Sicherheitsdienst

Infos
Le Sicherheitsdienst, littéralement le « service de la sécurité », fut le service de renseignement du NSDAP, le parti nazi. Le SD fut créé dès 1931 par Reinhard Heydrich, sous l'appelation service Ic. Officiellement dénommé SD en juillet 1932, son pouvoir augmenta avec celui des nazis sur l’Allemagne. Il était en compétition avec les SA qu’il aida à éliminer lors de la Nuit des Longs Couteaux, et en rivalité constante avec l’Abwe
Sicherheitsdienst

Le Sicherheitsdienst, littéralement le « service de la sécurité », fut le service de renseignement du NSDAP, le parti nazi. Le SD fut créé dès 1931 par Reinhard Heydrich, sous l'appelation service Ic. Officiellement dénommé SD en juillet 1932, son pouvoir augmenta avec celui des nazis sur l’Allemagne. Il était en compétition avec les SA qu’il aida à éliminer lors de la Nuit des Longs Couteaux, et en rivalité constante avec l’Abwehr, le service de contre-espionnage militaire de l'Amiral Wilhelm Canaris. En 1936, il est intégré au RSHA, toujours sous le commandements de Heydrich, aux côtés de la SIPO, qui regroupe la Gestapo, dirigée par Müller et Kriminalpolizei (KRIPO), avec à sa tête Nebe. A partir de ce moment, il ne dispose plus que de deux départements, l', qui s'occupe, au sens large du terme de contre-espionnage et de recueil de renseignements à l'intérieur du Reich, sous la direction de Ohlendorf et dont le service netral comptait 500 à 600 hommes, et l', service de reseignements à l'étranger, dirigé par Schellenberg, avec 300 à 500 agents. A son tour, l'Amt VI entra dans une logique de conflit permanent, cette fois avec la Gestapo qui entretenait et développait son propre réseau d'informateurs, et qui détenait en outre, contrairement au SD, le pouvoir d'interner tout opposant ou supposé tel. Ayant la tâche de détecter les ennemis réels et potentiels du Parti, il mit en place des centaines d’agents et des milliers d’informateurs. Après l’attentat contre Hitler en juillet 1944 son pouvoir quasi absolu de terreur (d’État) ne devant des comptes qu'à Himmler et Hitler fut encore renforcé avec la prise de contrôle de l’Abwehr.

Organisation

Le SD était organisée en quatre départements :
- Section A avec l’ordre légal et la structure du Reich sous-divisée en :
-A 1 Question générales du travail dans les sphères de la vie en Allemagne.
-A 2 Lois.
-A 3 Constitution et administration.
-A 4 Vie nationale en général.
-A 5 Questions générales de règlement de police et toutes questions d’applications de la législation.
-Section B traitait de la nationalité et de l’ethnicité :
-B 1 Nationalité.
-B 2 Minorités.
-B 3 Ethnicité et santé.
-B 4 Citoyenneté et naturalisation.
-B 5 Territoires occupés.
-Section C traitait de la culture :
-C 2 Éducation religieuse.
-C 3 Culture, folklore et art.
-C 4 Presse, littérature, radio, évaluation et censure.
-Section D avec l’économie :
-D a la presse
-D b colonies
-D S questions spéciales
-D W régions occupées à l’ouest
-D O régions occupées à l’est
-D 1 alimentation
-D 2 commerce, artisanat et transport
-D 3 finance, monnaie, banques, assurances et changes
-D 4 industrie et énergie
-D 5 questions sociales et syndicales Catégorie:Service de renseignements allemand Catégorie:Troisième Reich af:Sicherheitsdienst cs:Sicherheitsdienst de:Sicherheitsdienst Reichsführer-SS en:Sicherheitsdienst es:Sicherheitsdienst fi:Sicherheitsdienst gl:Sicherheitsdienst he:אס דה hr:Sicherheitsdienst it:Sicherheitsdienst nl:Sicherheitsdienst no:Sicherheitsdienst pl:Sicherheitsdienst pt:Sicherheitsdienst ru:Служба безопасности (СД) sr:Зихерхајтсдинст sv:Sicherheitsdienst vi:Sicherheitsdienst zh:帝國保安部
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^