Calibre

Infos
Projectiles de 9 mm et 7, 62 mm Le calibre d'une arme à feu désigne le plus souvent le plus grand diamètre de ses projectiles, mais aussi parfois celui du canon — il est alors mesuré soit au plus profond (gorge) soit au sommet (crête) des rayures. Le nom d'une munition reprenant souvent son calibre, la distinction entre munition et calibre n'est pas facilitée pas la variété de ces conventions. Les calibres sont toutefois, durant une période bien défini
Calibre

Projectiles de 9 mm et 7, 62 mm Le calibre d'une arme à feu désigne le plus souvent le plus grand diamètre de ses projectiles, mais aussi parfois celui du canon — il est alors mesuré soit au plus profond (gorge) soit au sommet (crête) des rayures. Le nom d'une munition reprenant souvent son calibre, la distinction entre munition et calibre n'est pas facilitée pas la variété de ces conventions. Les calibres sont toutefois, durant une période bien définie (surtout récente), relativement standardisés et des munitions différentes peuvent être conçues pour un calibre identique. Une arme donnée est chambrée pour une munition spécifique. Deux armes dont les canons présentent un même diamètre ne pourront par conséquent pas toujours tirer les mêmes munitions, par exemple parce qu'il sera impossible de chambrer (longueur des cartouches distinctes), parce que le tir sera imprécis voire partiellement destructif (différence de pas de rayure), ou encore dangereux (charges différentes : une charge trop puissante peut briser la chambre). En Europe, les calibres sont le plus souvent exprimés en millimètre pour les armes conventionnelles. Les Anglo-Saxons mesurent les calibres en centièmes et millièmes de pouces (1 in = 25, 4 mm). Les calibres des fusils de chasse à âme lisse sont exprimés par un nombre inversement proportionnel au diamètre du canon, qui correspond au nombre de balles rondes que l'on peut faire avec une livre ancienne de plomb (dont la masse exacte variait selon la région et parfois l'époque, mais était d'environ 489, 5 grammes).

Histoire

En France, les calibres de l’artillerie ont été normalisés pour l’armée royale par les frères Gaspard et Jean Bureau, à la fin de la guerre de Cent Ans (à partir de 1440). Le calibre correspond au poids en livres du boulet utilisé par la pièce. Ces calibres sont utilisés jusqu’au XIX siècle. Des calibres intermédiaires ont existé : par exemple, le canon de Jean d’Estrées, la plus grosse pièce française d’alors, fait 33 livres. L’amélioration des canons se fit en partie par l’allongement du fût, exprimée en calibres : le système Gribeauval à 18 calibres en 1765 (fût de 1, 85 m de long pour une pièce de 8, par exemple).

Calibres les plus courants

Armes à feu

Canons

Photos Munitions

Calibres de carabine de chasse

Image:Munit01.jpg|Munition de chasse : du 500 nitro au 375 Mag Image:Munit02.jpg|Munition de chasse : du 300 Mag au 7x65R Image:Munit03.jpg|Munition de chasse : Série 7 mm et 10.75 Image:Munit04.jpg|Munition de chasse : 250 mag à 350 mag Image:Munit07.jpg|Munition de chasse : 243 Win à 444 marlin

Calibre 12 pour fusils de chasse

Image:Cartouche.jpg

Calibres militaires

Image:Munit08.jpg|Munitions militaires Image:NATO 7.62x51.jpg|OTAN 7.62 × 51 mm

Calibres d'armes de poing

Image:Munit06.jpg|Armes de poing

Calibres de munitions à percussion annulaire

Image:Munit05.jpg|Percutions annulaire

Divers

Dora était le canon du plus fort calibre jamais produit (800 mm).

Voir aussi

===
Sujets connexes
Arme   Arme à feu   Armée royale   Browning   Calibre 10   Calibre 12   Calibre 20   Carabine de chasse   Dora (canon)   Fusil de chasse   Gaspard Bureau   Guerre de Cent Ans   Jean Bureau   Livre (unité de masse)   Munition   Pouce (unité)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^