Pierre Boulez

Infos
Pierre Boulez est un compositeur, pédagogue et chef d'orchestre français né à Montbrison dans la Loire le 26 mars 1925. Musicien à l'influence considérable sur tout le domaine musical et intellectuel français contemporain.
Pierre Boulez

Pierre Boulez est un compositeur, pédagogue et chef d'orchestre français né à Montbrison dans la Loire le 26 mars 1925. Musicien à l'influence considérable sur tout le domaine musical et intellectuel français contemporain.

Le compositeur

Il étudie les mathématiques et la musique à Lyon. En 1942, il est l'élève d'Andrée Vaurabourg (femme d'Arthur Honegger) et d'Olivier Messiaen au Conservatoire de Paris qu'il quitte avec fracas pour aller étudier le sérialisme avec René Leibowitz. Parmi ses premiers travaux se trouvent ses cantates Le Visage nuptial et Le Soleil des eaux ainsi que la 2 sonate pour piano (1948) écrite à 23 ans, et qui reçut un bon accueil. En 1948, il est directeur musical du Théâtre Marigny et en 1954, sa programmation d'avant-garde va devenir le Domaine musical. Il compose en utilisant les principes du sérialisme, généralisé au début des années 50 à d'autres paramètres que les hauteurs, comme dans le 1 livre des Structures en 1951, ou dans Polyphonie X. Mais son langage s'assouplit et en 1954, Le Marteau sans maître, appuyé sur des poèmes de René Char, n'applique déjà plus un sérialisme strict. Bien qu'il soit abusif de parler de composition aléatoire, il introduit une part de hasard dans ses œuvres dès 1957 dans sa 3 sonate pour piano, en laissant à l'interprète le choix d'interpréter ou non certains fragments, ou de changer leur ordonnance. Dans de nombreuses compositions, il va mettre en musique des poètes français tels Mallarmé, Char ou Michaux. En 1960, il commence Pli selon pli et Figures-Doubles-Prismes. En 1974, il fonde et dirige jusqu'en 1991 l'IRCAM, une institution spécialisée dans la recherche et l'application des technologies numériques à la musique et à l'acoustique. En 1976, il prend en charge l'Ensemble intercontemporain. Il est influent pour la réalisation de la Cité de la musique à Paris.

Le chef d'orchestre

Durant toutes ces années, il est un grand pédagogue, à Darmstadt de 1955 à 1967, et à l'université de Harvard. Il est un des très grands chefs d'orchestre de son temps, même si ses interprétations ont parfois suscité des polémiques. En 1958, avec l'orchestre de la Südwestfunk de Baden-Baden (où il réside depuis plus de cinquante ans), avec l'Orchestre de Cleveland en 1967, l'Orchestre symphonique de la BBC de 1971 à 1975, l'Orchestre philharmonique de New York de 1971 à 1978, et l'Orchestre symphonique de Chicago en 1995, il va entreprendre une discographie très personnelle et sélective. Son répertoire de prédilection est celui de son siècle, de Mahler jusqu'aux compositions de ses collègues contemporains, de Stockhausen à György Ligeti. Boulez est particulièrement connu pour ses interprétations du répertoire du début du , Claude Debussy, Maurice Ravel, Gustav Mahler, Arnold Schönberg, Igor Stravinski, Béla Bartók, Anton Webern et Edgard Varèse. En 1976, il est invité à diriger la Tétralogie de Wagner à l'occasion du centenaire de sa création, au Festival de Bayreuth, représentations qui feront date, avec la mise en scène de Patrice Chéreau. Il revient à Bayreuth en 2004 pour diriger Parsifal dans la mise en scène controversée de Christoph Schlingensief. En 1984, il collabore avec Frank Zappa et dirige l'Ensemble Intercontemporain pour l'exécution de trois compositions du guitariste.

Jalons

Compositions

Le fait que de nombreuses compositions de Boulez soient en permanence inachevées (3 sonate, Livre pour quatuor), qu'elles aient subi de nombreux remaniements (Pli selon pli, ...explosante-fixe...), qu'elles aient été reniées par leur auteur (Polyphonie X) rend l'établissement d'un catalogue un peu compliqué... Mais certains estiment qu'il est passionnant d'entendre une même œuvre sous ses différents aspects.
- 12 notations pour piano (1946), ensemble de courtes pièces faisant douze mesures (le chiffre 12 se référençant au dodécaphonisme. Quatre de ces pièces ont été orchestrées en 1978
- Sonatine pour flûte et piano (1946)
- 1 sonate pour piano (1946)
- 2 sonate pour piano (1948)
- Le soleil des eaux pour voix et orchestre (1950-1965)
- Structures pour deux pianos, livre I
- Livre pour quatuor à cordes (1949) (orchestré partiellement sous le nom de Livre pour cordes)
- Polyphonie X pour orchestre (1951)
- Le Marteau sans maître pour voix et 5 instruments (1954)
- 3 sonate pour piano (1956-1957)
- Poésie pour pouvoir pour récitant, orchestre et bande magnétique (1958)
- Le visage nuptial pour voix et orchestre
- Pli selon pli pour soprano et orchestre (1957-1962, importante révision de Improvisation III en 1989), constitué de Don, Improvisations sur Mallarmé I-III et Tombeau.
- Structures pour deux pianos, livre II (1956-1961)
- Domaines (1968) versions pour clarinette seule et pour clarinette et ensemble
- Figures-Doubles-Prismes pour orchestre (1957-1968)
- Éclat/Multiples
- Rituel in memoriam Bruno Maderna (1974-1975) pour orchestre en 8 groupes
- Messagesquisse (1976-1977) pour violoncelle solo et 6 violoncelles, dédié à Paul Sacher
- Répons pour 6 solistes, orchestre et dispositif électronique (1981-1984)
- ...explosante/fixe... œuvre « ouverte » à la mémoire d'Igor Stravinski, ayant existé sous diverses versions depuis 1972, la dernière en date étant pour flûtes, orchestre et dispositif électronique 1991-1993
- cummings ist der dichter pour chœur et orchestre
- Notations pour orchestre (dérivées des Notations pour piano) I-IV (1980) et VII (1998)
- Dérive pour 6 instruments (1984)
- Incises pour piano (1994/2001)
- sur Incises (1996/1998)pour 3 pianos, 3 harpes et 3 percussions-claviers
- Dialogue de l'ombre double pour clarinette et dispositif électronique (1985)
- Mémoriale pour ensemble (1985) (dérivé de ...explosante-fixe...)
- Anthèmes pour violon seul (1991) (dérivé également de ...explosante-fixe...)
- Anthèmes 2 (1997) pour violon et dispositif électronique
- Dérive 2 pour 11 instruments (1988/2006)

Discographie sélective

- Œuvres orchestrales de Varèse, Bartók, Schoenberg, Debussy, Stravinski, Ravel, CBS/Sony ;
- Berg, Lulu, DG ;
- Intégrale des œuvres de Webern, DG ;
- Bruckner, Symphonie no 8, DG ;
- Mahler, Intégrale des symphonies, DG ;
- Wagner, la Tétralogie, Philips et Parsifal, DG ;
- Debussy, Pelléas et Mélisande, Sony Classical et DVD, DG. ==
Sujets connexes
Alban Berg   Anton Bruckner   Anton Webern   Arnold Schönberg   Arthur Honegger   Baden-Baden   Bayreuth   Béla Bartók   Cantate   Chef d'orchestre   Cité de la musique   Claude Debussy   Colin Davis   Compositeur   Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris   Darmstadt   Dietrich Fischer-Dieskau   Dodécaphonisme   Edgard Varèse   Ensemble intercontemporain   Festival de Bayreuth   France   Frank Zappa   Gustav Mahler   György Ligeti   Henri Michaux   Igor Stravinski   Institut de recherche et coordination acoustique/musique   Karlheinz Stockhausen   L'Anneau du Nibelung   Le Marteau sans maître   Le Marteau sans maître (Boulez)   Leonard Bernstein   Loire (département)   Lyon   Maurice Ravel   Michel Tabachnik   Montbrison (Loire)   Musique aléatoire   Musique sérielle   Olivier Messiaen   Orchestre de Cleveland   Orchestre philharmonique de New York   Orchestre symphonique de Chicago   Orchestre symphonique de la BBC   Palais des Beaux-Arts de Bruxelles   Paris   Parsifal   Patrice Chéreau   Paul Sacher   Pli selon pli   Prix Ernst von Siemens   René Char   René Leibowitz   Richard Wagner   Rudolf Kempe   Rudolf Serkin   Répons (Boulez)   Stéphane Mallarmé   Sur Incises   Théâtre Marigny   Télévision suisse romande   Tétralogie   Zubin Mehta  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^