Thuin

Infos
Thuin (en wallon Twin) est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne, chef-lieu d'arrondissement en province de Hainaut, sur la Sambre. Thuin jouxte les communes de Beaumont, Fontaine-l'Évêque, Ham-sur-Heure-Nalinnes, Lobbes, Merbes-le-Château, Montigny-le-Tilleul et Walcourt. Thuin est le cœur de la Thudinie et est un des chefs-lieux d'arrondissement de la province de Hainaut.
Thuin

Thuin (en wallon Twin) est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne, chef-lieu d'arrondissement en province de Hainaut, sur la Sambre. Thuin jouxte les communes de Beaumont, Fontaine-l'Évêque, Ham-sur-Heure-Nalinnes, Lobbes, Merbes-le-Château, Montigny-le-Tilleul et Walcourt. Thuin est le cœur de la Thudinie et est un des chefs-lieux d'arrondissement de la province de Hainaut.

Étymologie

Le nom de Thuin trouverait peut-être son origine dans le nom latin Theodinium castrum signifiant « Forteresse de Theodo ». Une autre hypothèse fait remonter le nom aux mots celtiques tu, habité, et duno ou dino, lieu fortifié, forteresse.

Armoiries

Depuis 1838, le blasonnement des armes de la ville est : d’azur, à un lion d’argent, armé et lampassé de gueules, l’écu chargé de billettes d’argent. Anciennement, il était : d’azur, à un lion d’or, armé et lampassé de même.

Situation et particularités

250px Capitale de la région qui l'entoure (la Thudinie), cette ville occupe un très joli site au confluent de la Sambre et de la Biesmelle. C'est aussi une capitale de la batellerie puisque bon nombre de propriétaires de péniches en sont originaires et qu'ils choisissent ce lieu de séjour quand sonne l'heure de la retraite. Thuin s'étage sur plusieurs plateaux et sur plusieurs vallées. Son beffroi (1638) figure au patrimoine mondial de l'UNESCO. Dans l'église Notre-Dame d'el Vaulx est conservée une statue du en chêne, figurant une Sedes Sapientiae (Notre-Dame de la Sagesse) dont le style combine les influences mosanes et scaldiennes. C'est également sur le territoire de l'entité, à Gozée, que se situent les ruines de l'abbaye d'Aulne. Thuin est aussi le siège de la Fédération cynologique internationale.

Voies de communication

Sans être un nœud de communication important, Thuin peut être rallié à l'aide de bon nombre de moyens de transport.

Par voie d'eau

La Sambre, canalisée au gabarit 38, 50 m depuis 1824, traverse la ville en offrant de très jolis paysages depuis sa vallée. Quatre écluses (n° 5, 6, 7 et 8) sont situées sur le territoire de la commune.Possibilités de naviguer entre Thuin et L'abbaye d'Aulne avec le passage des écluses afin de découvrir les richesses de la Haute Sambre.

Par chemin de fer

La ville dispose d'une gare (Thuin, anciennement Thuin-Nord) sur la ligne 130A (Charleroi- Erquelinnes) et est bien desservie par ce moyen de transport. Voici peu de temps encore, avant l'apparition du Thalys, cette ligne servaient aux relations ferroviaires entre Paris, le sillon industriel et l'Allemagne du Nord. Jusqu'au milieu des années 1960, la ville disposait également d'une autre gare (Thuin-Ouest) qui était desservie par la ligne 109 (Charleroi-Chimay). Les trains de cette ligne empruntaient, au départ de Charleroi, la ligne 130A, ne s'arrêtaient pas à Thuin-Nord, continuaient vers Lobbes — où ils s'arrêtaient — et revenaient en arrière pour s'arrêter à Thuin-Ouest et emprunter le site propre de la ligne 109, site qui n'est plus aujourd'hui en exploitation. Une autre ligne traversant cette gare permettait de rallier directement Mons, alors qu'aujourd'hui un détour par Charleroi est nécessaire.

Par chemin de fer vicinal (tramway)

Le 31 décembre 1983, dernier jour du tram régulier Un des tram de la ligne touristique exploitée par l'ASVi Thuin possède un tramway touristique qui rejoint Lobbes. En outre, un musée du tramway est implanté sur le site de l'ancienne gare de l'ouest, près du terminus de la ville basse. Cette voie étroite est un des ultimes reliquats du Vicinal qui autrefois couvrait toute la Belgique. Deux lignes de tram avaient leur terminus à la place de la Ville-Basse :
-la ligne 92 (Charleroi Eden - Marchienne - Fontaine-l'Évêque - Anderlues-Jonction - Lobbes-Bonniers - Lobbes - Thuin) ;
-la ligne 91 qui empruntait le même parcours mais seulement à partir d'Anderlues. Le tramway touristique est géré par l'ASBL Asvi (Association pour la Sauvegarde du Vicinal).

Par voie routière

Thuin se trouve sur la nationale 59 (Seneffe-Gozée), qui rejoint à Gozée la nationale 53 reliant Charleroi à Chimay.

Faits historiques marquants

Possession de la principauté de Liège depuis 888, dont elle devenait une des 23 Bonnes Villes, la ville a suivi le destin de cette principauté tout au long de son histoire. Située aux limites de la Principauté, la ville fut soumise à de nombreux sièges. En 1048, Adalbert de Lorraine y fut tué par Godefroy II de Basse-Lotharingie, lors de la bataille de Thuin. Les comtes de Hainaut s'en emparent en 1053, en 1298 et en 1408. En 1654, les troupes espagnoles, sous les ordres du prince de Condé, entreprennent le siège de la ville mais sans pouvoir concrétiser. Mieux, les habitants de la ville s'emparent d'un canon, le Spantole, qui trône toujours dans la ville et qui a donné son nom à une spécialité pâtissière. Depuis cette date 1654, tous les ans, immanquablement le troisième dimanche de mai, s'y déroule une procession qui a pris plutôt l'allure d'une marche militaire en l'honneur de saint Roch. Parmi tous les uniformes qui sont utilisés par les participants, ce sont les uniformes des soldats du Premier Empire qui sont les plus utilisés. 350px En 1675, les troupes françaises occupent la ville jusqu'à la paix de Nimègue (1678). Le 10 mai 1794, les troupes du général Marceau s'emparèrent de la ville. De très violents combats s'y sont déroulés le 23 août 1914 (bataille de Charleroi) lorsque la 5 armée française faillit se faire encercler par les I, II et III armées allemandes. Les régiments français qui, le 23 août 1914, ont combattu sur le territoire de la commune sont le 12 RI (Tarbes), le 18 RI (Pau), le 34 RI (Mont-de-Marsan), le 49 RI (Bayonne) et le 144 RI (Bordeaux). Devant l'ampleur des pertes françaises, le chef de la 5 armée, le général Lanrezac prit l'initiative — en désobéissant au généralissime Joffre — de faire reculer ses troupes. Cette désobéissance fut probablement l'une des raisons de la victoire de la Marne qui eut lieu quelques semaines plus tard.

Politique

Les bourgmestres et coalitions qui ont dirigé Thuin :

Avant la fusion des communes

-1946-1952 : Charles Gendebien (PSC)
-1952-1958 : Martial Bourgeois (cartel libéraux-socialistes)
-1958-1961 : Martial Bourgeois (cartel libéraux-socialistes)
-1961-1964 : Marc Dagnelies (cartel libéraux-socialistes)
-1964-1970 : Charles Gendebien (PSC)
-1970-1976 : Julien Brochard (PSB)

Depuis la fusion des communes

-1976-1982 : Pierre Trogh (GCA -PSC)
-1982-1988 : Julien Brochard (PS)
-1988-1994 : Daniel Ducarme (PRL-PSC )
-1994-2000 : Daniel Ducarme (PRL-PSC , puis renversement d'alliance avec majorité PRL-PS)
-2000-2006 : Paul Furlan (PS-MR )
-2006-aujourd'hui : Paul Furlan (PS-MR)

Jumelages

- La ville de Thuin est jumelée avec Torgnon (Italie) et Bletterans (France).
- L'ancienne commune de Gozée est jumelée avec Chamboulive ( France ) Voir aussi : Jumelage des communes belges

Personnalités

-Maurice des Ombiaux, homme de lettres et gastronome
-Roger Foulon, écrivain 350px ==
Sujets connexes
Abbaye d'Aulne   Adalbert de Lorraine   Allemagne   Anderlues   Années 1960   Arrondissement administratif de Thuin   Art mosan   Bataille de Charleroi   Bataille de la Marne   Bayonne   Beaumont (Hainaut)   Beffroi   Belgique   Biercée   Biesme-sous-Thuin   Blasonnement   Bletterans   Bonnes Villes   Bordeaux   Centre démocrate humaniste   Chamboulive   Charleroi   Charles Lanrezac   Chimay   Communauté française de Belgique   Comté de Hainaut   Daniel Ducarme   Donstiennes   Erquelinnes   Fontaine-l'Évêque   France   Fusion de communes en Belgique   Fédération cynologique internationale   Godefroy II de Basse-Lotharingie   Gozée   Ham-sur-Heure-Nalinnes   Italie   Joseph Joffre   Julien Brochard   Jumelage des communes belges   Leers-et-Fosteau   Lobbes   Marches de l'Entre-Sambre-et-Meuse   Marchienne-au-Pont   Maurice des Ombiaux   Merbes-le-Château   Mons   Mont-de-Marsan   Montigny-le-Tilleul   Mouvement réformateur (Belgique)   Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture   Paris   Parti réformateur libéral   Parti social-chrétien (unitaire)   Parti socialiste (Belgique)   Parti socialiste belge   Pau   Paul Furlan   Premier Empire   Principauté de Liège   Province de Hainaut   Ragnies   Roger Foulon   Région wallonne   Saint Roch   Sambre   Seneffe   Tarbes   Thalys   Thudinie   Thuillies   Torgnon   Ville de Belgique   Walcourt   Wallon  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^