Cancionero d'Uppsala

Infos
Page de garde du Cancionero d'Uppsala Le Cancionero de Uppsala, également connu comme Cancionero del Duque de Calabria ou Cancionero de Venecia, est un livre qui contient des villancicos espagnols de la Renaissance.
Cancionero d'Uppsala

Page de garde du Cancionero d'Uppsala Le Cancionero de Uppsala, également connu comme Cancionero del Duque de Calabria ou Cancionero de Venecia, est un livre qui contient des villancicos espagnols de la Renaissance.

Le livre

Le nom véritable sous lequel le livre fut imprimé est: "Villancicos de diversos autores, a dos, y a tres, y a quatro, y a cinco bozes, agora nuevamente corregidos. Ay mas ocho tonos de Canto llano, y ocho tonos de Canto de Organo para que puedam aprovechar los que a cantar començaren." (Villancicos de divers auteurs, à deux, à trois, à quatre, et à cinq voix, nouvellement corrigés. Il y a de plus huit tons de plain-chant, et huit tons pour l'orgue qui pourront servir à ceux qui commencent à chanter. Il fut compilé à la cour de Ferdinand d'Aragon, Duc de Calabre, à Valence, et publié en 1556, à Venise, par Jerónimo Scotto, un des imprimeurs les plus connus de son époque. L'unique exemplaire connu de l'édition fut trouvé vers 1907, par le musicologue et diplomate Rafael Mitjana, à la Bibliothèque de l'Université d'Uppsala, en Suède. Deux ans après, en 1909, Mitjana publia une étudie sur le livre, intitulée "Cincuenta y cuatro canciones españolas del siglo XVI" (Cinquante quatre Chansons espagnoles du XVIe siècle), dans laquelle il commente et transcrit le texte des pièces. Mitjana attribua l'origine des œuvres à des compositeurs espagnols, comme Juan del Encina, Cristóbal de Morales, Francisco de Peñalosa, etc. qui ont résidé en Italie pendant la première moitié du XVIe siècle. Cependant, c'est à partir de la publication du travail de Romeu Figueras, "Matheo Flecha el Viejo, la corte literariomusical del duque de Calabria y el Cancionero llamado de Upsala", que le cancionero a été attribué à la cour du Duc de Calabre. Le cancionero est de petite taille (209 x 147 mm) et, contrairement à l'habitude de l'époque, il n'a ni dédicace ni prologue, ce qui rend difficile de connaître les circonstances dans lesquelles fut réalisée la compilation.

Œuvres

Le livre contient 70 œuvres au total avec:
-54 villancicos à 2, 3, 4 et 5 voix. Selon les thèmes traités, nous pouvons les regrouper en: amoureux, de noël, populaires et pastoraux.
-16 pièces à 1 et 2 voix: 8 tons de plain-chant et 8 tons pour l'orgue. Dans les deux cas, les œuvres sont ordonnées du premier au huitième ton. Comme l'indique le titre du livre, ils ont une finalité pédagogique. L' index du cancionero classe les œuvres en six groupes:
-Villancicos à deux voix
-Villancicos à trois voix
-Villancicos à quatre voix
-Villancicos de noël, à trois voix (En réalité, elles correspondent à des villancicos à 4 voix)
-Villancicos de noël, à trois voix
-Villancicos à cinq voix (C'est ici que sont inclus les exemples de plain-chant et ceux pour l'orgue). La majorité des pièces est anonyme. Le livre indique seulement que le villancico "Dezilde al cavallero" a été composé par Nicolas Gombert. Cependant, on a pu déterminer l'autorité de plusieurs d'entre elles parce qu'elles apparaissent dans d'autres sources, en particulier, dans des livres de vihuela (Orphénica Lyra de Miguel de Fuenllana, Los seys libros del Delphin de Luis de Narváez et le Libro de música de vihuela de Diego Pisador). Il est également possible de proposer ds auteurs pour d'autres pièces, en se basant sur leur analyse. Toutes les pièces sont en castillan, exceptées les pièces 23, 24, 35 et 45 qui sont en catalan et la 54 qui est en galicien. Ci-dessous voici une description détaillée des œuvres qui composent le cancionero:

Villancicos à deux voix

:

Villancicos à trois voix

:

Villancicos à quatre voix

:

Villancicos de Noël à quatre voix

:

Villancicos de Noël à trois voix

:

Villancicos à cinq voix

:

Exemples de plain-chant

:

Exemples de pièces d'orgue

:

Discographie

-El Cançoner del Duc de Calabria. Jordi Savall. La Capella Reial de Catalunya. Astrée Auvidis. 1996.
-España Antigua. Jordi Savall. Hespèrion XXI. Virgin 7243 5 61 964 2 1 (Vol.:Weltliche Musik im Christlichen und Jüdischen Spanien (1450-1550) - Jewish & Christian Spain)

Références et bibliographie

A plus des articles cités dans la section des liens externes, nous avons:
-Historia de la música española. Vol 2. Desde el Ars Nova hasta 1600. Samuel Rubio. Alianza Editorial. Madrid. 1983 ==
Sujets connexes
Calabre   Catalan   Diego Pisador   Espagne   Francisco de Peñalosa   Galicien   Hespèrion XXI   Italie   Jordi Savall   Juan del Encina   Musique de la Renaissance   Nicolas Gombert   Orgue   Plain-chant   Suède   Uppsala   Valence (Espagne)   Venise   Villancico   XVIe siècle  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^