Gare

Infos
Petite gare traditionnelle européenne, reproduit avec quelques variantes à des milliers d'exemplaires Rochefort, chef d'œuvre de l'art déco Une gare ferroviaire est le lieu d'arrêt des trains. Une gare comprend diverses installations qui ont une double fonction :
- permettre la montée ou la descente des voyageurs, ou le chargement et le déchargement des marchandises ;
- pour certaines d'entre elles, assurer des fonctions de sécurité dans la circulation des t
Gare

Petite gare traditionnelle européenne, reproduit avec quelques variantes à des milliers d'exemplaires Rochefort, chef d'œuvre de l'art déco Une gare ferroviaire est le lieu d'arrêt des trains. Une gare comprend diverses installations qui ont une double fonction :
- permettre la montée ou la descente des voyageurs, ou le chargement et le déchargement des marchandises ;
- pour certaines d'entre elles, assurer des fonctions de sécurité dans la circulation des trains. A l'origine de la création des chemins de fer, les premières gares furent appelées « embarcadères » (lieu d'embarquement) par analogie avec la voie d'eau, ou parfois « débarcadères ». À noter que le terme de gare, venu de la voie fluviale, désignait sur les lignes à voie unique, les points dotés d'une voie d'évitement (de garage) destinée à permettre le croisement des trains. Pour les réseaux de métro et de tramway, c'est le terme anglais de « station » qui s'est imposé. Le mot a été ensuite étendu au mode routier, dans lequel il désigne aujourd'hui, sous le terme de gare routière :
-soit un lieu de correspondance entre de nombreuses lignes de transports en commun (autocars, autobus ou trolleybus), on parle aussi de « pôle intermodal » ;
-soit un lieu de transbordement de marchandises, généralement doté d'entrepôts importants, comme par exemple Garonor, au nord de Paris. Dans une remontée mécanique, les gares sont les installations d'extrémités de ligne (bâtiment comportant l'ancrage des câbles, les quais d'embarquement, la motorisation, etc.)

Gares de voyageurs

Les gares de voyageurs sont de taille très variables. Bâtiment-Voyageurs de Saint-Germain-Grande-Ceinture, rénovée en 2004 Les gares peu importantes, qui constituent un simple point d'arrêt, souvent sans personnel permanent, sont appelées « haltes » ou "points d'arrêt". Les gares principales situées dans les grandes villes sont des lieux d'échange entre le mode ferroviaire et les divers modes de transport urbains (bus, tramway, métro); on les appelle alors pôles d'échanges. Elles voient passer quotidiennement un nombre considérable de personnes, tant voyageurs que chalands venant fréquenter les nombreux commerces qui s'y sont souvent installés. Dans certains pays, elles sont gérées par des sociétés distinctes, souvent filiales, des entreprises ferroviaires. C'est le cas, par exemple en Italie de la société Grandi Stazioni, filiale des Ferrovie dello Stato, qui a récemment réaménagé et modernisé la gare Termini de Rome, en en faisant un véritable centre commercial. Exemple d'archtecture ferroviaire du XIXe siècle : vitraux de la gare Abando de Bilbao (Pays basque, Espagne) Ces gares sont souvent des monuments, parfois classés, de l'architecture du ; un renouveau dans l'architecture des gares est intervenu avec la construction des lignes nouvelles ; cf. notamment en France la gare de Lyon-Saint-Exupéry TGV dessinée par l'architecte catalan Santiago Calatrava. On distinguera deux types de gares de voyageurs : Gare terminus de Tanger (Maroc)|right|250px ;Les gares terminus : Le bâtiment est généralement au bout des quais, il est composé symétriquement : un côté pour les départs, et l'autre pour les arrivées. :Exemples : les gares parisiennes, la gare Lille-Flandres, la gare de Brest, la Gare de Marseille St Charles, La Gare du Havre, etc. ;Les gares de passage :Le bâtiment est généralement le long des voies, du côté orienté vers le centre de l'agglomération. On accède aux quais par une passerelle ou un souterrain. Il arrive qu'il soit placé au dessus des quais (exemple de la gare des Bénédictins à Limoges). Les installations d'accueil des voyageurs peuvent aussi se trouver sous les quais, comme à Lyon-Part-Dieu. :Exemples : la gare Lille-Europe, la gare de la Part-Dieu, les nouvelles gares sur lignes à grande vitesse, etc.

Gares de marchandises

Ville de Capdenac autour de la gare Aux débuts du chemin de fer, les gares de marchandises assuraient la totalité du traitement du trafic de marchandises. Elles étaient dotées de halles à marchandises et de vastes cours de débord, dans lesquelles s'opérait le transbordement des chargements entre les wagons et les véhicules routiers assurant la livraison terminale vers les installations des clients (expéditeurs ou destinataires). A notre époque, la plus grande partie du trafic ne se traite plus dans les cours de débord, souvent tombées en désuétude, parfois, notamment dans les banlieues des grandes villes, transformées en aires de stationnement. Le fret se traite pour l'essentiel :
- soit dans des chantiers multimodaux, dans lesquels sont manutentionnés les conteneurs et caisses mobiles utilisés dans le transport combiné rail/route.
- soit dans des embranchements particuliers qui relient directement les installations industrielles (usines, mines, carrières, entrepôts...) au réseau ferré principal,
- soit dans les installations portuaires (voies ferrées desservant directement les quais maritimes ou fluviaux). Ces embranchements sont de plus en plus très intégrés dans la logistique des entreprises clientes du chemin de fer, et à ce titre appelées, en France, « installations terminales embranchées » ; elles peuvent englober diverses installations de manutention destinées à faciliter le transfert des marchandises : grues à portiques, bandes transporteuses, silos, etc. Les voies ferrées elles-mêmes peuvent dans certains cas représenter des longueurs considérables. Un cas particulier est celui des gares de triage, dont la fonction est d'assurer la recomposition des trains dits du lotissement, c'est-à-dire des trains qui acheminent les « wagons isolés ».

Reconversion

Gare de Scry (Mettet) en Belgique De nos jours, un grand nombre de particuliers ont la possibilité de racheter et de restaurer une gare, laissée à l'abandon. Voici l'exemple de l'ancienne gare de Scry admirablement rénovée et que vous pouvez admirer ci-contre. Cette opportunité permet ainsi à de tristes bâtiments de retrouver leur cachet d'antan grâce à ces particuliers qui quelque part contribuent à la conservation du patrimoine du passé. Patrimoine qui, sous d'autres circonstances, aurait pu subir une fin bien moins agréable.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Anglais   Architecte   Architecture   Art déco   Autobus   Bande transporteuse   Banlieue   Bilbao   Caisse mobile   Capdenac   Catalogne   Centre commercial   Chemin de fer   Conteneur   Embranchement particulier   Espagne   Ferrovie dello Stato   France   Gare Termini   Gare de Brest   Gare de Lyon-Saint-Exupéry TGV   Garonor   Grandi Stazioni   Italie   Liste des codes AITA des gares   Liste des gares de France   Liste des nouvelles gares sur lignes à grande vitesse en France   Liste des principales gares du monde   Logistique   Manutention   Maroc   Michel Ragon   Métro   Paris   Pays basque   Port (marine)   Pôle d'échanges   Rochefort (Charente-Maritime)   Rome   Tanger   Train   Tramway   Transport combiné   Transport en commun   Triage   Trolleybus   Voie ferrée   Wagon   XIXe siècle  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^