Morale

Infos
La morale (du Latin moralitas « façon, caractère, comportement approprié ») se rapporte au concept de l'action humaine qui concerne les sujets du juste et de l'injuste, également désignés sous le nom « bien et mal », utilisés dans deux contextes : la distinction individuelle et les systèmes de principes parfois appelés « conduite morale » partagée au sein d'une communauté culturelle, religieuse, civile ou philosophique. Les morales personnelles définissent et
Morale

La morale (du Latin moralitas « façon, caractère, comportement approprié ») se rapporte au concept de l'action humaine qui concerne les sujets du juste et de l'injuste, également désignés sous le nom « bien et mal », utilisés dans deux contextes : la distinction individuelle et les systèmes de principes parfois appelés « conduite morale » partagée au sein d'une communauté culturelle, religieuse, civile ou philosophique. Les morales personnelles définissent et distinguent parmi de bonnes et mauvaises intentions, motivations ou actions qui ont été apprises, engendrées, ou autrement développées par les individus composants ces communautés. En revanche, le terme d'éthique est plus souvent employé pour l'étude de systèmes sociaux plus généraux dans lesquels existe un contexte de morale. Par exemple les morales définissent si je peux légitimement tuer mon voisin quand il m'a volé ; l'éthique s'intéresse à savoir s'il est juste ou condamnable qu'une personne en tue une autre dans un conflit de propriété.

Morale et Éthique

En français, morale et éthique ont des sens proches et sont souvent confondus. Ainsi le Petit Larousse donne les définitions suivantes : Morale (du latin mores, mœurs) :
- Ensemble des règles d'action et des valeurs qui fonctionnent comme norme dans une société,
- Théorie des fins des actions de l'homme,
- Précepte, conclusion pratique que l'on veut tirer d'une histoire. Éthique, Philosophie (du grec ethikos, moral, de éthos mœurs) :
- Doctrine du bonheur des hommes et des moyens d'accès à cette fin,
- Ensemble particulier de règles de conduite (syn. morale),
- Partie théorique de la morale. Ainsi, le mot éthique serait plus utilisé dans un sens philosophique et théorique. L'éthique peut aussi être définie comme « une réflexion sur les bonnes habitudes à contracter pour rendre un monde humainement habitable ». Quant à la déontologie, (gr. deon, -ontos, ce qu'il faut faire, et logos science), c'est la science qui traite des devoirs à remplir, sur un plan professionnel.

Morale et calcul

La morale donne des règles à suivre, mais l'origine de ces règles ou bien la manière dont elles sont construites est une question polémique. Par exemple, prenons le principe de la monogamie qui stipule que chaque personne ne peut se marier qu'à une seule autre personne en même temps. Tout d'abord, il peut être vu comme un principe absolu qu'on ne discute pas et sur lequel on n'ose poser aucune question. Cela est, un point c'est tout. Le principe de la monogamie peut aussi être analysé selon les tenants et aboutissants d'une telle organisation sociale. Il y a alors plusieurs aspects :
- un principe politique au sens où l'on évite des conflits du fait de la possessivité et de l'instinct de propriété
- un principe sanitaire car cela limite la transmission des maladies sexuellement transmissibles
- un question d'équanimité, car cela évite que certains s'approprient de nombreux partenaires au détriment des autres En ce sens, ce principe moral peut être vu comme le résultat d'un calcul. Il apparait alors deux façons antagonistes de concevoir la morale :
- un ensemble de règles données telles quelles par la société, ou révélées par un Dieu etc.
- le résultat d'un calcul politique, social etc.

Aperçu historique

La morale chez Descartes

La question morale est abordée par Descartes dans les Principes de la philosophie (1644), comme découlant de sa conception de la métaphysique : : « Ainsi toute la philosophie est comme un arbre, dont les racines sont la métaphysique, le tronc est la physique et les branches qui sortent de ce tronc sont toutes les autres sciences qui se réduisent à trois principales, à savoir la médecine, la mécanique et la morale, j’entends la plus haute et la plus parfaite morale, qui, présupposant une entière connaissance des autres sciences, est le dernier degré de la sagesse. Or comme ce n’est pas des racines, ni du tronc des arbres, qu’on cueille les fruits, mais seulement des extrémités de leurs branches, ainsi la principale utilité de la philosophie dépend de celles de ses parties qu’on ne peut apprendre que les dernières. » Ainsi, Descartes fonde la morale sur la « connaissance des autres sciences », dans l'esprit du discours de la méthode Voir en particulier la sixième partie du discours de la méthode.

De Spinoza à aujourd'hui

S'intéressant à l'éthique d'entreprise, le philosophe André Comte-Sponville (dans le capitalisme est-il moral, Albin Michel), pour éviter d'employer le terme morale de façon inadéquate, distingue donc quatre ordres, parmi lesquels on trouve l'ordre moral et l'ordre éthique. Pour préciser la distinction entre morale et éthique, il se réfère à Spinoza et à Kant : il entend par morale tout ce qu'on fait par devoir (de l'ordre de la volonté), et par éthique tout ce qu'on fait par amour (de l'ordre du sentiment).

Morale contemporaine

Distinction entre morale individuelle et morale sociale

Dans la théologie catholique, en théologie morale, plus particulièrement dans les cours de théologie sectorielle, on distingue la morale individuelle et la morale sociale. La morale sociale est assez voisine dans ses principes de l'éthique sociale.

Débats contemporains

La plupart des débats contemporains concernent la morale sociale :
- l'éthique de la responsabilité dans le domaine technique et scientifique (Hans Jonas),
- la Responsabilité sociale des entreprises,
- la bioéthique,
- l'éthique des affaires,
- les droits de l'homme,
- la tolérance.
- le moralisme ou le rigorisme, formes intégristes de la morale. Ils concernent aussi la morale individuelle dans les questions sexuelles, ce qui relève de la transmission entre générations.

Citations

« Nous n'avons besoin de morale que faute d'amour » (André Comte-Sponville, le capitalisme est-il moral ?, Albin Michel) Clément Rosset donne cette définition de la morale : « J'appelle morale toute forme de pensée qui sacrifie à la tentation de mettre entre elle et le réel le rempart d'une représentation quelconque d'idée ou de mots dont Marcel Aymé dit qu'ils ont l'étrange pouvoir de tenir à distance les vérités les plus éclatantes ». (Clément Rosset - Le monde et ses remèdes éditions PUF) Quand Proudhon définit la morale, il écrit : « La Justice est le respect, spontanément éprouvé et réciproquement garanti de la dignité humaine en quelque personne et dans quelque circonstance qu'elle se trouve compromise et à quelque risque que nous expose sa défense. » Pour Rimbaud, « La morale est la faiblesse de la cervelle ». Acquise sans aucune réflexion, elle s'imprime en nous à nos dépens. Elle est un danger si elle n'est atténuée par la pensée raisonnable. Pour Charles Péguy, « La morale est un enduit qui rend l'homme imperméable à la grâce. »

Note

Bibliographie indicative


-Phédon, Platon
-Éthique à Nicomaque, Aristote
-Les politiques, Aristote
-Lettres, Épicure
-La République, Cicéron
-Des Lois, Cicéron
-Des biens et des maux, Cicéron
-Des devoirs, Cicéron
-Manuel, Entretiens, Épictète
-De la vie heureuse, Sénèque le Jeune
-Contre les moralistes, Sextus Empiricus
-Contre le mensonge, Augustin d'Hippone
-Traité des passions, Descartes
-Traité de morale, Malebranche
-Éthique, Spinoza
-Fondation de la métaphysique des mœurs, Kant
-Métaphysique des mœurs, Kant
-Critique de la raison pratique, Kant
-Essai philosophique concernant l'entendement humain, Locke
-Essais de théodicée, Leibniz
-Déontologie ou science de la morale, Bentham
-Fondements de la morale et de la religion, Maine de Biran
-Système de l'éthique, Fichte
-Les deux sources de la morale et de la religion, Henri Bergson
-Traité de la nature humaine, Hume
-Enquête sur les principes de la morale, Hume
-Justine ou les malheurs de la vertu, Sade
-Principes de la philosophie du droit, Hegel
-Le Fondement de la morale, Schopenhauer
-L'unique et sa propriété, Stirner
-L'utilitarisme, Mill
-Les bases de la morale évolutionniste, Spencer
-L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme, Weber
-Le formalisme en éthique et l'éthique matérielle des valeurs, Scheler
-Aurore, réflexions sur les préjugés moraux, Nietzsche
-Par-delà bien et mal, Nietzsche
-Généalogie de la morale, Nietzsche
- Le Traité des vertus, Le paradoxe de la morale Vladimir Jankélévitch
-Pour un catastrophisme éclairé Jean-Pierre Dupuy
-Le capitalisme est-il moral ? André Comte-Sponville, Albin Michel (2004)
-Le Principe Responsabilité, Hans Jonas
-La morale en tant que science morale, Angèle Kremer-Marietti

Voir aussi

- Éthique
- Bien
- Mal
- Conscience
- Liberté
- Responsabilité
- Théologie morale
- Droit
- Justice
- Utilitarisme
- Féminisme
- Samuel von Pufendorf ==
Sujets connexes
Absolu   André Comte-Sponville   Angèle Kremer-Marietti   Aristote   Augustin d'Hippone   Baruch Spinoza   Bien (philosophie)   Bioéthique   Calcul   Charles Péguy   Cicéron   Clément Rosset   Communauté   Concept   Conscience   Critique de la raison pratique   David Hume   Dieu   Discours de la méthode   Droit   Droits de l'homme   Emmanuel Kant   Fondation de la métaphysique des mœurs   Féminisme   Georg Wilhelm Friedrich Hegel   Gottfried Wilhelm von Leibniz   Gouvernance d'entreprise   Grâce   Généalogie de la morale   Hans Jonas   Henri Bergson   Herbert Spencer   Homme   Hygiène   Jean-Pierre Dupuy   Jeremy Bentham   John Locke   John Stuart Mill   Justice   Les Principes de la philosophie   Liberté   Maine de Biran   Mal   Marcel Aymé   Mariage   Max Scheler   Max Weber   Morale   Métaphysique   Nicolas Malebranche   Par-delà bien et mal   Philosophe   Philosophie   Physique   Phédon   Platon   Politique   Polémique   Principe   René Descartes   Responsabilité   Responsabilité sociale des entreprises   Rigorisme   Règle   Samuel von Pufendorf   Science   Sextus Empiricus   Social   Société   Sénèque le Jeune   Technique   Théologie catholique   Tolérance   Utilitarisme   Vladimir Jankélévitch  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^