Emmanuelle Marie

Infos
Emmanuelle Marie (1965-2007) est une dramaturge, comédienne et romancière française. Après des études de Lettres modernes et de filmologie, avec Jacques Descorde et d'autres comédiens, elle fonde la Compagnie des Docks (1989). De nombreux spectacles en découlent, qui tournent en région Nord-Pas-de-Calais et à Paris. Entre 1996 et 2007, elle écrit sans discontinuer: romans, pièces de théâtre, ainsi qu'un livret d'opéra.
Emmanuelle Marie

Emmanuelle Marie (1965-2007) est une dramaturge, comédienne et romancière française. Après des études de Lettres modernes et de filmologie, avec Jacques Descorde et d'autres comédiens, elle fonde la Compagnie des Docks (1989). De nombreux spectacles en découlent, qui tournent en région Nord-Pas-de-Calais et à Paris. Entre 1996 et 2007, elle écrit sans discontinuer: romans, pièces de théâtre, ainsi qu'un livret d'opéra.

Œuvres

En 1996, Emmanuelle Marie écrit sa première pièce de théâtre, Ecce homo?, teintée d'humour noir. En 2000, elle publie un premier roman, Le paradis des tortues, assez remarqué (le Masque et la plume en fait l'éloge; elle est sélectionnée par le Prix des lectrices du magazine Elle; elle obtient la mention spéciale du Jury pour le Prix du roman du Touquet; le Prix des lycéens des villes de Nantes et d’Angers; et le roman est sélectionné par le festival du premier roman de Chambéry 2001). Entre 2000 et 2003, elle écrit des nouvelles, qui sont publiées dans les revues Écrits du Nord (Le marin, 2000), Les éperonniers (Le cinéma, 2002), La plus grande pièce du monde, éditions de l'Amandier (L'apéro du dimanche, 2003), Les fantaisies potagères, éditions Avant-Scène Théâtre (If, 2003). En 2001, Emmanuelle Marie est accueillie en résidence à la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon (Gard) et elle y achève l'écriture de Cut, une pièce de théâtre qui est jouée peu après au Théâtre du Rond-Point à Paris. La pièce est traduite en allemand. En 2003, elle travaille avec la compositrice Graciane Finzi sur un livret d'opéra, Là-bas peut-être l'Africaine. Le spectacle est créé au Théâtre du Grand Bleu à Lille avec l'Orchestre national de Lille. Il reçoit le Grand Prix SACEM, 2001. Il est remonté à Montpellier (Théâtre Opéra) et à la Rochelle par l'Association « les Anges Rebelles ». En 2004, grâce à une bourse accordée par le Conseil régional du Pas-de-Calais et le CEAD (Centre des auteurs dramatique du Québec), elle part en résidence au Québec et y termine l'écriture de la pièce Blanc. La pièce obtient le soutien de la fondation Beaumarchais en 2004 et est publiée aux éditions l’Avant-scène. En 2005, elle écrit une pièce, Kidâme, pour la Compagnie des Docks et l’Hippodrome de Douai, scène nationale, grâce à une aide à l’écriture du Ministère de la culture. En 2006, elle atteint la consécration avec le montage de Blanc au Théâtre de la Madeleine. Mise en scène par Zabou Breitman, interprétée par Isabelle Carré et Léa Drucker, la pièce est créée en septembre et doit être prolongée. Le spectacle est deux fois nommé aux Molières 2007 pour la lumière d'André Diot, et pour le décor de Jean-Marc Stehlé. Le texte est traduit en allemand. En annonçant son décès, le 10 mai 2007, le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, a rendu hommage à «une personnalité rayonnante et très généreuse, un esprit en constante recherche qui sut faire profiter de ses dons l'association des Écrivains associés du théâtre (EAT), dont le rôle est si précieux pour promouvoir l'écriture théâtrale. Emmanuelle Marie savait qu'elle allait devoir mener un très dur combat contre la maladie et la mort. Elle l'a fait avec un magnifique courage, restant jusqu'à la fin celle que tous ses amis ont connue.»

Rôles au cinéma

- 1999. Inséparables, long métrage de Michel Couvelard, avec Catherine Frot
- Nombreux courts métrages...

Rôles au théâtre

- Plastiquez-les (Studio Organisation)
- Le Premier, de Israël Horovitz
- Fragments, de Murray Schisgal
- Vampirax le retour (Compagnie des Docks)
- Tramps (Compagnie des Docks)
- Starting blocks et Encore une nuit sans Georges (m.e.s. Charles Lee)
- Ecce Homo? de Emmanuelle Marie (m.e.s. Jacques Descorde)
- Oh les beaux jours, de Samuel Beckett (m.e.s. Charles Lee)
- Georges Dandin, de Molière (m.e.s. Jacques Descorde)
- La Terre leur demeure, de Daniel Keene (m.e.s. Jacques Descorde).

Références

- 2005. Blanc. Théâtre. Paris : L'Avant-Scène Théâtre, coll. « Quatre-Vents Contemporain », 58 pages. (Création, 2006. Théâtre de la Madeleine) Deux jeunes sœurs sont forcées de se retrouver durant trois jours et trois nuits auprès de leur mère, celle-ci vivant ses derniers instants. Peu préparées à cette situation, elles ont malgré tout choisi de l'accompagner dans cette ultime épreuve. Critique par , et par
- 2002. Là-bas peut-être l’africaine. Livret d'opéra. (Musique: Graciane Finzi. Création en 2003 par l’Orchestre National de Lille et Le Grand Bleu).
- 2002. J’aime pas l’été, recueil de nouvelles, inédit (création, 2002. Montreuil-sur-Mer)
- 2001. Cut. Paris : L'Avant-Scène Théâtre (création, 2002. Montreuil-sur-Mer. 2003, représentation au Théâtre du Rond-Point). Critique dans
- 2000. Le Paradis des tortues. Roman. Paris: La différence, 190 pages. Critique dans , ou dans
- 1997. Avant la chute, inédit
- 1996. Ecce homo ? Éd. du Cosmogone Catégorie:Écrivain français Catégorie:Actrice française Catégorie:Naissance en 1965 Catégorie:Décès en 2007
Sujets connexes
Catherine Frot   France   Isabelle Carré   Israël Horovitz   Léa Drucker   Molière   Molières 2007   Murray Schisgal   Orchestre national de Lille   Renaud Donnedieu de Vabres   Samuel Beckett   Théâtre de la Madeleine   Zabou Breitman  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^