Cigarette

Infos
Deux cigarettes blondes avec bout filtre. Avertissement sur un paquet de cigarettes La cigarette est un petit cylindre (généralement moins de 10 cm de longueur et 8 mm de diamètre) de feuilles de tabac hachées et traitées. Son utilisation consiste à l'allumer afin qu'elle se consume pour en inhaler sa fumée en aspirant par la bouche. Le terme, utilisé habituellement, fait référence à une cigarette de tabac, manufacturée ou roulée à la main, et peut être appliqué
Cigarette

Deux cigarettes blondes avec bout filtre. Avertissement sur un paquet de cigarettes La cigarette est un petit cylindre (généralement moins de 10 cm de longueur et 8 mm de diamètre) de feuilles de tabac hachées et traitées. Son utilisation consiste à l'allumer afin qu'elle se consume pour en inhaler sa fumée en aspirant par la bouche. Le terme, utilisé habituellement, fait référence à une cigarette de tabac, manufacturée ou roulée à la main, et peut être appliqué pour d'autres herbes. Ce terme peut être utilisé aussi pour les cigarettes contenant du cannabis ou ses extraits (comme dans le cas de rapports policiers ou judiciaires) mais, populairement, des mots d'argot comme « joint », « pétard » ou « spliff » sont utilisés pour les différencier des cigarettes « normales » de tabac. Quelques fumeurs de cigarettes les roulent eux-mêmes mais la plupart les achètent dans des paquets de dixLes paquets de dix cigarettes sont désormais interdits en France. On pense en effet que leur « faible » prix peut constituer une incitation à fumer pour les plus jeunes. à trente cigarettes. Ces cigarettes commerciales contiennent généralement un filtre en acétate de cellulose ou en coton. Une cigarette se distingue d'un cigare par sa dimension moindre, l'utilisation de feuilles traitées et son entourage en papier ; les cigares sont habituellement composés entièrement de feuilles complètes de tabac. Un cigare ayant à peu près la taille d'une cigarette est appelé cigarillo. La cigarette contient de nombreuses substances toxiques. Certaines sont ajoutées sciemment par les fabricants pour augmenter le pouvoir addictif de leur produit. La cigarette entraine la mort de 4 millions de personnes dans le monde par an.La responsabilité de l'industrie du tabac dans la pandémie tabagique, Pr Gérard DUBOIS, Expert O.M.S.

Histoire de la cigarette

La culture du tabac trouve son origine en Amérique, il y a plus de 500 ans. Lorsque Colomb rencontre les indiens, ceux-ci pour se soigner, roulent des feuilles de tabac jusqu'à obtenir une sorte de grand cigare qu'ils appellent « tabaco ». Dans leur calumet brûle également un mélange de plusieurs herbes dont le tabac et le chanvre. A la même époque, comme le tabac n'existe pas en Europe, les Romains et les Grecs, qui fumaient la pipe, emploient des feuilles d'eucalyptus et de poirier. En 1492, lors de son expédition en Amérique, Christophe Colomb découvre le tabac et le rapporte en Europe, à la Cour Espagnole et Portugaise, où il est pendant longtemps utilisé comme simple plante d'ornement. Ce n'est qu'au milieu du que le médecin personnel de Philippe II commence à propager le « médicament universel » : le tabac. Il sera introduit en France en 1556 par un moine d'Angoulême ; on l'appelle alors « herbe angoumoise ». En 1560, Jean Nicot, croyant à l'effet curatif de la plante, envoie de la poudre à la Reine Catherine de Médicis afin de traiter les terribles migraines de son fils François II. Le traitement a du succès et le tabac devient ainsi « l'herbe à la Reine ». Sa vente sous forme de poudre est réservée aux apothicaires. En l'honneur de Jean Nicot on appelle le tabac « Nicotiana Tabacum ». Plus communément, on le nomme "nicotiane", "médicée", "catherinaire", "herbe de M. Le Prieur", "herbe sainte", "herbe à tous les maux", "panacée antarctique" et finalement "herbe à ambassadeur". C'est à la fin du qu'apparait le mot tabac. Au sous Louis XIV, Colbert décrète le " Privilège de fabrication et de vente ". Celui-ci est d'abord concédé à des particuliers, puis à la seule Compagnie des Indes. La tabaculture devient un Monopole et rapidement les gouvernants voient les rentrées d'argent qu'ils peuvent espérer des taxes sur le tabac. En 1719, sa culture est prohibée dans toute la France avec des condamnations qui peuvent aller jusqu'à la peine de mort. Exceptions : la Franche-Comté, la Flandre et l'Alsace. Elle le restera jusqu'en 1791. En 1809, Louis-Nicolas Vauquelin, professeur de chimie de l'École de Médecine de Paris isole un principe actif azoté des feuilles de tabac. La nicotine, quant à elle, sera identifiée quelques années plus tard. Mais ce n'est que vers 1843, que la première cigarette est inventée. Il faudra toutefois attendre le pour qu'elle devienne un « produit de consommation » courante. "Carotte" signalant un point de vente de tabac en France En France, en 1926, le service d'exploitation industrielle des tabacs et allumettes (SEITA) est créé pour gérer le monopole. Les bénéfices du service sont versés à la caisse autonome pour l'amortissement des emprunts d'État. En 1939, la production recensée ou occulte dépasse largement les 2700 millions de tonnes, elle a plus que doublé en quarante ans et la production de cigarettes est passée de 10 milliards en 1923 à 19 milliards en 1940. L'organisation par les industriels du tabac de la distribution gratuite de cigarettes aux militaires pendant les deux guerres va également généraliser la consommation. Mais la consommation de tabac n'a vraiment commencé à prendre de l'ampleur que depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale avec l'arrivée des « américaines ». La cigarette filtre, inventée en 1930, arrivera dans les foyers en 1950. L'invention de la cigarette va initier la consommation de masse de cette drogue au niveau mondial en simplifiant sa prise. La consommation de tabac devient alors planétaire. En 1982, la production mondiale de cigarettes atteint 4 600 milliards d'unités. Le a vu la naissance de la cigarette, le va voir sa prépondérance coïncider avec le développement foudroyant des cancers du poumon, et autres affections tabagiques graves. La fabrication des cigarettes consiste en un mélange de tabac, de papier et de colle pour le papier. Le papier varie en porosité pour permettre la ventilation du matériel et contrôler la vitesse de combustion. Il existe différents genres de cigarettes : les blondes (par exemple les Marlboro) et les brunes (comme les Gauloises).

Effets psychotropes de la cigarette

La nicotine a différents effets psychotropes, comme par exemple de réduire l'appétit. Un tiers de ceux qui arrêtent de fumer prennent provisoirement de l'embonpoint. Toutefois, il existe des stratégies, basées principalement sur l'augmentation des dépenses énergétiques, pour empêcher ou limiter la prise de poids à l'arrêt de la cigarette. La nicotine contenue dans la cigarette agit aussi, indirectement, sur le système de récompense. Elle active les récépteurs à acétylcholine, ce qui entraine la libération de dopamine. D'autres substances augmentent la quantité de dopamine, ce sont notamment la cocaïne et l'héroïne. Mais la nicotine seule ne rend pas dépendantPour la Science - Avril 2006. La cigarette a aussi un effet antidépresseur, et c'est cet effet, combiné au plaisir procuré par l'activation du système de récompense, qui va donner à la cigarette son fort pouvoir addictif. C'est pour cela aussi que l'arrêt de la cigarette provoque chez beaucoup de personnes une grande tristesse. L'effet antidépresseur est du à l'harmane et la norharmane, résultant de la combustion du tabac. Ces deux molécules ont pour effet une inhibition des monoamines oxydases, ce qui correspond à l'effet de certains antidépresseurs. Le pouvoir addictif de la cigarette est comparable a celui des drogues dites "dures" comme l'héroïne par exemple. La présence d'additifs contribue à renforcer encore les phénomènes de dépendance. Par exemple, Marlboro est devenu premier vendeur en 1978 du fait de l'ajout d'ammoniaque. L'ammoniaque fait toujours partie des substances toxiques contenues dans la cigarette (voir plus bas la liste des substances toxiques ou irritantes), il est censé "potentialiser les arômes" selon les fabricants mais certains scientifiques suspectent toutefois cette molécule de favoriser la libération de nicotine et son tranfert au cerveau. Même chose pour la théobromine, cet extrait de cacao agirait comme bronchodilatateur, augmentant la surface d'échange dans les poumons entre l'air et le sangwww.fumercafaitdumal.ch.

Cigarettes et santé

Il est aujourd'hui prouvé que la consommation de cigarettes est la cause principale (95 % des cas) du cancer du poumon ainsi qu'une cause majeure du cancer de la gorge, même si on n'a pas encore véritablement trouvé la cause du cancer. Le risque est inhérent au tabac, en particulier aux goudrons cancérigènes qui entrent dans sa composition, et à ses additifs, quelle que soit sa méthode de prise (pipe, cigarettes ou cigare). Fumer est particulièrement déconseillé pendant la grossesse : entre autres, les risques de fausse couche, de mortalité périnatale, de poids du nouveau né inférieur à la moyenne augmentent. Les risques du tabagisme sont une augmentation de la probabilité de contracter une des maladies suivantes (liste non exhaustive) :
- La plupart des types de cancer et particulièrement : du poumonAmerican Legacy Foundation ; leur source (citée) est : CDC (Centers for Disease Control) The Health Consequences of Smoking: A Report of the Surgeon General. 2004., de la bouche, du larynx, de la gorge, du reinLipworth L, Tarone RE, McLaughlin JK. The epidemiology of renal cell carcinoma. J Urol. 2006 Dec;176 (6 Pt 1):2353-8. PMID 17085101, de la vessie, du seinCui Y, Miller AB, Rohan TE. Cigarette smoking and breast cancer risk: update of a prospective cohort study. Breast Cancer Res Treat. 2006 Dec;100(3):293-9. PMID 16773435 Calle EE, Miracle-McMahill HL, Thun MJ, Heath CW. Cigarette smoking and risk of fatal breast cancer. Am J Epidemiol. 1994 May 15;139(10):1001-7. PMID 8178779, de l'estomacKuper H, Boffetta P, Adami HO. Tobacco use and cancer causation: association by tumour type. J Intern Med. 2002 Sep;252(3):206-24. PMID 12270001 et de l'intestin grêle;
- Maladies cardio-vasculaires;
- Maladies du poumon, y compris l'emphysème, la bronchite chronique qui aboutissent à long terme à une insuffisance respiratoire chronique;
- Maladies de la cavité buccale. La toxicité du tabac a augmenté depuis quelques décennies lorsque les fabricants de cigarettes ont ajouté au tabac des additifs chimiques afin d'augmenter l'assimilation de la nicotine par le corps (notamment l'ammoniac) et ainsi provoquer une dépendance plus rapide. En France, depuis le 1 janvier 2004, certains de ces dangers sont signalés sur les paquets de cigarette par des avertissements écrits, de même que dans les autres États de l'Union : La réglementation est liée à la directive 2001/37/CE du 5 juin 2001 « relative au rapprochement des dispositions législatives, réglementaires et administratives des États membres en matière de fabrication, de présentation et de vente des produits du tabac ». Au 31 octobre 2004, la directive était transposée dans tous les États membres à l’exception de l’Estonie : les Communautés européennes; «Seule fait foi la version imprimée de la législation européenne telle que publiée dans les éditions papier du Journal officiel de l'Union européenne.». Au moins 174 composants de la fumée d'une cigarette sont toxiquesRepace JL. Exposure to Secondhand smoke in Exposure Analysis. Ott W, Steinemann AC, Wallace LA. (eds.). Taylor and Francis. Boca Raton, Florida. 2007.

Composition

En pratique, les cigarettes commerciales ne sont pas composées intégralement de tabac mais mélangées avec une quantité importante d'additifs variés afin d'en réguler la combustion, maintenir l'uniformité de goût, rehausser les caractéristiques gustatives (l'industrie cigarettière fait un usage massif de chocolat à cet effet, entre autresVoir cette liste des additifs couramment utilisés sur ), conserver plus longtemps, et même pour complètement changer les qualités organoleptiques de la fumée (dans le cas de nouveaux produits de niche, dits "cigarettes sans fumée", par exemple). Quelques cigarettes, connues comme kreteks, « cigarettes de girofle », ou simplement « girofles », sont constituées d'un mélange de tabac et de clous de girofle pour donner un effet euphorique léger. Celles à base d'eucalyptus seraient moins nocives. En plus des additifs, les fibres de tabac sont amalgamées à des degrés divers avec la poussière de tabac produite lors du traitement et avec les nervures broyées des feuilles (tabac reconstitué).

Substances toxiques et irritantes contenues dans la fumée de cigarette

Ces substances agissent sur le consommateur de tabac, mais aussi sur les personnes se trouvant à proximité. C'est ce que l'on appelle le tabagisme passif.
- Goudrons
- Nicotine
- Ammoniac
- Monoxyde de carbone
- Monoxyde d'azote et dioxyde d'azote
- Formaldéhyde
- Acide cyanhydrique
- Benzène
- Toluène
- Acroléine
- Pyridine
- Phénol
- Acétaldéhyde
- Arsenic La fumée de cigarette contient entre 3 000 et 5 000 constituants différents. Les irritants majeurs contenus dans la fumée de cigarette sont les suivants : Ici 1 ppb = 0, 001 ppm. Ne figurent pas dans ce tableau :
- l'acide cyanhydrique, principe actif de la Forestite et du Zyklon B, allant de 134 à 379 µg par cigarette ;
- le benzène, allant de 39 à 88 µg par cigarette ;
- l'acrylonitrile, allant de 10 à 25 µg par cigarette.

Marques

Fabricants de cigarettes

(incomplet)
- Altadis résultant de la fusion de la Seita (France) et de Tabacalera (Espagne)
- Altria Group (anciennement Philip Morris Companies Inc.)
- American Spirit, fabricant américain de cigarettes sans additifs.
- British American Tobacco (BAT)
- Fred, fabricant suisse de cigarettes sans additifs.
- Gallaher
- Imperial Tobacco
- Liggett Group
- Lucky Strike
- Japan Tobacco International
- RJ Reynolds Tobacco Company
- Reemtsma (maintenant une filiale d'Imperial Tobacco)
- Santa Fe Natural Tobacco Company (SFNTC) (filiale de RJ Reynolds Tobacco Company, fabricant des Natural American Spirit)
- Brown & Williamson
- Marlboro
- Nat Sherman
- Kretek International (Indonésie)
- Peter Jackson (Canada)
- Players
- Dumaurier
- Mark Ten
- Export A' L'industrie du tabac regroupe des compagnies internationales qui sont parmi les plus puissantes du monde. Six principaux fabricants de tabac se partagent 99 % du marché des cigarettes : Altadis (Gauloises, News, Royale, Gitanes, Fortuna), Gallaher (Benson & Hedges), Philip Morris nouvellement renommé Altria (Marlboro, Philip Moris, Chesterfield, L&M), British American Tobacco (Winfield, Peter Stuyvesant, Lucky Strike, Pall Mall, Rothmans), Japan Tobacco International (Camel, Winston) et Imperial Tobacco (JPS, Route 66). source : INPES

Marques célèbres de papiers à cigarettes

- Odet-Cascadec-Bolloré (OCB)
- Papiers Lacroix (Rizla+)
- Papiers Jean Bardou (JOB)

Marques fictives au cinéma et à la télévision

-Les cigarettes « Morley » dans la série X-Files
-Les cigarettes « Red Apple » dans l'univers tarantinien Pulp Fiction et Kill Bill
-Les cigarettes « Big Tobacco », dans le film Thank You for Smoking
-Les cigarettes « Morland Spécial », dans l'univers de James Bond.

Faits en bref : Cigarettes « légères » et « douces »

Une enquête menée en 1998-1999 par Santé Canada et intitulée : montrait que :
- 39 % des fumeurs de cigarettes régulières ayant opté pour une cigarette « légère » ou « douce » l'ont fait pour des raisons de santé et 18 % en tant que premier pas vers l'abandon.
- 47 % des fumeurs pensent que « légère » signifie que la fumée de ces cigarettes contient moins de goudron, de nicotine et de monoxyde de carbone; 28 % pensent que « douce » signifie que la fumée de ces cigarettes contient moins de goudron, de nicotine et de monoxyde de carbone. Lorsqu'on leur demande si ces termes sont ambigus, 59 % des Canadiens estiment que les termes « légère » et « douce » le sont et 38 % d'entre eux souhaitent avoir plus d'information quant à leur signification.
- 24 % des fumeurs pensent que le fait que les fabricants étiquettent leurs produits « légères » ou « douces » correspond à une astuce publicitaire. Les paquets de cigarettes doivent indiquer le niveau d'émission de six substances toxiques sous la forme d'un intervalle : un petit chiffre et un chiffre élevé – par exemple « goudron 14 - 34 mg » pour tenir compte des fluctuations dues aux différentes manières de fumer. L'Union européenne a également décidé d'intervenir sur les indicateurs de cigarettes « légères » et « douces ». Depuis septembre 2003, il est interdit d'inscrire des mentions du genre sur l'emballage des produits du tabac. Il semble que les fumeurs ajustent consciemment ou inconsciemment leur façon de fumer en prenant des bouffées plus profondes et plus longues ou en couvrant les orifices de ventilation du filtre afin d'inhaler suffisamment de nicotine. La consommation réelle de nicotine, de goudron et d'autres substances cancérigènes est alors au moins égale aux quantités inhalées avec des cigarettes « standard ».

Statistiques

- 95 % des cancers du poumons sont détectés chez des fumeurs; l'usage de cigarettes dites "légères" ou de filtres ne réduit pas le risque de manière significativeMichael J Thun, David M Burns, Health impact of "reduced yield" cigarettes: a critical assessment of the epidemiological evidence, Tob Control 2001;10(Suppl 1):i4-i11 (Winter).

Notes et références

Voir aussi

- Méthodes d'arrêt de la consommation fumée de tabac
- Avertissements sur les paquets de cigarettes ==
Sujets connexes
Acroléine   Acrylonitrile   Acétylcholine   Addiction   Air   Alsace   Altadis   Altria   Ammoniac   Ammoniaque   Angoulême   Antidépresseur   Apothicaire   Arsenic   Avertissements sur les paquets de cigarettes   Benzène   British American Tobacco   Cacao   Calumet   Canada   Cancer de la vessie   Cancer du larynx   Cancer du poumon   Cancer du rein   Cancer du sein   Cannabis   Catherine de Médicis   Chanvre   Chocolat   Christophe Colomb   Cigare   Cigarillo   Cocaïne   Compagnie des Indes   Conservateur (chimie)   Dioxyde d'azote   Dioxyde de soufre   Dopamine   Emphysème   Espagne   Estonie   Eucalyptus   Forestite   France   Franche-Comté   François II de France   Fumée   Goudron   Harmane   Herbe   Héroïne   Imperial Tobacco   Indonésie   JOB   James Bond   Jean-Baptiste Colbert   Jean Nicot   Kill Bill   Kretek   Liste de marques fictives   Louis-Nicolas Vauquelin   Lucky Strike   Marlboro   Monoamine oxydase   Monoxyde d'azote   Monoxyde de carbone   Morley (marque de cigarette)   Natural American Spirit   Nicotine   Organoleptique   Oxyde d'azote   Peter Jackson   Philippe II d'Espagne   Phénol (molécule)   Poumon   Psychotrope   Pulp Fiction   Pyridine   Quentin Tarantino   RJ Reynolds Tobacco Company   Rizla+   Sang   Seconde Guerre mondiale   Société d'exploitation industrielle des tabacs et des allumettes   Système de récompense   Tabac   Thank You for Smoking   Toluène   Toxicologie   Zyklon B  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^