Blake et Mortimer

Infos
Blake et Mortimer est une série de bande dessinée créée par le belge Edgar Pierre Jacobs, en 1946 et reprise par Bob de Moor, Jean Van Hamme, Ted Benoit, Yves Sente, André Juillard et René Sterne. D'abord éditée par les éditions du Lombard, elle est désormais éditée par les éditions Blake et Mortimer, une filiale du groupe Dargaud. Elle fut prépubliée pendant de nombreuses années dans le journal Tintin. Les prémices de la saga se retrouvent avec des pers
Blake et Mortimer

Blake et Mortimer est une série de bande dessinée créée par le belge Edgar Pierre Jacobs, en 1946 et reprise par Bob de Moor, Jean Van Hamme, Ted Benoit, Yves Sente, André Juillard et René Sterne. D'abord éditée par les éditions du Lombard, elle est désormais éditée par les éditions Blake et Mortimer, une filiale du groupe Dargaud. Elle fut prépubliée pendant de nombreuses années dans le journal Tintin. Les prémices de la saga se retrouvent avec des personnages très similaires dans "Le Rayon U", du même auteur (publié dans Bravo en 1943). Mais la présence d'une jeune femme ne sera pas reprise dans le monde du journal de Tintin qui s'adresse à un jeune lectorat masculin à une époque qui ne connaissait pas encore la mixité scolaire.

Historique

Le concept

La série met en scène deux héros, Sir Francis Blake, un militaire de carrière (origine RAF) mis à la disposition des services secrets britanniques de contre espionnage militaire (MI5), et son ami le professeur Philip Mortimer, spécialiste en physique nucléaire, qui se retrouvent souvent confrontés à leur grand ennemi le colonel Olrik parfois accompagné de ses hommes de main tels l'américain Sharkey, Razul (de la tribu des Bezendjas) ou encore le malfrat Jack. Dans certains albums, la présence du Capitaine Blake est seulement anecdotique. On remarquera que Nasir, un sikh natif du continent indien qui s'était mis au service des deux amis, va disparaître à partir du moment de la décolonisation. Le charme de la série est dû entre autres à un mélange savant de réalisme, de fantastique et de science-fiction. Si dans Le Secret de l'Espadon l'aventure est surtout d'ordre militaire et technologique et dans Le Mystère de la grande pyramide plutôt historique et ésotérique, des albums comme La Marque jaune, L'Énigme de l'Atlantide ou Le Piège diabolique mêlent avec habileté de front tant l'action guerrière ou policière que l'utilisation des découvertes scientifiques. Plusieurs albums ont donné naissance à des versions sonores, soit en disque, soit en diffusion radiophonique dans les années 1960. La série a été adaptée pour la télévision sous forme de série animée dans les années 1990. E.P. Jacobs se distingue notamment par sa volonté de réalisme et d'exactitude dans le détail. Travaillant souvent d'après photos ou croquis de repérages, il a créé un monde dans lequel la fiction devient ainsi complétement plausible. La précision se retrouve dans la reconstitution des parcours tant sur les delais que les lieux traversés, "SOS Metéores" qui se deroule entre Paris et la région de Versailles étant exemplaire à ce sujet. En outre, par respect du lecteur, il s'imposait de le mettre dans un environnement qui puisse lui permettre d'apprendre tout en se distrayant. A cet égard la visite guidée du musée du Caire est édifiante, comme celle de la Tour de Londres ou du sous-sol parisien. On peut aussi parler dans la mise en scène de ses vignettes de prises de vues, et ceci de façon tout à fait comparable à celles de l'art cinématographique. C'est également un grand maître de l'éclairage, avec l'utilisation d'environnements colorés (notamment les rouges orangés, les verts et les gris bleus) qui soulignent l'intensité des situations. Une autre des caractéritiques de la série est l'abondance de didascalie, et certains phylactères contiennent des textes très denses. Cet aspect, à rapporter à la recherche de précision de Jacobs, a valu à la série une réputation de bande dessinée « bavarde ». Cette particularité toute jacobsienne s'explique d'une part au fait qu'historiquement la bande dessinée en tant que figuration narrative était contrainte pour être acceptée par les éditeurs de la premiére moitié du XXième siécle de faire passer le texte avant l'image, le "ballon" étant honni car consideré comme entrainant paresse et perte de l'usage de la lecture; d'autre part à la volonté de raconter une histoire qui soit instructive couplée au gout pour les effets du théatre. Un thème récurrent est le cheminement des héros dans un monde clos (et souvent souterrain), semé d'énigmes et de pièges jusqu'à l'issue finale en pleine lumière. Diverses interprétations psychologiques ont pu être données sur les raisons de l'intérêt de l'auteur pour ces quêtes initiatiques. Enfin on remarque un rythme extrèmement soutenu dans le déroulement de l'histoire. Ceci est notamment lié au fait qu'avant la parution en album, la publication était réalisée — comme pour les autres auteurs jusqu'au début debut des années 1980 — de façon hebdomadaire avec une seule planche à la fois (Blake et Mortimer était en quatrième de couverture du journal de Tintin). De ce fait, la stripsodie était décomposée pour apporter un rebondissement chaque semaine et contenir un élément propre à créer en chaque fin de page une forte attente de la suite.

Personnages

Blake, Mortimer et Olrik sur un timbre belge

Personnages principaux

-Francis Blake
-Philip Mortimer
-Olrik

Autres personnages importants

Par ordre d'apparition dans la série :
- Ahmed Nasir
- Razul (dit le bezendjas)
- Basam-Damdu
- Le docteur Grossgrabenstein
- Sharkey
- Jack
- Le Docteur Jonathan Septimus
- L'inspecteur-chef Glenn Kendall
- Le professeur Labrousse
- Le commissaire Pradier
- Le professeur Miloch Georgevitch
- David Honeychurch
- Le major Varitch
- Le docteur Jeronimo Ramirez Gérard Lenne, dans son livre Blake, Jacobs et Mortimer (éditions Seuil/Archimbaud, 1988) a noté que tous les personnages importants de la saga Blake et Mortimer se répartissaient en fait en trois catégories : les savants, les guerriers et les traîtres, dont les trois héros principaux Mortimer, Blake et Olrik, sont les premiers représentants.

Albums

Edgar P. Jacobs

Timbre représentant Edgar P. Jacobs et la Marque jaune
- Le Secret de l'Espadon - Publication dans le journal de Tintin, à raison d'une planche par numéro; à partir du 26 septembre 1946 en édition belge et du 28 octobre 1948 en édition française. En albums en 1950 (tome 1: "La poursuite fantastique") et en 1953 (tome 2: "SX1 contre-attaque")L'histoire a d'abord été publiée en deux tomes, puis scindée en trois tomes en 1984 pour des raisons commerciales, incluant la reprise en début de tomes des couvertures du journal. Il y eut aussi dans les années 70 une édition en un seul volume des deux parties. Le mystère de la grande Pyramide connaitra également une édition en un volume .
- Le Mystère de la grande pyramide - Publication dans le journal de Tintin, à partir du 23 mars 1950. En albums en 1954 (tome 1: "Le papyrus de Manéthon") et en 1955 (tome 2: "La chambre d'Horus")Comme le cycle du Secret de l'Espadon, celui du Mystère de la grande pyramide fit l'objet d'une édition en un seul volume des deux parties..
- La Marque jaune - Publication dans le journal de Tintin, à partir du 5 août 1953. En l'album en 1956.
- L'Énigme de l'Atlantide - Publication dans le journal de Tintin, à partir du 19 octobre 1955. En album en 1957.
- S.O.S. Météores - Publication dans le journal de Tintin, à partir du 8 janvier 1958. En album en 1959.
- Le Piège diabolique - Publication dans le journal de Tintin, à partir du 22 septembre 1960. En album en 1962.
- L'affaire du collier - Publication dans le journal de Tintin, pour une grande partie à raison de deux planches par numéro; à partir du 24 août 1965 en édition belge et du 7 octobre 1965 en édition française. En album en 1967.
- Les 3 Formules du professeur Satō - Publication de la première partie ("Mortimer à Tokyo") dans le journal de Tintin, à partir du 5 octobre 1971. En album en 1977.

E.P. Jacobs et Bob de Moor

Avant sa mort, Jacobs a laissé un scénario et un découpage très précis, ainsi que les planches crayonnées, que Bob De Moor a achevés dans un style graphique qui s'éloigne considérablement de l'original, 18 années après la première partie de l'aventure et alors que commençaient à paraître des versions piratées de la fin de l'histoire.
- Les 3 Formules du professeur Satō 2 - Publication ("Mortimer contre Mortimer") dans Hello BD (successeur du Journal de Tintin au Lombard) à partir du n°5 en 1990. En album la même année.

D'après les personnages de E.P. Jacobs

Plusieurs albums ont été publiés après la mort d'E. P. Jacobs, suite à une volonté éditoriale de prolonger la série. Leurs auteurs se situent dans la lignée de l'école de la ligne claire respectant tant l'esprit que la forme de l'aventure et ajoutant aux personnages initiaux des éclairages complémentaires (la première rencontre de Blake et Mortimer adolescents en Inde, le nouvel emploi de Nasir qui a rejoint le contre-espionnage indien, ...) Un premier album fut publié par Jean Van Hamme et Ted Benoit. Ce dernier tardant à finir les dessins du second album L'Étrange Rendez-vous, une seconde équipe - Yves Sente et André Juillard - est chargée par l'éditeur de produire son propre album, La Machination Voronov. C'est la seconde fois, depuis le cas de Barbe-rouge, que deux équipes d'auteurs travaillent en parallèle sur une même série de bande dessinée franco-belge.
- L'Affaire Francis Blake (Jean Van Hamme et Ted Benoit - 1996)
- La Machination Voronov (Yves Sente et André Juillard - 2000)
- L'Étrange Rendez-vous (Jean Van Hamme et Ted Benoit - 2001)
- Les Sarcophages du 6e continent, 1 - 2 (Yves Sente et André Juillard - 2003-2004)

À paraitre

- La malédiction des trente deniers (Jean Van Hamme et René Sterne)
-: Le projet est en suspens suite au décès de René Sterne.
- Le sanctuaire de Ngorongoro (titre provisoire) (Yves Sente et André Juillard)
-: La date de sortie devrait intervenir entre mars et avril 2008.

Pastiches/Parodies, et histoires dérivées

- 1974 : Il était moins Cinq, Bob de Moor (des Studios Hergé), Tintin l'Hebdoptimiste n°73 - 2 pl.
- 1978 : SOS Météores, Bob de Moor, Le Journal de Tintin n°49 (cf. infra) - 1 pl.
- 1978 : Le Théâtre de Jacobs - Numéro Spécial E.P. Jacobs (et Pastiches !), Le Journal de Tintin n°49 (avril)
- 1980 : La Marque Rose, Roger Brunel, Pastiches t.1, éd. Glénat - 2 pl. (et apparitions dans les t.5 et 6)
- 1980 : Hommage à Jacobs, par Filip Denis, dans Aïe, n°2 (1 trim.) - 6 pl.
- 1982 : Black et Mordecker, Toni Jacquobs, Bédésup n°21 - 2 pl.
- 1984 : Les Aventures passionnantes de Blake-Mortimer, Al Voss, Parodies, éd. Humanoïdes Associés - 1 pl.
- 1986 / 1987 : La Micro-informatique étendait sa marque sur la ville..., Le Malheureux a tenté de s'informatiser lui-même !, Les Informatiseurs sont souvent les plus mal informatisés, Mission "Solo", Ted Benoît, brochures CCM Micro n° 1 à 4, éd. C.C.C. Micro et l'Agence RIO - 4 x 2 à 3 pl.
- 1987 : Mystère à Montreuil - Une enquête de Blake et Mortimer, Ted Benoît encore, éd. la Mairie de Montreuil et l'Agence Top Média - 2 pl.
- 1990 : Flake et Oldtimer, Aubert et Arleston, Parodies 3 - Vingt ans après, éd. Soleil Productions - 2 pl.
- 1992 : Le Petit Oiseau va mourir, Hardy et Yann, Croq la Vie n°1 - 1 pl.
- 1993 : Le Petit Théâtre d'Olrik, Jochen Gerner, éd. Archives Internationales (mini-portfolio)
- 1998 : L'Aventure Immobile, André Juillard et Didier Convard, éd. Dargaud (Un échange épistolaire en fin de vie avec des illustrations montrant les héros vieillis)
- 1999 : Flake et Morniver - Le Mystère du Merlan, D. et B. Hambucken - 5 pl. (1 publication internet)
- 1999 : Philip Mortamer, ou la Frustration de l'Espadon, Dirick, éd. Pictoris Studio - 8 pl.
- 2003 : Les Aventures de Swartz et Totenheimer, d'après les personnages d'Adolf Hitler par Emile Bravo, paru dans Ferraille illustré n°23
- 2005 : Les Aventures de Philip et Francis - Menaces sur l'Empire, Pierre Veys et Nicolas Barral, éd. Dargaud (album complet)
- 2006 : Les Aventures de Black et du Suprême Mortamère, tome 1, Pixel Vengeur, éd. Le Cycliste/Parental Advisory (idem)
- 2007 : Black et Mortamère niquent le système, tome 2, Pixel Vengeur, éd. Le Cycliste/Parental Advisory (idem) On peut citer encore:
- Une énigme écrite de A.P Duchâteau (Les 3 Formules du Professeur Jacobs - Hebdoptimiste Tintin n°73, 1974 spécial Le Rayon U)
- Cubitus et la Marque Jaune par Dupa (Hebdoptimiste Tintin n°73, 1974)
- "Les aventures de Patrick Maudick" de P. Dumas
- "La marque bleue" par P. Dubuck (pour le Groupe Accord)
- les dessins de Floc'h (avec la présence du livre The Mega Wave (L'Onde Méga en français :
-) chez un bouquiniste, et celle de Septimus au Club (dans "Le rendez-vous de Sevenoaks")
- la transposition de la séquence sur la Tour de Londres par G. Chaillet (pages 26 et 27 de l'album "Vasco - Sortiléges"), ces auteurs partageant ainsi un clin d'oeil avec leurs lecteurs qui ont le même goût pour E.P. Jacobs. (
- : ce petit livre toilé jaune, du D John Wade, initialement publié aux éditions James Thornley en 1940, dédicacé à M Macomber, éminent critique scientifique du "Daily Mail", a été exhumé par les éditions Alain Littaye en 1981, à l'occasion de la sortie du Tirage de Tête de E.P. Jacobs, 30 Ans de Bandes Dessinées, avec l'aide de François Rivière et de Stéphane Bielikoff) (ne pas le confondre avec le portfolio L'Onde Méga des éditions AGM en 1988)

Autre Aventures

10 à 13 aventures de B & M, par ordre d'aboutissement chronologique qui sont seulement parues en dessins animés:
- L'Héritage du viking - Scénario Russel Craig Richardson, 1997, éd. Ellipse Animation, 45'
- Le Secret de l'île de Pâques - Scénario Véronique Hairbaut, 1997, éd. Ellipse Animation, 43'
- La Porte du druide - Scénario Jean-Christophe Derrien, 1997, éd. Ellipse Animation, 43'
- Le Testament de l'alchimiste - Scénario Éric Rondeaux, 1997, éd. Ellipse Animation, 45' (avec 4 dessins inédits de couvertures jaquettes (N), par Citel - Dessins animés télévisés - 9 premières aventures également en version animée)

Jeux Interactifs

- CD ROM Le Piège Diabolique, éd. Index +/France Télécom Multimédia, 1997 (l'un des tout premiers CD ROM ludiques sur le marché français)

Discographie

Les six premières aventures sauf L'Énigme de l'Atlantide ont donné lieu à des versions radiophoniques, de 1955 à 1961, reprises en disques (les 3 premières chez Festival ou Philips, puis Musidisc), cassettes audio (5 et 6 aventures, pour des Tirages de Tête), et CD audio (pour les 5 mises en ondes, au final). (avec Yves Brainville, Jean Topart, Henri Guisol, Jean Servais, Henri Virlojeux, Bruno Cremer, Jacques Morel, Roger Carel...)

Notes

Bibliographie (non exhaustive)

- 1967 à 1975 : revue Phénix n° 2, 3, 4, 6, 9, 15, 16, 21 et 43 - divers articles sur chaque album, et interviews ou article (n° 9) d'E.P. Jacobs lui-même (n° 5, 6 et 7 Le Rayon U; n°17 Saint-Michel 1971)
- 1982 : Savants et... souterrains chez edgar pierre JACOBS, par Jacques Toni, Bédésup n°21
- 1984-85 : Olrik et le tarot de Marseille, par Christian Valeix, Bédésup n°31 (1984) et 32/33 (1985)
- 1988 : Edgar P. Jacobs, L'Âge d'Or n°8 : analyse de chacun des albums
- 1996 : Blake et Mortimer, histoire d'un retour, par Jean-Luc Cambier et Éric Verhoest, Éditions Blake et Mortimer
- 2000 : Ciel! Blake! Sky! Mortimer!, par J-Loup Chiflet, dictionnaire franco-anglais des expressions courantes, Ed. Mots & Cie
- 2004 : Collectif Jacobs, la marque du fantastique : mythologie, politique et religion dans la bande dessinée "Blake et Mortimer", Besançon, SCÉREN, CRDP Franche-Comté
- 2004 : Blake et Mortimer face aux Démons de la Science, numéro Spécial Hors Série de Science et Vie
- 2006 : La Damnation d'Edgar P. Jacobs (édition refondue), par Benoît Mouchart et François Rivière, Ed. Points Seuil ISBN 2-020-85505-4

Le film

Un film inspiré de Blake et Mortimer est en cours de réalisation. Il est réalisé par James Huth et sortira en salles en 2008 ou 2009. Il s'intitulera Blake et Mortimer et la Marque Jaune.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Ahmed Nasir   André Juillard   Années 1960   Années 1990   Bande dessinée   Bande dessinée belge   Barbe-rouge   Basam-Damdu   Belgique   Benoît Mouchart   Blake et Mortimer (série télévisée d'animation)   Bob de Moor   Bruno Cremer   Bruxelles   Christophe Arleston   Commissaire Pradier   Dargaud   David Honeychurch   Dessin animé   Didier Convard   Docteur Jeronimo Ramirez   Dr. Grossgrabenstein   Dupa   Edgar P. Jacobs   Fantastique   Francis Blake   François Rivière   Groupe Dargaud   Jack (personnage de Blake et Mortimer)   Jacques Morel   James Huth   Jean Servais   Jean Topart   Jean Van Hamme   Jochen Gerner   L'Affaire Francis Blake   L'Affaire du collier (bande dessinée)   L'Énigme de l'Atlantide   L'Étrange Rendez-vous (bande dessinée)   La Machination Voronov   La Marque jaune   Le Lombard   Le Mystère de la grande pyramide   Le Piège diabolique   Le Rayon U   Le Secret de l'Espadon   Les 3 Formules du professeur Satō   Les Sarcophages du 6e continent   Major Varitch   Marc Hardy   Montreuil   Olrik   Philip Mortimer   Phylactère   Physique nucléaire   Prix Saint-Michel   Professeur Labrousse   René Sterne   Roger Brunel   Roger Carel   Réalisme   S.O.S. Météores   Science-fiction   Science et Vie   Septimus   Sharkey   Soleil Productions   Studios Hergé   Ted Benoit   Timbre postal   Tour de Londres   Yann le Pennetier   Yves Brainville   Yves Sente  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^