Madame Bovary

Infos
Madame Bovary est un roman de Gustave Flaubert paru en 1857. Le titre original était Madame Bovary, mœurs de province.
Madame Bovary

Madame Bovary est un roman de Gustave Flaubert paru en 1857. Le titre original était Madame Bovary, mœurs de province.

La genèse

Flaubert commence le roman en 1851 et y travaille pendant 5 ans, jusqu’en 1856. À partir d’octobre, le texte est publié dans la Revue de Paris sous la forme de feuilleton jusqu’au 15 décembre suivant. En février 1857, le gérant de la revue, l’imprimeur et Gustave Flaubert sont jugés pour « outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes mœurs ». Défendu par l’avocat Maître Jules Sénard, Gustave Flaubert sera finalement acquittéProcès intenté à M. Gustave Flaubert devant le tribunal correctionnel de Paris (6 Chambre) sous la présidence de M. Dubarle, audiences des 31 janvier et 7 février 1857 : . Le roman connaîtra un important succès en librairie. Honoré de Balzac avait déjà abordé le même sujet dans la Femme de trente ans en 1831 sous forme de nouvelle-roman qui parut en 1842 dans l’édition Furne de la Comédie humaine, sans toutefois faire scandale.

L’histoire

Le mariage d’Emma et de Charles. Long récit réaliste fondé sur un fait divers réel, l’histoire débute avec le récit de la jeunesse de Charles Bovary, son entrée au collège et son mariage raté avec une riche veuve. Le récit se concentre ensuite sur Emma. Élevée dans un couvent, puis vivant à la ferme avec son père, Emma se laisse séduire par un jeune médecin, Charles Bovary, par ses lectures de livres romantiques, elle rêve d’une nouvelle vie, en compagnie de son nouveau mari (la première femme de celui-ci étant décédée). En réalité, sa vie est étroite et sans relief à Yonville, bourg aux confins de la Normandie et de la Picardie ; son mari, petit médecin sans ambition, la dégoûte. Toute l’ambition d’Emma est probablement en partie causée par un bal masqué ayant eu lieu chez un vicomte, à la Vaubyessard, et où Emma s’expose pour la première fois à la vie de riche. Cette soirée nourrira son imagination de chimères extravagantes tout au long de sa vie. Après de vaines aventures extraconjugales avec un clerc de notaire : Léon Dupuis puis avec un riche propriétaire d’un domaine agricole Rodolphe Boulanger, Emma, alors criblée de dettes et insatisfaite, se suicide à l’arsenic. Son mari, en découvrant les lettres échangées avec ses amants, meurt de chagrin, une mèche de ses cheveux à la main. Le seul et unique enfant qu’eut le couple, Berthe, fut envoyée, après la mort de ses parents, chez sa grand-mère paternelle. Quand cette dernière mourut, elle s’en alla chez une tante pauvre qui la fit travailler dans une filature de coton pour gagner sa vie.

Études

Flaubert disséquant Madame Bovary.Caricature d’A. Lemot parue dans La Parodie en 1869. Il est intéressant de noter l’ironie dont fait preuve l’auteur envers ses personnages. C’est une des caractéristiques principales de l’écriture. Il a souvent été remarqué que la première personne n’était employée qu’au tout début du roman, comme si le narrateur était aussi un personnage de l’histoire. À noter que Gustave Flaubert écrit dans une préface que le projet d’écrire Madame Bovary était d’en finir avec sa période romantique. Dès lors, on peut voir dans Madame Bovary non pas une critique du romantisme, mais plutôt les excès que cela peut causer. D’ailleurs, les personnages sont très bien conçus psychologiquement. Certains critiques jugent que le suicide serait dû à l’échec du mariage ou à l’incompréhension de Charles Bovary. C’est en tout cas un sublime et pessimiste traité de la condition humaine du .

Notes et références

Bibliographie

- Michèle Breut, Le Haut & le bas : essai sur le grotesque dans Madame Bovary de Gustave Flaubert, Amsterdam, Rodopi, 1994.
- Ion K. Collas, Madame Bovary, a Psychoanalytic Study, Genève, Droz, 1986.
- André Dubuc, L’âme de Rouen dans Madame Bovary, Yvetot, Imprimeries Bretteville, 1958.
- René Dumesnil, Madame Bovary de Gustave Flaubert : étude et analyse, Paris, Mellottée, 1958.
- Claudine Gothot-Mersch, La Genèse de Madame Bovary, Paris, Corti, 1966.
- Claudine Gothot-Mersch, Madame Bovary, Paris, Garnier, 1971.
- René Herval, Les véritables origines de Madame Bovary, Paris, France, Nizet, 1958.
- Jean-Claude Lafay, Le Réel et la critique dans Madame Bovary de Flaubert, Paris, Minard, 1987.
- Alain de Lattre, La Bêtise d’Emma Bovary, Paris, Corti, 1981.
- Mario Vargas Llosa, L’Orgie perpétuelle : Flaubert et Madame Bovary, Paris, Gallimard, 1978.
- Margaret Lowe, Toward the Real Flaubert: A Study of Madame Bovary, Oxford, Clarendon, 1984.
- Matthew MacNamara, La Textualisation de Madame Bovary, Amsterdam, Rodopi, 2003.
- Patricia Reynaud, Fiction et Faillite : économie et métaphores dans Madame Bovary, New York, Peter Lang, 1994.
- Géraud Venzac, Au pays de Madame Bovary, Paris, Genève, La Palatine, 1957.
- André Vial, Le Dictionnaire de Flaubert : le Rire d’Emma Bovary, Paris, Nizet, 1974.

Adaptations cinématographiques

Plusieurs adaptations ont eu lieu au cinéma :
- 1932 : Unholy Love de Albert John Ray, avec Lila Le.
- 1933 : Madame Bovary par Jean Renoir.
- 1937 : Madame Bovary de Gerhard Lamprecht, avec Pola Negri.
- 1947 : Madame Bovary de Carlos Schlieper, avec Mecha Ortiz.
- 1949 : Madame Bovary par Vincente Minnelli, avec Jennifer Jones, James Mason... Bien que très américanisée, cette adaptation est intéressante car elle montre l’intrigue du roman ainsi que le procès qui eut lieu en 1857 autour de l’œuvre.
- 1969 : La Bovary nue (Die Nackte Bovary) de Hans Schott-Schöbinger, avec Edwige Fenech.
- 1977 : Madame Bovary, c’est moi de Zbigniew Kaminski avec Jadwiga Jankowska-Cieslak.
- 1989 : Sauve et protège d’Alexandre Sokourov avec Cécile Zervudacki.
- 1991 : Madame Bovary par Claude Chabrol.
- 2000 : Madame Bovary par Tim Fywell, pour la BBC, avec Frances O'Connor dans le rôle principal. Un point de vue anglais.

Contre-enquête

« Contre-enquête sur la mort d’Emma Bovary », Philippe Doumenc, Actes Sud, 186 p.

Voir aussi

-Yonville
-Bovarysme ==
Sujets connexes
Alexandre Sokourov   Arsenic   Bovarysme   Claude Chabrol   Gerhard Lamprecht   Gustave Flaubert   Honoré de Balzac   Ironie   James Mason   Jean Renoir   Jennifer Jones   La Comédie humaine   La Femme de trente ans   Madame Bovary (film, 1933)   Madame Bovary (film, 1949)   Madame Bovary (film, 1991)   Mario Vargas Llosa   Narrateur   Normandie   Paris   Picardie   Pola Negri   Revue de Paris   Roman (littérature)   Vincente Minnelli   Yonville  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^