Historicisme

Infos
L'historicisme est une notion polémique présente dans les débats nés des discussions autour de la philosophie de l'histoire. L'historicisme, tel qu'il est souvent entendu dans les débats, est l'idée que l'histoire puisse permettre de prédire les évènements futurs.
Historicisme

L'historicisme est une notion polémique présente dans les débats nés des discussions autour de la philosophie de l'histoire. L'historicisme, tel qu'il est souvent entendu dans les débats, est l'idée que l'histoire puisse permettre de prédire les évènements futurs.

Définition

Karl Popper donne cette définition de l'historicisme dans Misère de l'historicisme (Plon, 1955) : :« Qu'il me suffise de dire que j'entends par une théorie, touchant toutes les sciences sociales, qui fait de la prédiction historique leur principal but, et qui enseigne que ce but peut être atteint si l'on découvre les « rythmes » ou les « motifs » (patterns), les « lois », ou les « tendances générales » qui sous-tendent les développements historiques. » Il s'agit donc d'envisager l'histoire comme le développement d'un processus identifié et déterminé, que l'on devine à l'aide du passé, et qui permet de déterminer le futur. Selon Karl Popper, le marxisme est là l'historicisme le plus abouti, qui fait explicitement de la lutte des classes le moteur de l'histoire. Selon l'encyclique Fides et ratio, pour comprendre correctement une doctrine du passé, il est nécessaire que celle-ci soit replacée dans son contexte historique et culturel. Toutefois, l'encyclique dit aussi que la connaissance historique ne peut pas aboutir à la négation des vérités immuables et éternelles

La notion

La critique porte sur le fait que la représentation d'un tel développement de la Raison dans l'Histoire, non seulement est contradictoire en soi (si chaque époque révèle un particularisme qui doit être dépassé, la modernité est une telle époque), mais aboutit aussi à rendre relatives les figures historiques dans lesquelles la raison s'est montrée. Le relativisme propre à l'historicisme tend à déconsidérer comme choses du passé les philosophies antérieures, pour ne privilégier que ce qui arrive en dernier. Non seulement l'historicisme est aliéné à la conscience historique, mais tend à faire le lit de l'idée selon laquelle les Modernes comprennent mieux les auteurs du passé, que ceux-ci ne se comprenaient eux-mêmes. Cette appréhension surplombante du passé, en tant qu'elle réinterprète l'histoire à la faveur des opinions du présent et sous le mode du relativisme, préfigure le nihilisme, et par sa distinction entre faits et valeurs, l'éclatement de la philosophie en sciences humaines.

Discussion

Certains auteurs font le lien entre le développement de l'historicisme et du positivisme et les égarements des idéologies modernes de l'autonomisation de la volonté du Sujet. Un Voegelin, un Karl Löwith ou un Leo Strauss n'hésitent pas à voir dans la pensée moderne l'expression d'un historicisme, réalisé par Hegel et Comte. ==
Sujets connexes
Auguste Comte   Encyclique   Erich Voegelin   Fides et Ratio   Georg Wilhelm Friedrich Hegel   Idéologie   Jean-Paul II   Joachim de Flore   Karl Löwith   Karl Popper   Leo Strauss   Martin Heidegger   Michel Villey   Millénarisme   Modernité   Nihilisme   Philosophie de l'histoire   Positivisme   Relativisme   Sciences humaines   Sujet  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^