Endorphine

Infos
Découvertes dans les années 1970, les endorphines (de morphine et endogène) sont des neurotransmetteurs agissant sur les récepteurs opiacés. On les retrouve entre autres dans le cerveau et la moelle épinière ainsi que dans le système digestif.
Endorphine

Découvertes dans les années 1970, les endorphines (de morphine et endogène) sont des neurotransmetteurs agissant sur les récepteurs opiacés. On les retrouve entre autres dans le cerveau et la moelle épinière ainsi que dans le système digestif.

Histoire

Les premières endorphines ont été découvertes par John Hughes et Hans Kosterlitz dans le cerveau d'un cochon. Ils appelèrent celles-ci enképhalines (du grec enkephalos: dans la tête). D'après une étude (à compléter), il a été démontré que ces récepteurs opiacés provoquaient chez les mammifères des sensations de plaisir. Une expérience consistait à présenter à un rat une petite pédale qui en l'actionnant transmettait une décharge électrique activant ces récepteurs. Le rat actionne tout d'abord la pédale par hasard, puis rapidement l'animal comprend et appuie de plus en plus fréquemment, jusqu'à ne plus se nourrir et finit par mourir. Les recherches actuelles mettent en évidence des réseaux plus complexes que ceux découverts dans les années 1970, la neuro-imagerie va probablement remettre en question le modèle causaliste linéaire qu'on utilise depuis lors pour expliquer toutes sortes de dépendances. Les recherches sur la complexité et la spécificité des mécanismes du plaisir, de la dépendance ou des addictions en sont aux balbutiements.

Rôles des endorphines

- Atténuation de la douleur ;
- Réduction du stress ;
- Contrôle de la respiration ;
- Contrôle du transit gastro-intestinal ;
- Modulation de la réponse hormonale et immunitaire ;
- Sensations de plaisir ;
- Cause le sommeil ;
- Provoque le sentiment amoureux durable Libérées en forte quantité, elles peuvent créer un sentiment d'euphorie. Les coureurs de fond parlent même d'extase suite aux libérations importantes d'endorphines résultant de leurs gros efforts. Une sensation proche de la prise de drogue à la différence que les endorphines sont toujours bénéfiques pour l'organisme.

Dépendance

Certains produits contenus dans le tabac ou dans l'alcool, ayant des structures moléculaires proches de celle des endorphines, sont parfois utilisés pour déclencher une sensation de bien-être. Mais on prend alors le risque de devenir dépendant et de fragiliser l'équilibre du cerveau. En faisant de l'exercice physique, la fabrication d'endorphines peut augmenter jusqu'à cinq fois la quantité de fabrication normale. C'est pourquoi on recommande souvent aux personnes un peu déprimées, aux anciens fumeurs ou aux anciens buveurs de reprendre une activité physique régulière (jogging, vélo, natation) d'au moins 30 minutes par jour à un rythme soutenu car celle-ci augmente naturellement la production d'endorphines. Catégorie:Neurotransmetteur Catégorie:Pharmacologie Catégorie:Opiacé cs:Endorfin da:Endorfiner de:Endorphin en:Endorphin es:Péptido opioide fi:Endorfiini he:אנדורפין hr:Endorfin hy:Էնդորֆին it:Endorfina ja:エンドルフィン lt:Endorfinas nl:Endorfine nn:Endorfin no:Endorfin pl:Endorfiny pt:Endorfina simple:Endorphin sk:Endorfín sv:Endorfin th:เอ็นดอร์ฟิน tr:Endorfin zh:腦內啡
Sujets connexes
Addiction   Années 1970   Bien-être   Boisson alcoolisée   Cerveau   Douleur   Drogue   Enképhaline   Euphorie   Grec ancien   Hormone   John Hughes   Modulation   Moelle épinière   Morphine   Neurotransmetteur   Plaisir   Respiration   Récepteur opiacé   Sensation   Stress   Système digestif   Système immunitaire   Tabac   Tête (anatomie)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^