Carnaval de Venise

Infos
Carnaval de Venise en 1995 Dès le Xe siècle, le peuple profitait un maximum des derniers jours précédant les mortifications du carême en se divertissant et en savourant les plaisirs et les joies de la vie. En 1094 le carnaval était déjà mentionné dans une charte du doge Faliero, et en 1269 le Sénat prescrivait qu'on eût à considérer la veille du Carême comme un jour de fête (mardi gras). On pouvait alors porter le masque, grâce auquel on retrouvera plus tard une ombre de l'ég
Carnaval de Venise

Carnaval de Venise en 1995 Dès le Xe siècle, le peuple profitait un maximum des derniers jours précédant les mortifications du carême en se divertissant et en savourant les plaisirs et les joies de la vie. En 1094 le carnaval était déjà mentionné dans une charte du doge Faliero, et en 1269 le Sénat prescrivait qu'on eût à considérer la veille du Carême comme un jour de fête (mardi gras). On pouvait alors porter le masque, grâce auquel on retrouvera plus tard une ombre de l'égalité perdue au cours du temps, quand sous des vêtements d'emprunt les nobles fraternisaient encore avec le peuple. Le carnaval de Venise a vu le jour durant la Renaissance et se déroule tous les ans vers le mois de février (les douze jours précédant le Mardi Gras). Inspiré par la commedia dell'arte, le déguisement traditionnel est la longue cape (tabarro), le masque blanc en carton bouilli (bouta) et le tricorne ou le masque d'arlequin (son habit est coloré à losanges : au XVIe siècle, loin d'être élégant, l'habit était simplement rapiécé pour figurer les haillons d'un mendiant). Autrefois, ces déguisements permettaient à tous les vénitiens, quelque soit leur condition sociale, de participer à la fête. Mais suite à des problèmes, le carnaval fut interdit durant de très nombreuses années. Il réapparut à la fin des années 1970, et est aujourd’hui l’un des carnavals les plus connu au monde. Cependant, l’ambiance n’est plus la même, et les déguisements ont eux aussi évolué. C'est sur la grande galerie du palais des Doges au style gothique que se retouvent volontiers les masques du carnaval dont la vogue très ancienne fut relancée par la municipalité à la fin des années 1970. Toutes ces festivités, qui durent désormais près d'un mois, avaient été supprimées dès la chute de la république, soit à la fin du XVIII siècle au cours duquel elles connurent pourtant une véritable apothéose, transformant la ville en un gigantesque bal costumé. Durant ces quelques jours de fête, des touristes affluent du monde entier. Tous les hôtels se retrouvent alors complets, et ce, des mois à l’avance. Le Carnaval de Venise est aussi le titre d'une œuvre musicale composée par Paul Agricole Génin, dont le thème a donné lieu à de très nombreuses variations composées par Jean-Baptiste Arban, Liszt, etc. pour des instruments très variés (trompette, clarinette, violon, piano... et même tuba !).

Galerie

Image:Venezia carnevale 2.jpg Image:Venezia carnevale 1.jpg Image:Venezia-maschera carnevale.jpg Image:Carnaval Venise 4.jpg Image:Venezia carnevale 13.jpg Image:Venezia carnevale 16.jpg Image:Venezia carnevale 11.jpg Image:Venezia carnevale 3.jpg Image:Venezia carnevale 5.jpg Image:Venezia carnevale 6.jpg Image:Venezia carnevale 7.jpg Image:Venezia carnevale 8.jpg

Lien externe

- Catégorie:Venise Venise de:Karneval in Venedig en:Carnival of Venice es:Carnaval de Venecia it:Carnevale di Venezia nl:Carnaval van Venetië ru:Венецианский карнавал sv:Karnevalen i Venedig vec:Bauta
Sujets connexes
Arlequin   Clarinette   Commedia dell'arte   Franz Liszt   Jean-Baptiste Arban   Palais des Doges   Piano   Renaissance (période historique)   Tuba (musique)   Venise   Violon  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^