Theodore Roosevelt

Infos
Theodore Roosevelt (27 octobre 1858 à New York - 6 janvier 1919 à Oyster Bay, New York) est le vingt-sixième président des États-Unis d'Amérique. Il succède à William McKinley, assassiné, et entame son premier mandat en septembre 1901 puis, en 1905, il est élu pour un second mandat jusqu'en 1909. Roosevelt devient président alors qu’il n’a que 42 ans : il est le plus jeune président des États-UnisJ.-M. Lacroix, Histoire des États-Unis, 2006, p.326. Gran
Theodore Roosevelt

Theodore Roosevelt (27 octobre 1858 à New York - 6 janvier 1919 à Oyster Bay, New York) est le vingt-sixième président des États-Unis d'Amérique. Il succède à William McKinley, assassiné, et entame son premier mandat en septembre 1901 puis, en 1905, il est élu pour un second mandat jusqu'en 1909. Roosevelt devient président alors qu’il n’a que 42 ans : il est le plus jeune président des États-UnisJ.-M. Lacroix, Histoire des États-Unis, 2006, p.326. Grand amateur d’exercice, il incarne une présidence qui ne se limite pas à la politique. Il est très populaire, ce qui lui donne beaucoup d’influence.

Biographie

Ses parents, Theodore Roosevelt Sr et Martha Bulloch, sont issus de familles aristocratiques d'origine hollandaise et vivent confortablement des revenus de leur entreprise d'import-export. Adolescent, il est frêle et asthmatique et ses parents, très aisés, l'éduquent à la maison dans la tradition calviniste. En 1880, il termine ses études à l'Université Harvard et se marie avec Alice Hathaway, la fille d'un banquier. Il débute l'étude du droit, mais abandonne lorsqu'il est élu à l'assemblée de l'État de New York de 1882 à 1884 pour le Parti républicain. Sa mère et sa femme décèdent le même jour, cette dernière meurt en accouchant de leur fille, Alice Roosevelt Longworth. Theodore (âgé de 25 ans) se retire, en 1884, dans une ferme du Dakota du Nord pour oublier ces tragédies. Il y passe deux ans en adoptant le style de vie du cow-boy américain. « On ne peut pas rêver d'une vie plus attractive pour un jeune homme en bonne santé que celle dans un ranch de cette époque. C'est vraiment une vie agréable et saine ; ça m'a appris l'indépendance, la ténacité et à prendre rapidement des décisions… J'ai réellement et complètement apprécié cette vie. » Cette période est très importante pour sa maturation : « Je n'aurais jamais pu devenir président sans mes expériences dans le Dakota du Nord. » Il s'essaya, dans cette région, à la vie de pionnier et d'éleveur. Il essuya un échec matériel, mais il acquit ainsi les qualités humaines qui firent plus tard de lui le 26ème président des États-Unis. En 1886, il revient à New York où il se relance dans la politique, écrit trois livres et se remarie avec Edith Kermit Carow. Le président Benjamin Harrison le nomme membre d'une commission sur les fonctionnaires fédéraux. Il dirige ensuite la préfecture de police de New York en 1895. En 1897, le président William McKinley le nomme secrétaire adjoint à la marine, un poste où il prépare la guerre contre l'Espagne. Il s’y comporte en « faucon » ; il accuse l’Espagne de la destruction de la frégate Maine à Cuba (la preuve n’en a jamais été apportée) et met la marine en état d’alerte sans l’autorisation du président McKinley. Lorsque la guerre contre l'Espagne éclate en 1898, il s'engage à la tête d'un régiment de cavalerie, les rough riders (que l'on traduit par « les durs à cuire »), ce qui lui permet d'acquérir une réputation de héros. Il reprend ensuite sa carrière politique dans l'État de New York, dont il est élu gouverneur en 1898. Il se met à dos les dirigeants du Parti républicain en luttant contre la corruption et ces derniers, pour s'en débarrasser, le présentent comme candidat à la vice-présidence, un poste sans envergure. Il est cité comme ayant fait partie de la grande loge du Minnesota.

Présidence

Theodore Roosevelt en 1904.

1901 - 1904

; 1901
- 14 septembre : le président McKinley meurt des suites des blessures qui lui ont été infligées par un assassin anarchiste. Conformément à ce que prévoit la Constitution américaine, le vice-président Théodore Roosevelt est investi et devient le vingt-sixième président des États-Unis d’Amérique. Il n’a que 42 ans et son arrivée au pouvoir désespère son propre parti en raison de ses idées sociales. ; 1902
- 29 avril : le Congrès vote, et Roosevelt signe, une loi interdisant l'immigration chinoise à partir des Philippines (alors sous protectorat américain).
- 12 mai : Roosevelt arbitre le conflit entre mineurs de Pennsylvanie en grève depuis plus de trois mois et leurs employeurs. La grève continue jusqu’en octobre quand Roosevelt leur obtient une augmentation de salaire de  %J.-M. Lacroix, Histoire des États-Unis, 2006, p.306 et une limitation de la durée de la semaine de travail. Les mines de charbon étaient alors cruciales pour l’économie américaine.
- 20 mai : les troupes américaines se retirent de Cuba où s’installe le premier gouvernement national.
- 28 juin : vote de la loi finançant la construction du canal de Panama.
- 2 septembre : Roosevelt prononce un discours sur la politique étrangère, où il emploie une formule restée célèbre : « Il faut parler calmement tout en tenant un gros bâton ». (Doctrine du Big Stick) ; 1903
- 14 février : Roosevelt crée le ministère du commerce et du travail (qui devinrent plus tard deux ministères séparés).
- 14 mars : Roosevelt crée la première réserve naturelle d’oiseaux sur Pelican Island, Floride.
- 3 novembre : le gouvernement de Roosevelt soutient l’insurrection de Panama contre la Colombie. Les États-Unis reconnaissent l’indépendance de Panamá le 6 novembre et négocient un traité qui leur donne le contrôle de la zone du canal pour 100 ans contre 10 millions USD et un loyer annuel de  USD. ; 1904
- 11 février : Roosevelt déclare la neutralité des États-Unis dans la guerre entre la Russie et le Japon.
- 26 juin : le parti républicain désigne Roosevelt comme candidat à l’élection présidentielle.
- 8 novembre : Roosevelt remporte l’élection présidentielle contre le démocrate Alton B. Parker. Le vote du Collège électoral montre un net partage entre les États du sud, favorables au parti démocrate, et les États du nord et du centre, favorables au parti républicain.
- 6 décembre : dans son discours annuel au Congrès américain, Roosevelt prononce le Corollaire Roosevelt qui étend la doctrine établie par le président James Monroe (vers 1823) à l’ensemble du monde occidental en affirmant que les États-Unis interviendraient en cas de problème majeur allant à l’encontre de leurs intérêts.

1905 - 1908

; 1905
- 21 janvier : en application de la doctrine interventionniste, les États-Unis prennent le contrôle des affaires de la République dominicaine.
- 1 février : Roosevelt créé le Service national des forêts.
- 4 mars : investiture de Theodore Roosevelt pour un second mandat présidentiel.
- 6 septembre : fin de la guerre entre la Russie et le Japon. Roosevelt qui a servi d’arbitre dans ce conflit reçoit le Prix Nobel de la paix le 10 décembre 1906. ; 1906
- 16 janvier : ouverture de la conférence d’Algésiras en Espagne, où Roosevelt tente d’arbitrer le conflit entre la France et l’Allemagne concernant le Maroc.
- 8 juin : Roosevelt crée les dix-huit premiers « monuments nationaux », zones naturelles protégées.
- 29 juin : Roosevelt soutient une loi donnant au gouvernement fédéral le pouvoir de contrôler les tarifs du fret ferroviaire. Cette loi limite la concurrence entre les compagnies et empêche d’accorder des taris préférentiels aux grands groupes industriels.
- 30 juin : Roosevelt signe une loi autorisant le gouvernement fédéral à inspecter les usines d’alimentation et obligeant les fabricants à lister les ingrédients.
- 23 août : le président cubain demande l’intervention des troupes américaines à la suite d’émeutes. Roosevelt envoie l’armée en octobre.
- 9 novembre : Roosevelt se rend en visite officielle à Puerto Rico et à Panama pour inspecter les travaux du canal. C’est le premier déplacement officiel d’un président américain à l’étranger.
- 12 décembre : Roosevelt nomme Straus en tant que ministre du commerce et du travail. C’est le premier représentant de la minorité juive à obtenir un poste dans le gouvernement des États-Unis. ; 1907
- 20 février : Roosevelt signe une loi sur l'immigration lui permettant d’interdire la venue des Japonais.
- 22 octobre : début d’une panique financière causée par les grandes variations de la Bourse. Roosevelt revient précipitamment de voyage pour intervenir, mais la crainte d’une nouvelle dépression est tenace.
- 16 novembre : admission de l'Oklahoma dans l'Union américaine ; c’est le 46 État.
- 16 décembre : Roosevelt envoie la marine américaine faire une tournée mondiale qui dura jusqu’en février 1908. Les navires sont accueillis avec enthousiasme dans de nombreux ports et ceci permet aux États-Unis de faire étalage de leur puissance. ; 1908
- 20 juin : Roosevelt crée le Parc national de Mesa Verde. À la fin de son deuxième mandat, Roosevelt, conformément à ses engagements, ne se représente pas. Il part pour un safari en Afrique dont il revient avec plus de trophées d'animaux tués.

1912

- 7 août : Roosevelt, mécontent de la politique menée par son successeur, William Howard Taft, tente d’enlever la nomination du Parti républicain pour se représenter aux élections. Le Parti choisit Taft de nouveau et Roosevelt décide de rejoindre un parti réformateur, le Parti progressiste. Il obtient un meilleur score que Taft, mais la division du Parti républicain permet au candidat démocrate, Woodrow Wilson, de remporter l’élection.

Politique étrangère

En politique étrangère, T. Roosevelt se comporte comme le créateur d'un empire américain avec la prise de contrôle des possessions espagnoles aux Caraïbes et dans l'océan Pacifique. Il fomente une rébellion au Panama pour obtenir l'indépendance de cette région appartenant à la Colombie en vue d’y construire un canal sous contrôle américain. Roosevelt, fervent défenseur de la marine, pense que le passage par l'isthme de Panama est important pour créer une marine forte et cohérente. Roosevelt institue un corollaire à la doctrine du président Monroe en affirmant que les États-Unis doivent intervenir pour défendre leurs intérêts dans l’ensemble du monde. Il intervient personnellement dans l’arbitrage du conflit entre la Russie et le Japon, ce qui lui vaut le Prix Nobel de la paix, et dans celui entre la France et l’Allemagne sur la question marocaine.

Politique intérieure

Roosevelt est partisan d’un pouvoir fédéral fort, capable de réglementer l’activité économique. Il s’attaque aux grandes entreprises, qu’il accuse de faire des bénéfices au détriment des consommateurs, et engage des procédures contre les grands capitalistes du chemin de fer, du pétrole et de l’agro-alimentaire. Le lancement de cette croisade contre les trusts industriels a lieu dans un discours long de plus de 30 pages prononcé à la Chambre des représentants. Theodore Roosevelt s’engage à faire respecter la loi Sherman. Il intervient aussi pour arbitrer la lutte entre les mineurs en grève et le patronat ; il leur permit d’obtenir la journée de 8 heures et des salaires plus élevés, ce qu’il appelle un « accord équitable ». Roosevelt appartient au courant progressiste. Roosevelt est le premier président réellement préoccupé par la préservation des espaces naturels et de la faune. Il créé les bases du système de parcs nationaux, de monuments nationaux et de forêts nationales ainsi que les réserves naturelles en faisant passer les terrains sous contrôle fédéral. De même, en 1902, le National Reclamation Act (ou Newlands Act) donne au gouvernement fédéral l'autorité suprême pour la construction de barrages ou pour les projets d’irrigation. Une nouvelle agence fédérale, le Reclamation Service, est créée et collabore avec les scientifiques. La gestion de l’eau passe sous contrôle fédéral, notamment dans la partie ouest du territoire. Au total ce furent près d’un million de km² qui furent contrôlés et protégés par le gouvernement fédéral. Sous ses mandats présidentiels sont créés les parcs de Crater Lake, Wind Cave et Mesa Verde.

Politique concernant les droits civiques, les minorités et l’immigration

Sur le plan de la lutte contre les discriminations, le relevé de ses actions et de ses sentiments est plus mitigé. Il est contre l'égalité entre femmes et hommes et considère comme inférieures les minorités indienne, asiatique et, en particulier, noire. On note que dans ses mémoires, ainsi que dans les tableaux qui représentent la bataille qui fait de lui un héros national, la présence et l'action déterminante des régiments composés de Noirs américains est occultée. Roosevelt soutint le vote de lois interdisant le lynchage, mais plutôt pour empêcher les émeutes populaires que pour protéger les Noirs qui en sont le plus souvent les victimes. Il est toutefois le premier président à nommer un représentant de la minorité juive à un poste ministériel. La famille Roosevelt

Anecdotes

L'origine de « Teddy Bear », qui désigne un ours en peluche, fait l'objet de plusieurs anecdotes invérifiables. La plus courante est la suivante : en 1903, Roosevelt rentra bredouille d'une chasse à l'ours de quatre jours. Croyant faire plaisir, les organisateurs enchaînèrent un ourson noir au pied d'un arbre afin de satisfaire les cartouches du président : outré par cette mise à mort, Théodore Roosevelt fait libérer l'animal. Deux émigrants russes, Rose et Morris Mictchom, immortalisent cette histoire en créant un ours en peluche qu'ils baptisèrent Teddy. Le succès fut immédiat puisque, peu de temps après, ils créent leur propre atelier The Ideal Novelty in Toy Co. Le 1 janvier 1907, le président Roosevelt aurait serré mains en une seule journée. Un record. Dans La Jeunesse de Picsou, il apparait dans deux épisodes. La première fois dans l'épisode Buck Picsou des Badlands lorsque Theodore Roosevelt est dans le Dakota du sud. La seconde dans L'Envahisseur de Fort Donaldville quand, suite à une erreur des Castors Juniors, il prend Picsou pour un danger et assiège alors le fort de Donaldville (où sera construit le coffre-fort de Picsou). Il apparaît pour la dernière fois dans la série dans l'épisode La Harpie de la Percée de la Culebra, où l'intrigue se déroule dans les environs du chantier du canal de Panama, et où apparaît notamment le général Esteban et la femme du président ainsi qu'une autre version de l'origine de « Teddy Bear ». Il apparaît également dans le roman "L'Aliéniste" de Caleb Carr, où il participe à une enquête criminelle en tant que chef de la police de New York.

Citations

Derrière le gouvernement visible siège un gouvernement invisible qui ne doit pas fidélité au peuple et ne se reconnaît aucune responsabilité. Anéantir ce gouvernement invisible, détruire le lien impie qui relie les affaires corrompues avec la politique, elle-même corrompue, tel est le devoir de l'homme d'Etat. Théodore Roosevelt. Cité par Dieter Rüggeberg : "Gehimpolitik", p.75

Hommages

T. Roosevelt est considéré par les Américains comme l'un de leurs plus grands présidents. Roosevelt inaugure le 18 mars 1911 un barrage près de Phoenix, en Arizona, qui porte son nom et reste encore aujourd’hui le plus grand barrage des États-Unis. Il fait partie des quatre présidents sculptés dans le granit du Mont Rushmore. Le porte-avions nucléaire USS Theodore Roosevelt lui rend également hommage.

Voir aussi

- Monument commémoratif de Quentin Roosevelt, fils cadet du président Theodore Roosevelt (mort en combat aérien le 14 juillet 1918) érigé sur le territoire de la commune de Coulonges-Cohan.
- Theodore Roosevelt Junior, fils ainé du président Theodore Roosevelt, général américain qui débarqua dans la première vague d'assaut à Utah Beach le 6 juin 1944. ===
Sujets connexes
Alice Roosevelt Longworth   Aristocratie   Arizona   Asthme   Barrage   Benjamin Harrison   Bourse   Buck Picsou des Badlands   Caleb Carr   Calvinisme   Capitalisme   Castors Juniors   Cavalerie   Charles W. Fairbanks   Chemin de fer   Collège électoral   Colombie   Consommateur   Corollaire Roosevelt   Coulonges-Cohan   Cow-boy   Dakota du Nord   Discrimination   Doctrine   Doctrine du Big Stick   Dépression (économie)   Espace Caraïbe   Floride   Garret Hobart   Guerre hispano-américaine   Guerre russo-japonaise   Hollande   Immigration   Interventionnisme   Irrigation   James Monroe   La Jeunesse de Picsou   Maroc   Militaire   Mont Rushmore   New York   New York (État)   Occident   Océan Pacifique   Oklahoma   Ours   Ours en peluche   Panamá   Parti démocrate (États-Unis)   Parti républicain (États-Unis)   Personnalité politique   Philippines   Phoenix (Arizona)   Politique étrangère   Porte-avions   Prix Nobel de la paix   Progressisme   Protectorat   Président des États-Unis   Puerto Rico   Pétrole   Ranch   République dominicaine   Safari   Socialisme   Theodore Roosevelt Junior   Trust (économie)   Université Harvard   Utah Beach   Vice-président des États-Unis   William Howard Taft   William McKinley   Woodrow Wilson  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^