Culte

Infos
Le culte d'une religion est l'une des manifestations exotériques de celle-ci, quoique certaines manifestations de celui-ci puissent être réservées aux initiés et, de ce fait, relever de l'ésotérisme. Le culte fait partie des obligations dont la négligence est qualifiée d'impiété. Dans les religions non dogmatiques, la pratique de la loi revêt ce caractère exotérique. Au contraire, la lecture de ses textes sacrés ou la récitation de ses mythes, l'élaboration de
Culte

Le culte d'une religion est l'une des manifestations exotériques de celle-ci, quoique certaines manifestations de celui-ci puissent être réservées aux initiés et, de ce fait, relever de l'ésotérisme. Le culte fait partie des obligations dont la négligence est qualifiée d'impiété. Dans les religions non dogmatiques, la pratique de la loi revêt ce caractère exotérique. Au contraire, la lecture de ses textes sacrés ou la récitation de ses mythes, l'élaboration de sa théologie par la voie de règles d'herméneutique particulières, comme la foi personnelle de ses fidèles (pour les religions dogmatiques, c'est-à-dire dont la pratique nécesssite l'adhésion à une confession de foi), relèvent de l'ésotérisme. Au nombre des obligations performatives du culte la liturgie, rassemble le rituel. Ce peuvent être, selon les religions, l'ensemble des éléments suivants ou un choix parmi eux :
- la proclamation de la Parole de Dieu, homélies ou prédication ;
- des prières et des psaumes, hymnes ou chants ;
- la création d'images pieuses ou icônes ;
- des sacrifices symboliques. Les pèlerinages, l'aumône, l'impôt religieux (repris ou non par l'État), le jeûne sont aussi des aspects du culte quoiqu'ils ne puissent être inclus dans l'ensemble liturgique ; ils sont du domaine de la loi religieuse. Comme l'opposition entre religions d'autorité et religion de la loi, l'opposition entre religions iconophores (incluant l'adoration et la vénération d'images) et religions iconoclastes est un critère structurant des sciences religieuses (dont l'anthropologie de la religion et la sociologie de la religion). Statistiques de pratique religieuse La pratique religieuse en Amérique du Nord est proportionnellement plus forte qu'en Europe. On estime que la proportion de la population qui participait à des services religieux en 1996 à environ 24 % aux États-Unis et 20 % au Canada, selon les statistiques canadiennes. En France, la part des personnes de plus de 14 ans qui déclarent une pratique religieuse était de 16 % en 1996, contre 13 % en 1987. L'augmentation de la pratique n'est perceptible que chez les plus de 60 ans, la pratique étant stable dans les autres classes d'âge. On constate que la pratique religieuse ne dépend pas de la position sociale. En France, dans le judaïsme, la proportion de la pratique religieuse serait équivalente.

Voir aussi

- Messe, Office, Prière du Vendredi
- Charia, Droit canonique, Talmud
- Culte des saints, Liturgie
- Sciences religieuses
- Anthropologie religieuse (pour une cartographie de la pratique religieuse dans le monde) ==
Sujets connexes
Amérique du Nord   Anthropologie religieuse   Aumône   Autorité   Canada   Charia   Dogme   Droit canonique   Europe   Exotérisme   France   Herméneutique   Homélie   Hymne   Iconoclasme   Icône (religion)   Initiation   Jeûne   Judaïsme   Liturgie   Loi   Messe   Office   Prière   Prédication   Psaume   Pèlerinage   Religion   Sacrifice   Symbole   Talmud   Théologie  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^