Socrate

Infos
Socrate (en grec Sōkrátēs) est un philosophe de la Grèce antique , considéré comme le père de la philosophie occidentale et l'un des inventeurs de la philosophie morale. Il n'a laissé aucune œuvre écrite ; sa philosophie nous est parvenue par l'intermédiaire de témoignages indirects (en particulier par les écrits de son disciple Platon).
Socrate

Socrate (en grec Sōkrátēs) est un philosophe de la Grèce antique , considéré comme le père de la philosophie occidentale et l'un des inventeurs de la philosophie morale. Il n'a laissé aucune œuvre écrite ; sa philosophie nous est parvenue par l'intermédiaire de témoignages indirects (en particulier par les écrits de son disciple Platon).

Biographie

Éléments biographiques

Socrate naquit en 470 avant J.-C. (troisième année de la 77 olympiade), sans doute au mois de mai (6 du mois thargélion), près d’Athènes, dans le dème d'Alopèce, dème qui faisait partie de la tribu d’Antiochide. Son père, Sophronisque, était sculpteur, et sa mère, Phénarète, sage-femme. Socrate avait un frère, Patroclès, fils du premier mari de sa mère. Nous ne savons que peu de choses de sa jeunesse. Qu’il fût esclave semble n’être qu’une hypothèse. Il reçut sans doute une éducation classique, que la loi athénienne obligeait un père à donner à son fils : gymnastique, musique (art du chant, de la danseD'après Lucien de Samosate, dans De la danse, Socrate n’apprit la danse que dans sa vieillesse. Xénophon nous représente ainsi le vieux Socrate dansant dans sa maison, apprentissage de la lyre Platon raconte dans le Phédon que Socrate composa des fables alors qu’il était en prison et grammaire, ce qui implique l’étude d'Homère, d’Hésiode et d’autres poètes). Diogène Laërce (II, 42) cite le début d’un péan et d’une fable attribués à Socrate : Apollon Délien, salut, et Artémis, enfants illustres. Ésope dit une fois aux habitants de la ville de Corinthe de ne pas juger la vertu à l’aune de la sagesse d’un verdict populaire. Socrate semble ne pas s’être contenté de cette éducation. D’après Maxime de Tyr, Socrate s’adressa à toutes sortes de maîtres dès sa jeunesse. Chose peut-être remarquable en ce temps, parmi ses maîtres, Socrate place plusieurs femmes : Aspasie, compagne de Périclès, célèbre tant par sa beauté que par son esprit, Diotime, prêtresse de Mantinée, qui enseigna à Socrate la science de l’amour, mais cette femme est peut-être un personnage inventé par Platon. Selon le même auteur, Socrate se serait instruit tout au long de sa vie : il dit être le disciple de Prodicos de CéosCratyle (A 11). Le passage laisse cependant penser que Socrate est ici ironique et qu'il n'a pas effectivement été disciple de Prodicos. (Cf. Gilbert Romeyer-Dherbey, Les Sophistes, PUF, coll. Que sais-je, p.57)., et il fréquente les sophistes (Protagoras, Hippias d'Élis, Polos). Il aurait appris la musique auprès de Connus ou de Damon, la poésie avec Evénus, l’agriculture auprès d’Ischomaque et la géométrie avec Théodore. Il aurait été le disciple du physicien Aechelaus. Il disait ne rien comprendre à Héraclite. Ces renseignements doivent cependant être considérés avec prudence car les témoignages, sur ces points comme sur d’autres, ne concordent pas toujours. On a notamment souligné le ton ironique de Socrate lorsqu’il prétend être le disciple de quelqu’un cf. par exemple Plutarque, Vie de Périclès, 24. Selon plusieurs témoignages, il est possible que Socrate ait exercé d’abord le métier de sculpteur. On lui attribue à tort ou à raison une statue des Grâces qui se trouvait devant l’Acropole. D’après d’autres témoignages, il aurait été banquier. Selon Démétrius de Byzance, c’est Criton qui lui permit de vivre dans un certain loisir pour se consacrer à la philosophie. Il semble avoir disposé ainsi d’une fortune assez confortable. En revanche, d’après Platon, Socrate aurait vécu dans une grande pauvreté, et cette affirmation est confirmée par Xénophon
Sujets connexes
Académie de Platon   Acropole   Agriculture   Alcibiade   Amour   Anaxagore de Clazomènes   Andocide   André-Jean Festugière   Antisthène   Anytos   Apollon   Apologie de Socrate   Aporie   Aristippe de Cyrène   Aristodème   Aristophane   Aristote   Art   Asclépios   Aspasie   Athènes   Aulu-Gelle   Bonheur   Charmide   Chéréphon   Cicéron   Cité   Concept   Courage   Critias   Criton   Criton (Platon)   Cébès   Delphes   Dialectique   Diogène Laërce   Diotime   Dème   Définition   Délion   Démocratie   Démon (Socrate)   Erik Satie   Eschine   Eschine de Sphettos   Esculape   Euclide de Mégare   Eupolis   Euripide   Euthyphron   Fable   Femme   Gilbert Romeyer-Dherbey   Grande ciguë   Grec ancien   Gregory Vlastos   Grâces   Grèce antique   Gymnastique   Généalogie de la morale   Géométrie   Hippias   Hippias d'Élis   Homme   Homère   Humanité   Héraclite d'Éphèse   Hésiode   Immortalité   Instinct   Ironie   Jésus de Nazareth   La Naissance de la tragédie   Lachès   Le Banquet   Les Nuées   Les Trente   Lettre 7   Libanios   Loi   Lucien de Samosate   Lysis   Mantinée   Maxime de Tyr   Maïeutique   Metropolitan Museum of Art   Morale   Musique   Ménon   Métaphysique   Métaphysique (Aristote)   New York   Nicias   Nihilisme   Olympiade   Parménide   Perse   Philodème de Gadara   Philosophe   Philosophie   Physique   Phédon   Phédon (Platon)   Phédon d'Élis   Phénomène   Pierre Aubenque   Platon   Plutarque   Politique   Polycrate de Samos   Porphyre de Tyr   Potidée   Poésie   Premier Alcibiade   Prodicos de Céos   Protagoras   Prytanée   Présocratiques   Péan   Périclès   Sage   Sagesse   Science   Sculpture   Silène (mythologie)   Simias   Sophiste   Technique   Thargélion   Théodore   Théétète   Torpille   Tradition   Valeur morale   Vertu   Vies, doctrines et sentences des philosophes illustres   Xanthippe (femme)   Xénophon  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^