Randonnée

Infos
Randonnée pédestre La randonnée est un loisir de plein air qui consiste à suivre un itinéraire balisé ou non. Elle s'effectue par différents moyens de locomotion : à pied, à ski, à cheval, à vélo (route ou VTT), en raquettes, en roller etc. Une randonnée n'est pas uniquement un moyen de se déplacer, c'est un loisir qui associe sport et découverte.
Randonnée

Randonnée pédestre La randonnée est un loisir de plein air qui consiste à suivre un itinéraire balisé ou non. Elle s'effectue par différents moyens de locomotion : à pied, à ski, à cheval, à vélo (route ou VTT), en raquettes, en roller etc. Une randonnée n'est pas uniquement un moyen de se déplacer, c'est un loisir qui associe sport et découverte.

Histoire

Chemins de randonnée dans le Paradis Slovaque La marche à pied, en tant que sport, existe depuis bien longtemps : elle faisait déjà partie de la philosophie du Chinois Lao-tseu (vers -500) : le mot Tao, voie, c'est aussi le chemin emprunté par le marcheur. La marche est l'une des pratiques regroupées sous le vocable wei-wu-wei, agir-sans-agir. C'est au que la randonnée au sens où nous la connaissons apparaît. Elle se différencie de la marche à pied, pratiquée depuis la nuit des temps comme moyen de locomotion, par son aspect récréatif. Un des pères de la randonnée est Horace-Bénédict de Saussure. Il ne s'est pas contenté de vaincre le Mont Blanc mais a également parcouru de nombreuses montagnes : le Jura, les Vosges, le Forez, le Vivarais. L'allemand Karl Baedeker (1801, 1859) édite des guides dans lesquels il décrit ses parcours pédestres. En France, en 1837, est publié le premier guide de randonnée dans la forêt de Fontainebleau : Quatre promenades en forêt de Fontainebleau. En 1842, Claude François Denecourt (1788 - 1875) trace son premier sentier dans cette même forêt. Les "sentiers Denecourt" existent toujours. En 1872, apparaît en Alsace le Club vosgien, qui balisera les sentiers dans le massif vosgien. Ainsi Denecourt écrit en 1839 pour définir ses vues : Cabanes de secours sur un sentier en Nouvelle-Zélande. « Mais je suis près d'oublier que le tableau d'une nature aussi grandiose doit être l'œuvre du peintre ou du poète, dont elle enflamme le génie, et que ma mission doit se borner à diriger le voyageur qui vient en admirer les beautés. Attiré moi-même par la douce paix et le bonheur qui résident au fond de ces bois et de ces déserts, je les ai longtemps parcourus, et, aidé par les observations des artistes qui les fréquentent journellement, j'ai acquis une connaissance de la localité qui m'a mis à même d'en signaler toutes les parties les plus pittoresques, et d'offrir au voyageur les moyens de les visiter avec autant de facilité que d'agrément. Comme il est des personnes qui aiment les longues promenades, d'autres, celles qui ont moins de durée, et que les voyageurs n'ont pas tous le même laps de temps à consacrer à notre forêt, j'en ai classé et divisé les sites par tournées, dont les combinaisons différentes correspondent à tous les désirs. » Claude François Denecourt, Guide du voyageur dans la forêt de Fontainebleau, 1839 (consultable sur le site de l’Association des Amis de la Forêt de Fontainebleau : ) En France, la randonnée est un sport de nature au sens de l'article L311-1 du Code du Sport. Randonnée dans le Trentin-Haut-Adige près de Merano

Randonnée pédestre

La randonnée, pédestre notamment, a de plus en plus de succès en France. C'est un loisir facilement accessible et praticable partout. Sa durée est extrêmement variable : promenade, randonnée à la journée, grande randonnée, trekking dans des destinations lointaines. Le degré de préparation et le matériel nécessaire ne sont pas les mêmes en fonction du type, de la durée et de la difficulté.

Les étapes

Lors d'une marche de plusieurs jours, plusieurs solutions sont possibles pour passer la nuit :
-les gîtes d'étape,
-les refuges de montagne,
-le bivouac ou camping sauvage.

Les vertus de la marche

Au dela des vertus sportive de la marche à pied, la randonnée pédestre est souvent le moyen d'un ressourcement. Si les traditionnelles balades dominicales font office de coupure avec le quotidien, certains mouvements (ex: les Compagnons de St François, etc...) utilisent pleinement ces vertus relaxantes : la randonnée peut alors se révéler un moment d'échange, de réflexion, de rapprochement avec la nature.

Les sentiers

Balise posée par le Club Vosgien sur un sentier aux environs d'Épinal La randonnée pédestre se déroule généralement sur des sentiers. De nombreuses associations se chargent d'en baliser afin de proposer des randonnées. Plusieurs sentiers de grande randonnée (GR) parcourent le pays. Le plus célèbre de France est probablement le GR20, qui traverse la Corse du nord au sud. Chaque GR est identifié par un numéro. Des guides appelés topo-guides permettent de connaître leurs itinéraires. En France, ils sont édités par diverses associations, comme la Fédération française de randonnée pédestre, ou par des éditeurs spécialisés. Les sentiers de grande randonnée GR (rectangle blanc sur rectangle rouge) et GRP (rectangle jaune sur rectangle rouge) ainsi que les PR (rectangle jaune) sont des sentiers balisés par la Fédération française de randonnée pédestre Balise posée par la Fédération française de randonnée pédestre

Sécurité

La randonnée est une activité de plein air. Un incident peut prendre une tournure beaucoup plus ennuyeuse en raison de l'isolement et de la difficulté de prévenir les secours. Ce n'est pas une activité dangereuse à condition de prendre quelques précautions simples : Boussole de type plaquette, très pratique en randonnée notamment pour son utilisation avec une carte :
- Préparer sa randonnée en établissant un itinéraire et en emportant le matériel et les vêtements adaptés. Prendre le temps d'estimer les difficultés, et adapter la randonnée en fonction des membres du groupe qui l'effectueront. :
-Prévoir une trousse de secours. :
-Se renseigner sur la météorologie avant de partir, et savoir renoncer si les conditions ne sont pas bonnes ou se détériorent. :
-Avertir de l'itinéraire et de l'heure d'arrivée avant de partir. Il faut tenir compte du milieu dans lequel s'effectuera la randonnée. La préparation, le matériel, les vêtements seront différents si elle se déroule en milieu froid, chaud, en forêt, en montagne, etc. Appareils GPS utilisables en randonnée La sécurité, c'est également savoir utiliser les moyens d'orientation : carte, boussole et éventuellement GPS. Ce dernier appareil n'est pas indispensable, mais un modèle bien adapté à la randonnée peut se révéler extrêmement utile. Il est nécessaire de connaître ces moyens avant de partir afin d'être capable de les utiliser dans des conditions difficiles (mauvais temps). En montagne, on peut également se munir d'un altimètre, appareil très utile pour situer sa position mais également pour s'orienter (progression par tangente à la courbe de niveau). Utilisation d'une boussole en randonnée : le principe de base pour s'orienter avec une boussole est la mesure ou l'exploitation d'un azimut. Soit pour se repérer en mesurant l'azimut (de trois points) sur le terrain et en le reportant sur la carte, soit en relevant un azimut sur une carte et en l'utilisant pour se rendre au point voulu à l'aide d'une boussole sur le terrain. Les cartes à utiliser sont les cartes à grande échelle (typiquement 1:25 000 ou 1:50 000), éditées en Belgique par l'IGN belge, en France par l'IGN français, ou encore en Suisse par Swisstopo. La carte permet d'identifier les reliefs, la nature du terrain, les altitudes. Elle permet de mesurer les distances et les dénivelés (différence d'altitude entre les points de départ et d'arrivée) à l'aide des points cotés et des courbes de niveau. Les valeurs moyennes de progression sont en général de 4 à 5 km par heure, 300 à 350 m de dénivelé par heure en montée, 400 à 450 m de dénivelé par heure en descente. Ces valeurs sont à ajuster en fonction des personnes, des difficultés et des conditions météorologiques.

Impact environnemental de la randonnée

La randonnée permet de découvrir de superbe paysage et environnement. Ces milieux sont souvent fragiles et les randonneurs peuvent accidentellement les perturber ou les détruire. La difficulté vient du grand nombre de personnes. Par exemple, le passage répété sur un sentier peut accélérer l'érosion et la disparition du sol. Cet effet est aggravé quand un grand nombre de personnes « coupent » les lacets d'un sentier en montagne et augmentent considérablement la surface de terrain abîmée par les passages répétés. Un exemple est la dégradation de certains secteurs autour du sommet du puy de Sancy en Auvergne où l'on estime que quarante hectares de pelouse sub-alpine ont ainsi disparu. Les spécialistes estiment dans ce cas et compte tenu de l'altitude (environ 1600 m) qu'il faudra entre vingt et cent ans pour que cette pelouse se reconstitueMassif du Sancy et Artense, ballades et randonnées, publié par l'association Chamina, Aubière, 1997 2-904460-75-6. Un autre exemple est lié à l'utilisation de bois mort pour faire des feux. Après un certain nombre d'années le prélèvement prive le sol de nutriments. L'érosion sur un sentier de la forêt de Fontainebleau. Mais l'action individuelle peut avoir un impact important. En 2005, un randonneur a provoqué un incendie dans le parc national du Torres del Paine au Chili en utilisant un réchaud non autorisé. Cet incendie a affecté 7 % de la surface du parc.

Voir aussi

Les sentiers

- Sentier de grande randonnée
- Sentier européen de grande randonnée
- Signalisation des chemins pédestres
- :Catégorie:Sentier de randonnée

Les organisations

- Fédération française de randonnée pédestre
- Club vosgien
- Randonnée en roller

Les pratiques

- Randonnée en France
- Trekking
- Randonnée équestre
- Ski de randonnée
- Trekking
- Marche nordique
- Tourisme équestre

Littérature

:
-Robert Louis Stevenson, Voyage avec un âne dans les Cévennes

Références et bibliographie

:
-Le guide pratique du randonneur, édité par la FFRP (Fédération française de randonnée pédestre), juillet 1998, ISBN 2-85-699-720-1 :
-Jean-Marc Lamony, S'orienter – Carte, boussole, G.P.S., collection les guides IGN, Libris éditeur, 2002, ISBN 2-907781-27-8
- en:Hiking es:Senderismo de:Wandern
Sujets connexes
Alsace   Altimètre   Aubière   Auvergne   Azimut   Belgique   Bivouac   Boussole   Camping sauvage   Carte topographique   Cheval   Chili   Claude François Denecourt   Club vosgien   Corse   Courbe de niveau   Forêt de Fontainebleau   France   Fédération française de randonnée pédestre   Hectare   Horace-Bénédict de Saussure   Institut géographique national (Belgique)   Institut géographique national (France)   Karl Baedeker   Marche   Marche nordique   Massif des Vosges   Massif du Jura   Merano   Mont Blanc   Météorologie   Nouvelle-Zélande   Puy de Sancy   Randonnée en France   Randonnée en roller   Randonnée équestre   Raquette à neige   Refuge de montagne   Robert Louis Stevenson   Sentier de grande randonnée   Sentier européen de grande randonnée   Ski   Ski de randonnée   Sport   Suisse   Swisstopo   Trekking   Trentin-Haut-Adige   Trousse de secours   Voyage avec un âne dans les Cévennes   Vélo tout terrain  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^