous la responsabilité d'un chef de produit (en anglais : brand-manager) que l'on ne peut identifier que par sa marque. Il y a coîncidence de la dénomination générique et de la dénomination spécifique. Il associe une formule unique (secret de fabrication ou brevet), une forme, un nom de marque, un conditionnement. Exemples : un Frigidaire, un Ricard

Marque-ombrelle

Elle désigne une marque qui regroupe d'autres marques. Exemples : Accor est la marque ombrelle, elle regroupe d'autres marques : Formule 1, Novotel....

Marque-ligne

Elle regroupe sous un même nom des produits qui s'adressent à une clientèle particulière et bénéficient d'une promesse spécifique. Exemples : Chanel, Poison (parfum)

Marque-caution

Elle est liée à plusieurs gammes complexes de produits, et vient en complément d'autres marques pour authentifier le produit. Exemples : ,

Griffe

Il s'agit de la signature d'une création originale. Le territoire de la griffe s'exprime par rapport à une compétence reconnue et un style. Exemples : Yves Saint-Laurent, Louis Vuitton, Cartier, Menzakine

E-marque

Le terme e-marque est le terme utilisé pour désigner une marque conçue sur internet. Proposée par Nathalie Ramonda en 2007, lors d'une étude sur la gestion de la marque via les nouvelles technologies à l'Université de Sherbrooke. Exemples : Têtes à claques, Dell, E-bay, Amazon

Gestion de la marque

Alliances de marque

Ci-dessous quelques exemples d'alliances de marque : :- codéveloppement : deux firmes collaborent en vue de développer une marque nouvelle (ex: Mercedes et Swatch pour Smart) :- publicité jointe : une firme insère une marque, un logo, une recommandation d'une autre marque, souvent se situant sur le marché environnant ou le marché support (ex: Dell recommande Google) :- promotion couplée : cette forme de promotion par lot se retrouve souvent sur le marché des biens de consommation courante tel que l'alimentaire (ex: du rhum Bacardi vendu avec une bouteille de Coca-Cola) :- codénomination fonctionnelle : deux firmes s'associent pour créer un produit commercialisé sous les deux noms de marque (ex: mousse au chocolat Yoplait/Côte d'Or) :- codénomination conceptuelle : deux firmes s'associent pour associer une image de marque à un produit existant (ex: Clio Chipie)

Marque et capital immatériel

La marque est un élément de valorisation des entreprises. Des méthodes d'évaluation existent, avec ce que l'on appelle le goodwill. Des travaux plus récents sur le capital immatériel ont également pour objectif d'évaluer les marques de façon relativement normalisée.

Les noms de domaine

Droit d'usage ou droit de propriété

À l'inverse des marques, il n'existe à ce jour aucun code du droit en matière de noms de domaine. L'absence de loi et de réglementation précise alimente les discussions autour du statut juridique du nom de domaine. L'AFNIC a choisi d'attribuer les noms de domaine .fr et re en respectant le principe de territorialité et d'identification de tous les titulaires. Elle a pour cela choisi d'élaborer une charte de nommage pour chacune des extensions gérées. Attention cependant, l'AFNIC n'a pas pour mission la recherche de droits antérieurs liés à l'utilisation d'une marque correspondant à un nom de domaine. Ceci n'est qu'un aspect de la gouvernance d'internet.

La jurisprudence en France

L'utilisation d'un nom de domaine qui porterait atteinte au propriétaire d'une marque peut être sanctionnée soit pour contrefaçon soit pour agissement parasitaire. Dans l'hypothèse où le nom de domaine est déposé antérieurement à la marque et est exploité, le propriétaire du nom de domaine peut s'opposer à l'enregistrement de la marque. La jurisprudence n'a admis cette opposition que dans des affaires où la mauvaise foi du dépositaire de la marque était démontrée.

Voir aussi

- INPI
- Cartographie des marques
- Marques utilisées comme noms
- Liste des marques de lingerie
- Image de marque
-modèle déposé
- Liste d'inventions françaises ==
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^