Burjites

Infos
Mausolée du sultan An-Nâzir Faraj ben Barquq (1411) au Caire Les sultans mamelouks burjites, burdjites ou bourjites forment la deuxième dynastie de Mamelouks ayant régné en Égypte de 1382 à 1517. On les désigne parfois sous le nom de Mamelouks de la tour ( burj, tour, bastion) parce qu’ils avaient choisi comme résidence une citadelle à l’est du Caire. On les appelle aussi Mamelouks circassiens ou Mamelouks t
Burjites

Mausolée du sultan An-Nâzir Faraj ben Barquq (1411) au Caire Les sultans mamelouks burjites, burdjites ou bourjites forment la deuxième dynastie de Mamelouks ayant régné en Égypte de 1382 à 1517. On les désigne parfois sous le nom de Mamelouks de la tour ( burj, tour, bastion) parce qu’ils avaient choisi comme résidence une citadelle à l’est du Caire. On les appelle aussi Mamelouks circassiens ou Mamelouks tcherkesses à cause de leurs origines : ce sont des esclaves pris en Circassie, une région du Caucase où vivaient les Tcherkesses. Cette dynastie fut très instable, comme en témoignent les règnes extrêmement courts. Les rivalités de pouvoir étaient très importantes dans la désignation du sultan. Ils eurent à se battre contre Tamerlan et ont conquis l’île de Chypre. Leurs querelles continuelles ont certainement facilité leur renversement par les Ottomans.

Histoire

Naissance de la dynastie

Depuis 1250 l’Égypte est gouvernée par des mamelouks d’origine turque de la dynastie dite bahrite. En 1377 une révolte se déclenche en Syrie et atteint l’Égypte. Le pouvoir est pris par le circassien (Tcherkesse) Az-Zâhir Sayf ad-Dîn Barquq qui est proclamé sultan en 1382. Le dernier membre de la dynastie bahrite As-Sâlih Zayn ad-Dîn Hajji reprend le pouvoir en 1389 mais Barquq le reprend de manière permanente en 1390 créant ainsi la nouvelle dynastie burdjite. Les corsaires chypriotes n'hésitent pas à exercer leur activité notamment en Syrie. En 1425, le sultan mamelouk Al-Achrâf Sayf ad-Dîn Barsbay envoie en représailles une escadre pour piller Limassol. L'année suivante, c'est une armée qui débarque et écrase l'armée chypriote à Chirokitia (Χοιροκοιτία) le 7 juillet 1426. Le roi Janus de Chypre est capturé et emmené au Caire mais il est libéré après avoir reconnu la suzeraineté du sultan. Le royaume de Chypre devait verser un tribut aux Mamelouks. Barsbay a aussi fait de fréquents raids en Asie mineure. Il est mort en 1438

Les relations avec les Ottomans

Al-Achrâf Sayf ad-Dîn Inal al-Ala'i prend le pouvoir en 1453. Il a de bonnes relations avec les Ottomans qui ont pris peu après possession de Constantinople (29 mai 1453). Cette conquête provoqua même une grande joie en Égypte. Cependant c’est sous le règne de Az-Zâhir Sayf ad-Dîn Khuchqadam (1460-1467) que débute la lutte entre l’Égypte mamelouke et les ottomans. En 1464, Khuchqadam et le calife Mehmed sont en désaccord sur le choix du khân de la principauté de Karaman. Deux frères s'opposent : l'un, Ishak, avait obtenu le soutien de Uzun Hasan sultan des Akkoyunlu (clan des « Moutons Blancs »), l'autre, Pir Ahmed reçoit le soutien de Mehmed . Mais Pir Ahmed commet l'erreur de chercher un arrangement avec les Vénitiens ; Mehmed considère que c'était une trahison et part en campagne et conquiert Konya et Karaman. En 1467, Qait Bay provoque la colère de Bayezid , car son frère est empoisonné pendant une entrevue avec Qait Bay. Bayezid s’empare d’Adana, de Tarse et d’autres places fortes du sultanat mamelouk. Qait Bay en sort néanmoins vainqueur. Qait Bay essaye aussi de soutenir les musulmans d’Andalousie en maltraitant les chrétiens de Syrie, mais cela n’a aucun effet.

Fin de la dynastie

La guerre contre le sultan Ottoman Sélim Yavuz a commencé en 1515 et se termine par l’incorporation de l’Égypte et de ses dépendances dans l’empire Ottoman. Al-Achrâf Qânsûh Al-Ghûrî est attaqué par Sélim pour avoir laissé le passage à travers la Syrie aux ambassadeurs du Safavide d'Ismaïl en route vers Venise pour organiser une coalition anti-ottomane. La bataille de Marj-Dabiq (24 aout 1516) entre Selim et Qansûh al-Ghûrî comme vassal du calife abbasside Al-Mutawakkil , se solde par une défaite pour les mamelouks et par la mort de Qansûh al-Ghûrî. Les charges de la cavalerie mameloukes étaient impuissantes devant l’artillerie turque et les janissaires. Le calife abbasside Al-Mutawakkil est fait prisonnier. Sélim entre dans Alep le 28 août 1517. Le jour suivant les prières sont dites en son nom, le déclarant calife. Sélim s’empare de la Syrie et du Liban. Cette conquête est saluée comme une délivrance du joug mamelouk. Sélim traverse le désert du Sinaï en 13 jours. Il bat les Mamelouks une nouvelle fois aux environs du Caire le 24 janvier 1517. Le dernier sultan mamelouk Al-Adil Tuman Bay est exécuté le 13 avril.

Liste des sultans burjites

Le Caire. Dans la mosquée du sultan Al-Achrâf Sayf ad-Dîn Qait Bay (1474) Quelques clés pour comprendre ces noms :
- az-Zâhir l'évident(e), on trouve aussi les translitérations al-Zâhir, adh-Dhâhir, al-Dhâhir.
- Sayf épée, glaive.
- ad-Dîn la religion.
- al-Mansûr le victorieux.
- an-Nâsir le défenseur.
- al-Achrâf le noble, on trouve aussi al-Ashrâf.
- as-Sâlih l’arbitre, le conciliateur.
- al-Muzaffar le vainqueur, on trouve aussi al-Mudhaffar.

Notes

Sources


- ==
Sujets connexes
Adana   Al-Achrâf Qânsûh Al-Ghûrî   Al-Mutawakkil III   Alep   Andalousie   Az-Zâhir Sayf ad-Dîn Barquq   Baharites   Bayezid II   Calife   Caucase   Chypre   Circassie   Constantinople   Esclavage   Janissaire   Janus de Chypre   Karaman   Konya   Le Caire   Liban   Limassol   Mamelouk   Mehmed II   Période mamelouke de l'Égypte   Royaume de Chypre   Sinaï   Sultan   Syrie   Tamerlan   Tarse (ville)   Venise  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^