Félicien Marceau

Infos
Félicien Marceau, de son vrai nom Louis Carette, est un auteur dramatique, romancier et essayiste français d'origine belge, né le à Kortenberg (Brabant flamand).
Félicien Marceau

Félicien Marceau, de son vrai nom Louis Carette, est un auteur dramatique, romancier et essayiste français d'origine belge, né le à Kortenberg (Brabant flamand).

Eléments de biographie

En 1914, ses parents sont pris en otage par les allemand occupants. Il fait ses études à Louvain, d'abord au collège de la Sainte-Trinité, puis à l'université de Louvain, faculté de philosophie et lettres. Nommé en 1936 à l'Institut national de radiodiffusion, il en donne sa démission, en mai 1942. On lui tient rigueur après la guerre d'avoir travaillé à la radio sous l'occupant et il doit se réfugier en Italie, puis en France où il prend un nouveau nom et il adopte la nationalité française (voir ses mémoires, Les Années courtes.) Pendant ses années en Belgique, il a publié quelques romans et un essai littéraire, mais sa vraie carrière littéraire débute à Paris. Il s'exprime aussi en peinture : des villes de fantaisie, des labyrinthes de rues et des places closes sans nature. « Une réflexion ironique, mais plus encore sereinement tendre, sur les hommes et leurs vies qu'ils tiennent serrées comme autant de poignées d'eau, sur leurs volontés et leur sort ; le coup d'œil du moraliste et celui du peintre, la connaissance des êtres et l'amour des paysages humains - voilà qui compose un ensemble où transparaît discrètement un homme et où s'impose un écrivain que l'on ne peut confondre avec aucun autre », écrivait, dès 1953, Thierry Maulnier, à propos de ses ravissantes nouvelles italiennes, En de secrètes noces. D'autres nouvelles, des romans à la fois denses et légers et un gros livre sur Balzac ( Balzac et son monde, 1955) sont venus confirmer ce jugement. Au théâtre, Marceau a écrit une pièce qui a fait date, L’Œuf, montée par André Barsacq au Théâtre de l'Atelier le . Inspiré de son roman Chair et cuir, ce n'est pas une pièce avec "scènes à faire", mais un monologue illustré de saynètes, dont l'esprit s'apparente à celui du Flaubert du Dictionnaire des idées reçues. Il est lauréat de plusieurs prix littéraires dont le Prix Goncourt en 1969 pour son roman Creezy et le Prix littéraire Prince Pierre de Monaco pour l'ensemble de son œuvre en 1974. Il a été élu à l'Académie française le 27 novembre 1975, au fauteuil 21, succédant à Marcel Achard.

Œuvres

Période belge
- 1942 - Cadavre exquis, roman.
- 1942 - Le Péché de Complication, roman.
- 1943 - Naissance de Minerve, essai. Période française
- 1948 - Chasseneuil, roman
- 1949 - Casanova ou l'anti-Don Juan, essai
- 1951 - Capri petite île, roman
- 1951 - Chair et cuir, roman
- 1951 - L'École des moroses, théâtre
- 1952 - L'Homme du roi, roman, Prix de la Fondation Del Duca
- 1953 - Bergère légère, roman
- 1953 - En de secrètes noces, nouvelles.
- 1954 - Caterina, théâtre, prix Pellman 1954.
- 1955 - Balzac et son monde, essai
- 1955 - Les Élans du cœur, roman, Prix Interallié 1955.
- 1956 - L’Œuf, théatre, inspiré de Chair et cuir
- 1957 - Les Belles natures, nouvelles
- 1958 - La Bonne Soupe, théâtre
- 1960 - L'Étouffe-Chrétien, théâtre
- 1962 - Les Cailloux, théâtre, inspiré de Capri, petite île
- 1964 - La Preuve par quatre, théatre
- 1965 - Madame Princesse, théâtre
- 1966 - Un Jour, j'ai rencontré la vérité, théatre
- 1968 - Les Années courtes, mémoires
- 1969 - Creezy, roman, Prix Goncourt 1969.
- 1969 - Le Babour, théâtre
- 1975 - Le Corps de mon ennemi, roman
- 1984 - Appelez-moi mademoiselle, roman
- 1987 - Les Passions partagées, roman
- 1989 - Un Oiseau dans le ciel, roman
- 1992 - Les Ingénus, nouvelles
- 1993 - La Terrasse de Lucrezia, prix Jean Giono 1993
- 1994 - Le Voyage de noce de Figaro
- 1997 - La Grande fille, roman
- 1998 - La Fille du pharaon, fables
- 2000 - L'Affiche, roman

Notes et références


- Pierre de Boisdeffre, Une Histoire vivante de littérature de aujourd'hui 1938-1958, Le livre contemporain, Paris, 1958.
- Pierre de Boisdeffre, Histoire de la littérature de langue française des années 30 aux années 80, Librairie académique Perrin, Paris, 1985.
-

Voir aussi

- Les Hussards, courant littéraire auquel on a rattaché Félicien Marceau. ;Films tirés de ses œuvres :
- La Bonne Soupe (1964), film de Robert Thomas ;
- L'Œuf (1971), film de Jean Herman ;
- Le Corps de mon ennemi (1976), film d'Henri Verneuil. Catégorie:Écrivain français du XXe siècle Catégorie:Écrivain belge francophone Catégorie:Dramaturge belge Catégorie:Dramaturge français du XXe siècle Catégorie:Lauréat du Prix Interallié Catégorie:Lauréat du Prix Goncourt Catégorie:Légion d'honneur Catégorie:Membre de l'Académie française Catégorie:Naissance en 1913 en:Félicien Marceau fi:Félicien Marceau pt:Félicien Marceau
Sujets connexes
Académie française   André Barsacq   Belgique   Dramaturge   France   Henri Verneuil   Honoré de Balzac   Italie   Jean Herman   Kortenberg   L'Œuf   La Bonne Soupe   Le Corps de mon ennemi   Les Hussards (mouvement littéraire)   Louvain   Marcel Achard   Paris   Peinture   Prix Goncourt   Prix Interallié   Prix littéraire Prince Pierre de Monaco   Robert Thomas   Thierry Maulnier   Théâtre de l'Atelier   Université catholique de Louvain (Louvain)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^