Système informatisé de recueil de données

Infos
Le réseau SIREDO (Système informatisé de recueil de données) comprend environ 3000 stations de recueil de mesures SOL2 qui ont été déployées par l'État à partir des années 1990 sur l'ensemble du réseau routier et autoroutier national. Divers autres outils de transmission, de concentration, de présentation des données, participent à SIREDO. Ce système de recueil et le réseau de maintenance associés sont organisés de façon pyramidale (département, région, na
Système informatisé de recueil de données

Le réseau SIREDO (Système informatisé de recueil de données) comprend environ 3000 stations de recueil de mesures SOL2 qui ont été déployées par l'État à partir des années 1990 sur l'ensemble du réseau routier et autoroutier national. Divers autres outils de transmission, de concentration, de présentation des données, participent à SIREDO. Ce système de recueil et le réseau de maintenance associés sont organisés de façon pyramidale (département, région, national). Une station SIREDO SOL2 est un élément du système national d’information sur le trafic routier. C'est un équipement dynamique routier, soumis à des normes de communication et aux règles EQUIDYN qui permettent une interopérabilité entre tous les équipements et tous les constructeurs qui respectent ces normes. Le logiciel MELODIE peut se connecter automatiquement et dialoguer avec les divers équipements du système SIREDO (SOL2, MI), collecter les mesures, et alimente et maintient une base locale de mesures routières et des configurations des équipements. Le logiciel ARPEGE permet des traitements statistiques sur la base de données constituée par MELODIE Les concentrateurs (MI - Module d'Intercommunication) sont situés au niveau régional dans un CRICR, un CIGT ou un concessionnaire d'autoroute à péage: Un MI récupère les mesures de trafic élaborées par les stations SOL2 de sa région (réseau routier et autoroutier), stocke ces données et les rediffuse ou en permet l'accès à d'autres partenaires, jouant ainsi le rôle de collecteur, gestionnaire, diffuseur et serveur d'information. L'association de l'ensemble des bases régionales est réalisée automatiquement par interconnexion des MI, une trentaine actuellement, et constitue la base de donnée nationale; il est possible de visualiser en temps réel de l'ensemble du trafic routier français

Fonctionnement

Boucles à induction sur une chaussée à 2 voies SOL2 se compose d'un coffret UMT (Unité de Mesure et de Transmissions) associé à des UD (unité de Détection). La plupart des UD actuelles sont constituées de capteurs-détecteurs à boucles électromagnétiques placées sous la chaussée, reliées à l'UMT, elle-même généralement reliée via un modem à un poste informatique central exploité par le Centre d'ingénierie et de gestion du trafic (CIGT) et/ou par la Cellule départementale d'exploitation et de sécurité (CDES). La boucle électromagnétique de présence est constituée de quelques spires (de 2 à 4) de câble de cuivre ordinaire. Cette boucle est la partie inductive d'un circuit oscillant entretenu et contenu dans le détecteur (UD). Lorsque un véhicule passe à la verticale de la boucle, ses parties métalliques en mouvement modifient l'inductance de la boucle, ce qui fait varier les caractéristiques de l'oscillation. Ceci permet de repérer précisément quand le véhicule entre et quand il sort de la zone de détection. Certaines boucles spéciales réagissent aux seuls passages d'essieux, d'autres ont une géométrie et une sensibilité telle qu'une analyse de forme du signal produit permet, par comparaison avec une bibliothèque, d'identifier le type de véhicule. La pose de capteurs à boucles se distingue sur la chaussée par le découpage d'un rectangle d'environ deux mètres sur un mètre cinquante (la quasi-totalité de la largeur des voies) et sur une profondeur d'environ sept centimètres.

Informations possibles

En plus du comptage routier simple, d'autres informations peuvent être élaborées suivant le type et le nombre de capteur utilisés par l'UD dans la station :
- le nombre d'essieux ;
- le type de véhicule (bus, camion, voiture, etc.) ;
- la vitesse de passage ;
- la distance entre véhicule ;
- le poids par essieu ;
- le poids total roulant ; etc. De plus, un comptage temporaire à l'aide de tubes pneumatiques cloués sur la chaussée permet de compléter dans ARPEGE les informations statistiques sur le trafic global.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Autoroute   CRICR   Cellule départementale d'exploitation et de sécurité   EQUIDYN   Essieu   Interopérabilité   SOL2  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^