Calvin Coolidge

Infos
Calvin Coolidge, (1872 - 1933), est le trentième président des États-Unis d'Amérique. Il succède à W.G. Harding, décédé en cours de mandat, en 1923 puis est élu pour un second mandat jusqu’en 1929. Coolidge est un partisan convaincu de la non-intervention du gouvernement fédéral dans les affaires, politique du « laisser faire » et de la libre concurrence.
Calvin Coolidge

Calvin Coolidge, (1872 - 1933), est le trentième président des États-Unis d'Amérique. Il succède à W.G. Harding, décédé en cours de mandat, en 1923 puis est élu pour un second mandat jusqu’en 1929. Coolidge est un partisan convaincu de la non-intervention du gouvernement fédéral dans les affaires, politique du « laisser faire » et de la libre concurrence.

Biographie

Calvin Coolidge naît le 4 juillet 1872 à Plymouth dans le Vermont. Ses parents, John Coolidge et Victoria Moore, sont fermiers et tiennent le magasin du village. Il abandonne l’usage de son premier prénom, « John », lors de l’obtention de son diplôme à 23 ans au Amherst College, dans le Massachusetts. Avocat à Northampton dans le Massachusetts, il devient membre du conseil municipal en 1899, puis conseiller juridique et notaire de la ville entre 1900 et 1902, greffier de tribunal en 1904, et membre de la Chambre des représentants de l’État du Massachusetts en 1907-1908. Élu maire de Northampton 1910-1911, puis sénateur au Sénat de l’État 1912-1915, Coolidge est ensuite élu lieutenant-gouverneur (adjoint au gouverneur) du Massachusetts en 1916-1918, puis gouverneur de 1919 à 1920). Lors de la convention du Parti républicain pour les élections de 1920, Coolidge est battu par le sénateur de l’Ohio (Warren G. Harding). Irvine Lenroot, sénateur du Wisconsin, est favori pour la vice-présidence mais le Parti républicain nomme finalement Coolidge. C’est donc le ticket républicain Harding-Coolidge qui s’impose face au couple démocrate (James M. Cox et Franklin D. Roosevelt).

Présidence

Calvin Coolidge (à gauche) remettant à Charles Lindbergh la médaille Hubbard de la National Geographic Society

1923

3 août : investiture de Calvin Coolidge en tant que trentième président des États-Unis d’Amérique. Il succède à W.G. Harding décédé en cours de mandat. C. Coolidge rendait visite à sa famille dans le Vermont, dont la maison n’avait ni électricité ni téléphone, lorsqu’il est informé vers deux heures du matin du décès du président. Son père, juge de paix, lui fait prêter serment à la lueur d’une lampe à pétrole. Il renouvelle ce serment dans les formes à son retour à Washington. 6 décembre : discours annuel sur « l’état de l’Union ». Coolidge annonce son programme politique qui inclut le soutien à la prohibition, la participation des États-Unis à la Cour de justice internationale. Il veut poursuivre la politique de Harding sur la dérégulation des activités commerciales c’est-à-dire la non implication du gouvernement fédéral. Ce discours est pour la première fois retransmis en direct par la radio, le nombre de récepteurs est de l’ordre de 2, 5 millions comparés à juste 5000 lors de la précédente élection en 1920.

1924

18 mars : les deux assemblées législatives votent une loi accordant une pension aux anciens combattants. Coolidge y oppose son veto, mais le Congrès le surmonte à la majorité des deux-tiers. 3 mai : Coolidge signe le Traité d’Anapala entre les États-Unis, le Nicaragua, le Guatemala et le Salvador. Ces pays s’accordent pour arrêter leurs interventions au Honduras. Tiburcio Carias deviendra dictateur en 1933. 26 mai : Coolidge signe une loi restreignant l’immigration plus draconienne que celle de son prédécesseur. L’immigration japonaise est totalement interdite et seule les citoyens canadiens et mexicains sont exempts des quotas. juin - juillet : la Convention nationale du Parti républicain désigne Coolidge en tant que candidat à un second mandat présidentiel. 4 novembre : Coolidge remporte l’élection présidentielle face à un Parti démocrate divisé. Le candidat dissident remporte un pourcentage significatif du vote populaire mais ce résultat ne se traduit pas au niveau du Collège électoral.

1925

4 mars : investiture de Calvin Coolidge pour un second mandat présidentiel. La cérémonie, pour la première fois, est retransmise en direct par la radio.

1926

26 février : Coolidge signe la loi diminuant les impôts sur le revenu et les droits de douane. Son objectif est de restreindre la taille et l’influence du gouvernement fédéral au profit des États et de la doctrine du « laisser faire » pronant la libre concurrence. La situation économique continue à se dégrader. 10 mai : Coolidge fait intervenir les troupes de débarquement au Nicaragua. Les forces américaines occupent le pays jusqu’en 1933.

1927

2 août : Coolidge annonce son intention de ne pas se représenter aux élections présidentielles (la limite à deux mandats n’était pas inscrite dans la Constitution à cette époque).

Politique internationale

Sur le plan international, C. Coolidge est partisan de la non-participation des États-Unis à la Société des nations. Néanmoins il soutient l’ouverture de nouveaux marchés et mène une politique agressive envers la plupart des États du continent américain en tentant de contrôler leurs gouvernements.

Politique intérieure

Malgré son désir de communication, il donne en moyenne huit conférences de presse par mois, C. Coolidge est partisan du « laissez faire » et de la stricte non intervention du gouvernement fédéral sauf en cas d’absolue nécessité. Il est le dernier président qui n’intervient pas dans l’économie de marché, laissant les cycles économiques suivrent leurs cours librement. Pendant sa présidence, les États-Unis connaissent une période de forte croissance, appelée les « années folles » (Roaring Twenties). Il peut diminuer les impôts, mais également réduire la dette nationale, toutefois les historiens lui accordent une lourde part de responsabilité dans le déclenchement de la crise de 1930, la Grande dépression, qui suivent son mandat.

Politique concernant les droits civiques, les minorités et l’immigration

Ce n’est qu’à partir de 1924 que les Indiens d’Amérique reçoivent véritablement la nationalité américaine. Jusqu’à cette date leurs droits étaient limités et seuls ceux qui sortaient des réserves pour vivre comme les Blancs bénéficiaient de la nationalité. Malgré tout le Bureau des affaires indiennes continue encore longtemps à influer sur la vie et l’organisation des Indiens.

Politique partisane

Coolidge est le premier président à faire usage régulièrement du nouveau moyen de communication qu’est la radio. Il s’en sert pour tenter de forger un lien direct avec la population sans passer par l’appareil des Partis.

Retraite

Coolidge n’est pas candidat à sa propre succession. Il meurt à Northampton, Massachusetts, le 5 janvier 1933. Il est enterré au Notch Cemetery à Plymouth dans le Vermont.

Anecdotes

Fait inhabituel pour un homme politique de premier plan, Coolidge est peu loquace, on le surnomme d’ailleurs Cal le taciturne. On raconte qu’une invitée à la Maison-Blanche avait fait le pari qu’elle arriverait à lui faire dire au moins trois mots pendant le repas. Après l’avoir entendu mentionner ce pari, Coolidge répondit simplement en deux mots « You lose » (vous avez perdu). Lorsque C. Coolidge décide de ne pas se représenter aux élections de 1928 sa déclaration se limitera à « Je décide de ne pas être candidat ». De même, son testament tient en quelques mots « Je pense aux intérêts de mon fils John, mais je décide de léguer l’ensemble de mes biens à ma femme Grace ». L'effet coolidge doit son nom à Calvin Coolidge, président des États-Unis entre 1923 et 1929, et plus précisément à une anecdote le concernant. L'histoire raconte que le couple Coolidge était en visite, durant son mandat, dans une ferme modèle du gouvernement. Pendant que le président visitait une autre partie de la ferme, la première Dame visitait le poulailler. Le fermier lui expliquait que le coq copulait toute la journée, et des dizaines de fois par jour. Là-dessus, la First Lady lui aurait dit : "Racontez donc cela au Président". Après avoir à son tour été informé sur les habitudes sexuelles du coq, le président aurait répliqué : "Toujours avec les mêmes poules ?". Bien entendu, l'agriculteur démentit puisque le coq s'occupe de tout le poulailler. Le président aurait alors répondu : "Racontez donc cela à mon épouse". Authentique ou non, cette anecdote a en tout cas tourné et a donné ultérieurement le nom "effet Coolidge" à ce phénomène du monde animal. On a notamment constaté que chez certaines espèces, lorsque le mâle vient de coïter, son comportement sexuel change et il est à nouveau prêt immédiatement à de nouveaux ébats si on introduit une nouvelle femelle réceptive. La recherche sur des rats de laboratoire a confirmé cette hypothèse. Quand un mâle est mis en présence d'une femelle, ils commencent très vite à copuler intensément et plusieurs fois. Après un petit moment, le mâle devient attentif envers la femelle et son comportement sexuel diminue pour tomber presque à zéro. Si l'on introduit une nouvelle femelle, tout le cycle recommence : la pulsion sexuelle intense du début qui diminue progressivement. Les rats masculins ont reproduit ce schéma chaque fois qu'une nouvelle femelle était introduite. Les personnes qui connaissent le monde de l'élevage reconnaîtront également bien ce phénomène. Quand un agriculteur constate qu'un taureau n'est pas prêt à couvrir une vache, il sait qu'il peut immédiatement provoquer son excitation en lui présentant une nouvelle vache. Sans entrer dans les explications scientifiques, on a constaté que l'expérience des rats se confirmait avec d'autres espèces animales. Un animal mâle paraît donc excité au plus haut point lorsqu'il est mis en présence de "nouveauté".

Hommages

Le portrait de C. Coolidge fut retiré de la Maison-Blanche en raison de sa responsabilité dans la Grande dépression de 1930. Il fallut attendre la présidence de R. Reagan pour que ce tableau retrouve sa place. D'ailleurs, Calvin Coolidge fut un modèle de présidence pour Ronald Reagan. Coolidge est un président sous-estimé (comme Warren Harding d'ailleurs). En fait, ses responsabilités dans la crise de 1929 sont très limitées. De plus, il a réagi en homme de sont temps en refusant que l'Etat intervienne dans le domaine économique.

Voir aussi

Catégorie:Président des États-Unis d'Amérique Catégorie:Vice-président des États-Unis d'Amérique Catégorie:Personnalité politique du Massachusetts Catégorie:Gouverneur du Massachusetts Catégorie:Candidat à la présidence des États-Unis désigné par le Parti républicain Catégorie:Naissance en 1872 Catégorie:Décès en 1933 ar:كالفين كوليدج bg:Калвин Кулидж bn:ক্যালভিন কুলিজ্‌ br:Calvin Coolidge bs:Calvin Coolidge ca:Calvin Coolidge cs:Calvin Coolidge cy:Calvin Coolidge da:Calvin Coolidge de:Calvin Coolidge en:Calvin Coolidge eo:Calvin Coolidge es:Calvin Coolidge et:Calvin Coolidge fa:جان کالوین کولیج fi:Calvin Coolidge ga:Calvin Coolidge gl:John Calvin Coolidge, Jr. he:קלווין קולידג' hi:कालविन कूलिज hr:Calvin Coolidge id:Calvin Coolidge io:Calvin Coolidge is:Calvin Coolidge it:Calvin Coolidge ja:カルビン・クーリッジ ko:캘빈 쿨리지 la:Calvinus Coolidge lv:Kelvins Kūlidžs mr:कॅल्विन कूलिज ms:Calvin Coolidge nl:Calvin Coolidge nn:Calvin Coolidge no:Calvin Coolidge oc:Calvin Coolidge pl:Calvin Coolidge pt:Calvin Coolidge rm:Calvin Coolidge ro:Calvin Coolidge ru:Кулидж, Калвин sh:Calvin Coolidge simple:Calvin Coolidge sk:Calvin Coolidge sl:Calvin Coolidge sq:Calvin Coolidge sv:Calvin Coolidge sw:Calvin Coolidge tr:Calvin Coolidge vi:Calvin Coolidge yi:זשאן קעלווין קולידזש zh:卡尔文·柯立芝
Sujets connexes
Amherst College   Charles Dawes   Charles Lindbergh   Charles W. Fairbanks   Juriste   Massachusetts   National Geographic Society   Ohio   Parti républicain (États-Unis)   Thomas R. Marshall   Vermont   Wisconsin  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^