Allotropie

Infos
L'allotropie (du grec allos : autre et tropos matière) est, en chimie et en science des matériaux, la faculté de certains corps simples d'exister sous plusieurs formes cristallines ou moléculaires différentes. C'est l'équivalent du polymorphisme des corps composés. Par exemple, le carbone amorphe, le graphite, le diamant, la lonsdaleite, la chaoite, le fullerène et la nanomousse sont les variétés allotropiques du carbone (les deux premières étant les plus courantes). L
Allotropie

L'allotropie (du grec allos : autre et tropos matière) est, en chimie et en science des matériaux, la faculté de certains corps simples d'exister sous plusieurs formes cristallines ou moléculaires différentes. C'est l'équivalent du polymorphisme des corps composés. Par exemple, le carbone amorphe, le graphite, le diamant, la lonsdaleite, la chaoite, le fullerène et la nanomousse sont les variétés allotropiques du carbone (les deux premières étant les plus courantes). Le concept d'allotropie se réfère uniquement aux différentes formes d'un élément au sein de la même phase ou état de la matière (solide, liquide, gaz). Les changements de phase d'un élément ne sont pas associés, par définition, à un changement de forme allotropique (par exemple l'ébullition de l'oxygène liquide). Pour certains éléments, les formes allotropiques peuvent exister dans différentes phases. Par exemple, les deux formes allotropiques de l'oxygène, le dioxygène et l'ozone peuvent exister dans les phases solide, liquide et gazeuse. La notion d'allotropie a été élaboré par le célèbre chimiste suédois Jöns Jacob Berzelius.

Différences dans les propriétés physiques pour les formes allotropiques d'un élément

Les formes allotropiques d'un élément peuvent souvent avoir des propriétés physiques (couleur, dureté, point de fusion, conductivité électrique, conductivité thermique) et une réactivité chimique différente, bien qu'elles ne soient constituées que d'atomes du même élément. Les transformation d'une forme allotropique d'un élément à une autre sont souvent induits par la pression ou la température et certaines formes ne sont stables que sous certaines conditions de température et de pression. Par exemple, le fer existe sous la forme α au dessous de 723°C, sous la forme γ entre 723°C et 1403°C et sous la forme δ au dessus.

Exemples de formes allotropiques

Typiquement les éléments pouvant fomer un nombre de liaisons chimiques variable et ceux qui possèdent des facultés de caténation tendent à avoir le plus grand nombre de formes allotropiques. Le phénomène d'allotropie est typiquement plus visible dans le cas des non-métaux et des métalloïdes Quelques exemples par élément Carbone : Les deux formes allotropiques les plus répandues :
- le diamant - une forme cristalline extrèmement dure avec chaque atome de carbone entouré de quatre liaisons simples dans un arrangement tétraédrique. C'est un isolant électrique mais un excellent conducteur thermique. Le diamant et le graphite sont les deux formes allotropiques les plus répandues du carbone, elles diffèrent pas leur aspect (en haut) et leurs propriétés (voir texte). Cette différence est due à leur structure (en bas).
- le graphite - un solide noir mou, conduisant modérément l'électricité. Les atomes de carbone, qui ont trois voisins forment un réseau infini d'hexagones qui forment des couches qui sont en interaction faible. Ainsi que d'autres formes plus rares
- la lonsdaleite est la forme hexagonale du diamant
- la chaoite est un allotrope se formant aux hautes pressions.
- le fullerène - en forme de ballon de football, C60
- les nanotubes de carbone Phosphore :
- Phosphore rouge - solide polymérique
- Phosphore blanc - solide cristallin
- Phosphore noir - semiconducteur, présentant des similitudes avec le graphite Oxygène :
- dioxygène, O2 - incolore
-ozone, O3 - bleu
-tetraoxygène, O4 - rouge Soufre :
-Soufre amorphe - solide polymérique
-Soufre moléculaire - le soufre tend à former des molécules cycliques de S7 à S12

Anecdote

- Allotropie est le titre d'un poème d'André Breton dans le recueil Le Revolver à cheveux blancs (1932).

Source

Catégorie:Cristallographie Catégorie:Chimie du solide Catégorie:Polymorphisme ar:تآصل be:Алатропія bs:Alotropske modifikacije ca:Al·lotropia cs:Alotropie cy:Alotrop de:Allotropie el:Αλλότροπα en:Allotropy eo:Alotropo es:Alotropía et:Allotroopia fa:دگرشکلی fi:Allotropia he:אלוטרופיה hr:Alotrop hu:Allotrópia is:Fjölgervi it:Allotropia (chimica) ja:同素体 ko:동소체 lv:Alotropija ms:Alotrop nl:Allotropie nn:Allotrope former no:Allotropi pl:Alotropia pt:Alotropia ru:Аллотропия simple:Allotrope sk:Alotropia sl:Alotropija sv:Allotropi tr:Allotrop uk:Алотропія vi:Thù hình zh:同素异形体
Sujets connexes
André Breton   Austénite   Carbone   Chimie   Composé chimique   Conductivité thermique   Conductivité électrique   Diamant   Dioxygène   Fer   Ferrite (acier)   Fullerène   Graphite   Jöns Jacob Berzelius   Liaison chimique   Lonsdaleite   Métalloïde   Nanomousse   Nanotube   Oxygène   Ozone   Phosphore   Polymorphisme (chimie)   Polymère   Pression   Science des matériaux   Soufre   Température  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^