Biarritz

Infos
Biarritz est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques et la région Aquitaine et à 38 km de la ville espagnole de Saint-Sébastien. Cette station balnéaire est l'une des plus prestigieuses de la côte atlantique française. L'océan, avec ses puissantes vagues, a fait de Biarritz un spot de surf réputé dans le monde entier. La commune a pour devise : J'ai pour moi les vents, les astres et la mer. Ses habitants sont appel
Biarritz

Biarritz est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques et la région Aquitaine et à 38 km de la ville espagnole de Saint-Sébastien. Cette station balnéaire est l'une des plus prestigieuses de la côte atlantique française. L'océan, avec ses puissantes vagues, a fait de Biarritz un spot de surf réputé dans le monde entier. La commune a pour devise : J'ai pour moi les vents, les astres et la mer. Ses habitants sont appelés Biarrots et Biarrotes. Citations :
-Je ne sache pas d’endroit plus charmant et plus magnifique que Biarritz… (Victor Hugo)
-Quand on se prend à hésiter entre deux plages, l'une d'elles est toujours Biarritz (Sacha Guitry)

Géographie

Office de tourisme et des congrès Hôtel du Palais Le rocher de la Vierge (en 1913) Musée de la Mer Grande plage et phare au printemps Panorama vue de la pointe Saint-Martin Marché de Biarritz La grande plage et le casino Le port des pêcheurs Surfeurs sur la Grand-Plage Biarritz, le casino Bellevue Biarritz, le jardin public Biarritz, rue Mazagran Biarritz, église Sainte Eugénie Biarritz est située dans le département des Pyrénées-Atlantiques, région Aquitaine, non loin de la frontière avec l'Espagne et le long de la Côte basque. Le cap Saint-Martin, que domine le phare de Biarritz marque la limite entre la côte sablonneuse au nord, commencée à l'extrême pointe de la Gironde et qui se termine à Anglet, et la côte découpée de falaises du Pays basque au sud. Biarritz est construite sur une suite de collines le long de la côte. La ville donne directement sur différentes criques et plages comme la grande plage, la côte des Basques ou le port des pêcheurs.

Hydrographie

La commune n'est traversée que par le canal d'Atchinetche qui se jette dans l'Adour à Bayonne après avoir traversé Anglet.

Climat

Du fait de sa situation en forme d'amphithéâtre face à l'Océan, Biarritz est ouverte aux vents marins. Les hivers sont doux et la chaleur estivale parfaitement supportable. Cette situation climatique privilégiée lui a permis le titre de station hydrothermale et climatique depuis 1912. Le régime des vents sur Biarritz est plutôt modéré et dominé par une triple influence : l'océan Atlantique, les Pyrénées et un régime de brises locales. Les vents marins, dominants, apportent de l'humidité et de la fraîcheur en été et de la douceur en hiver. Venant du sud, des vents chauds sont générés par un effet de fœhn. En effet, l'air venant d'Espagne perd son humidité en traversant les Pyrénées et se réchauffe en perdant de l'altitude. Le soleil est très présent à Biarritz. En hiver, la ville est souvent soumise à des températures élevées par rapport au reste du territoire national. La moyenne des températures en hiver se situe aux alentours de 8°C et avoisine les 20°C en été. Les pluies sur les côtes basques sont rarement persistantes, excepté durant les tempêtes hivernales. Elles se manifestent souvent sous forme d'averses orageuses intenses et de courtes durées.

Géologie

Biarritz est située sur un site géologique particulier. Au nord, la côte landaise se termine à Anglet après 200 km de côtes rectilignes et plates constituées de dunes. Le sol est principalement constitué de terre siliceuse. Cependant, à partir de Biarritz, la Côte basque est beaucoup plus découpée et formée de falaises et de rochers au sous-sol varié. Sur 5 km de côte, trois niveaux sédimentaires se succèdent. De la chambre d'amour à la plage de Miramar, on rencontre des falaises abruptes de calcaires marneux et gréseux grisâtres, dont les couches forment une légère cuvette appelée synclinal. Ces falaises sont dites en escalier et se sont formées lors de l'apparition des Pyrénées il y a 25 millions d'années. De l'hôtel du Palais à la Villa Belza, la côte est déchiquetée avec de nombreux îlots rocheux. Ces falaises sont constituées de couches de calcaire gréseux jaune-ocre nettement inclinées. Elles se sont formées il y a 35 millions d'années à l'Oligocène inférieur. Ces roches contiennent de nombreux nummulitidae (petits foraminifères).

Communes limitrophes

Les communes limitrophes sont :
- Anglet au nord.
- Bidart au sud.
- Arbonne et Arcangues au sud-est.

Toponymie

Son nom est Biàrritz en occitan gascon et Miarritze en basque. Le toponyme Miarritze et ne figure pas sur les panneaux indicateurs. Le toponyme Biarritz apparaîtPaul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque sous les formes Bearidz, Bearriz, Beariz, lo port de Beiarriz et Bearridz (respectivement 1186, XII siècle pour les deux formes suivantes et 1261 pour les deux dernières formes, cartulaire de BayonneCartulaire de Bayonne ou Livre d'Or - Manuscrit du XIV siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques), Bearridz et Bearrits (respectivement 1281 et 1338, rôles gascons), Bearritz (1498, chapitre de BayonneChapitre de Bayonne - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques), Sanctus Martinus de Biarriz (1689, collations du diocèse de BayonneManuscrits du XVII et du XVIII siècles - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques) et Biarrits (1863, dictionnaire topographique Béarn-Pays basquePaul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque). Le nom viendrait de la racine berarr, altération du basque belharr - herbe - avec le suffixe locatif -itz et signifierait endroit herbeuxJean-Baptiste Orpustan, Nouvelle toponymie basque, ed. Presses universitaires de Bordeaux, 2006 p.28. La dernière hypothèse en dateIglesias, Hector, 1998, « Le toponyme Biarritz », Fontes Linguae Vasconum, n° 78, pp. 281‑288, IKER, Centre de Recherche sur les Textes et la Langue Basques du CNRS fait du nom de Biarritz un anthroponyme d’origine germanique devenu par la suite un toponyme. Il existe en Galice, dans la province d'Orense, une paroisse galicienne appelée Santa María de Beariz (municipalité de Beariz, Orense), les formes anciennes étant : Viarici, 1034, Uiarici, Uiariz, 1053, Veariz, 1220. Le nom est issu de l'anthroponyme germanique attesté Viaricus, « romanisé » par la suite du point de vue phonétique en Viarigo ; Viarici / Uiarici est le génitif de Viaricus, variante « latinisée », c'est-à-dire une fois le nom coulé dans le moule de la déclinaison latine, de l'anthroponyme composé d'origine germanique avec un premier élément via‑ ou wia‑ dérivé probablement du terme wig‑, « guerre, combat » et un second élément de composition très courant , « puissance », morphologiquement « latinisé » par la suite en ‑RIKUS > ‑RIKI >
--RITSI > ‑RIZ / - RITZ(E). Il existe deux autres paroisses galiciennes portant le même nom : San Martín de Beariz (municipalité de San Amaro, Orense) et Santa Magdalena de Baariz, 1392 (municipalité de Paradela, Lugo). Ce toponyme apparaît également dans la province espagnole de Léon et en territoire portugais : Viariz (municipalité de Corullón, Léon, Espagne), Viariz (municipalité de Baião, district de Porto, Portugal) et Viariz (district de Vila Real, Portugal).

Histoire

Station balnéaire réputée depuis le , elle était constituée d'un tout petit village de pêcheurs de baleine (dès le ) quand Victor Hugo la découvrit en 1843. Il évoquait déjà le risque de la voir devenir une ville balnéaire. Le village était à l'origine constitué de deux centres de peuplement : l'un au quartier de l'église Saint-Martin et l'autre au port de pêche (Port-Vieux) défendu par le château de Belay ou Ferragus. Son blason montre une grande barque baleinière qui reste le symbole de la ville. La population est d'origine basque, avec l'introduction d'éléments gascons à partir du . Biarritz faisait partie du Labourd jusqu'en 1790. Le premier phare fut construit en 1650. ;La Belle Époque Dès 1784, les bains de mer sont à la mode et Napoléon s'y baigna en 1808. L'impératrice Eugénie décida d'en faire sa villégiature après y avoir séjourné deux mois en 1854 et Napoléon III lui construisit un palais de forme de E. Cet épisode y amena les têtes couronnées de toute l'Europe et fit le succès de la ville qui devint «la reine des plages et la plage des rois». C'est à Biarritz que Bismarck vint rencontrer Louis-Napoléon Bonaparte en septembre 1865, afin d'obtenir le soutien de l'empereur français à la politique prussienne. De cette histoire, Biarritz a gardé quelques immeubles caractéristiques comme une église orthodoxe à la coupole peinte en bleu à rapprocher des visites de l'aristocratie russe d'avant la Révolution russe (les tournées des grands ducs sont restées dans l'imaginaire ou le folklore local). C'est de cette époque (pose de la première pierre en décembre 1892 par la reine Nathalie de Serbie et inauguration en juin 1893) que date les termes salins de Biarritz, sur un projet de l'architecte Lagarde. En provenance des salines de Briscous, des canalisations souterraines de plus de vingt kilomètres acheminaient une eau en teneur saline plus de dix fois plus élevée que celle de l'eau de mer. Ces établissements furent fermés à partir de 1953 et rasés en 1968. Créé en 1894, agrandi deux fois (1911 et 1926) et toujours vivant aujourd'hui, le grand magasin Biarritz Bonheur est à l'époque un temple du luxe et de la mode. Au début du XX siècle, la majorité de ses employés parlent anglais. ;L'occupation allemande En 1940, durant la seconde guerre mondiale, les Allemands creusent le mur de l'Atlantique dans les falaises de Biarritz. Le 27 juin 1940, les troupes allemandes occupent la côte basque. La marine de guerre arrive au début du mois de juillet. Fin 1942, le capitaine de corvette Ludwig, commandant le 286 groupe d'artillerie de marine, projette et conçoit avec l'Organisation Todt, installée à l'hôtel Régina, l'incroyable poste de commandement du plateau de l'Atalaye codé BA 39-40. Il s'y installe jusqu'à la libération. Cette "kaverne" fut creusée jour et nuit par les prisonniers du stalag 222 de Beyris. Au nord, avenue général Mac Croskey sous une belle villa, le point d'appui BA 34, creusé dans la pointe Saint-Martin, défend la plage de la Chambre d'Amour d'un hypothétique débarquement. Au sud, sous la perspective de la côte des Basques, le long du boulevard du Prince de Galles, la position BA 41 offre ses embrasures, parties visibles d'un extraordinaire complexe défensif creusé dans le roc, digne de la ligne Maginot. Mais aucun débarquement ne se déroula à Biarritz. Le 17 mars 1944, la ville est tout de même bombardée par erreur par l'aviation alliée qui souhaitait détruire l'aéroport de Parme. ;L'avènement du surf Au début des années 1960, le scénariste américain Peter Viertel, de passage à Biarritz avec son épouse Deborah Kerr pour le tournage du film Le Soleil se lève aussi, utilise une planche de surf qu'un ami a fait venir par avion de Californie
- Voir le sur le site de Joël de Rosnay, lui-même pionnier du surf à Biarritz.. C'est le lancement de ce sport à Biarritz. Les premiers Biarrots s'essayent au surf et lancent une mode qui va durer en s'appuyant sur la qualité des vagues de la côte Atlantique. Aujourd'hui, la ville est devenue un des pôles européens et mondiaux de ce sport de glisse.

Héraldique

Quartiers

Administration

Cantons de Biarritz

Paul RaymondPaul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque note qu'en 1790, Biarritz fut le chef-lieu d'un canton, dépendant du district d'Ustaritz, comprenant les communes d'Anglet, Arcangues, Bassussarry et Biarritz. En 1863, Biarritz faisait partie du canton de Bayonne-Nord-Ouest. Biarritz est à présent le chef-lieu des cantons de Biarritz-Ouest et de Biarritz-Est.

Intercommunalité

Logo de la communauté d'agglomération de Bayonne-Anglet-Biarritz La ville de Biarritz fait partie de la Communauté d'agglomération de Bayonne-Anglet-Biarritz qui regroupe trois communes de l'agglomération bayonnaise. Elle fait partie de quatre autres structures intercommunales :
- Syndicat intercommunal d'aménagement de la zone Ilbarritz-Mouriscot
- Syndicat intercommunal pour la gestion du centre Txakurrak
- Syndicat mixte de l'usine de la Nive
- Syndicat mixte pour le soutien à la culture basque. Biarritz fait partie de l'Eurocité basque Bayonne - San Sebastian.

Jumelages

Biarritz est jumelée avec les villes suivantes :
-
-
-
-
-

Historique des logos

Image:Logo_Biarritz_Ancien.jpg|Ancien logo de Biarritz. Il représente un Biarrot qui accueille les gens à bras ouverts. Image:Logo-ville-biarritz.jpg|Logo de Biarritz. Même signification.

Démographie

Économie

Biarritz est associée dans une communauté d'agglomération avec les villes d'Anglet et de Bayonne (le BAB) avec lesquelles elle partage l'administration de l'aéroport de Biarritz-Anglet-Bayonne. Ses activités économiques locales sont tournées vers :
- le tourisme,
- le sport (golf, surf et rugby),
- la thalassothérapie
- l'industrie La Société des transports de l'agglomération de Bayonne, également connue sous le sigle Stab, est un réseau de transport en commun desservant les 3 communes de la communauté d'agglomération de Bayonne-Anglet-Biarritz (Cabab) ainsi que les communes d'Arcangues, Boucau, Saint-Pierre-d'Irube et Tarnos. Les éditions Séguier ont leur siège à Biarritz. Dassault Aviation possède un établissement à Biarritz, qui produit des éléments en composites et assemble des fuselages des avions Falcon.

Culture et patrimoine

Langues

A l'origine linguistique controversée, Biarritz et les communes voisines d'Anglet et Bayonne peuvent être considérées selon les points de vue et suivant les quartiers comme gasconnes (occitanes) ou basques. Cette zone parlait traditionnellement le gascon, comme l'attestent l’Atlas Linguistique de Gascogne (ALG) (1954-66) et les enquêtes sur la limite du basque de Lucien Bonaparte (1863). Depuis le , le français est la langue majoritaire.

Musées

- Le musée de la Mer est un bâtiment de style Art Déco, accolé à la falaise du plateau de l'Atalaye, dont la construction remonte à 1933. Il abrite une importante collection d'animaux marins et d'oiseaux. L'emblème du musée de la mer est un poulpe blanc sur fond bleu.
- Musée du chocolat
- Asiatica, musée d'art oriental, regroupe des objets d'art d'Inde, du Tibet, du Népal et de la Chine sur 800 m².
- Le musée historique de Biarritz, situé dans une ancienne église anglicane, l'église Saint-Andrew's, rachetée par la ville au début des années quatre-vingt.

Musique et danse

La commune dispose d'un centre chorégraphique national L'Atabal est un centre culturel regroupant les diverses expressions des musiques actuelles. Oldarra est un chœur d'hommes de Biarritz dans les Pyrénées-Atlantiques créé en 1946.

Théâtre et animations

Le couple impérial (Napoléon III et l'Impératrice Eugénie) lança la mode du théâtre de la mer au Port-Vieux. De nos jours, le littoral biarrot est mis en lumière chaque soir sur une conception de Pierre Bideau (à qui la tour Eiffel doit également ses éclairages).

Cinéma

Le festival de Biarritz, cinémas et cultures d'Amérique latine présente chaque année le meilleur de la création d'Amérique Latine sous toutes ses formes (compétition de films, court-métrages, expositions, conférences). Sa 16 édition a eu lieu en septembre 2007. Le festival International des Programmes Audiovisuels (FIPA) est le rendez-vous des professionnels de l'audiovisuel ; ses objectifs sont l'émergence de nouveaux talents et la vente de films hors de leurs pays d'origine. Le FIPA 2008 aura lieu du 22 au 27 janvier. ;Biarritz au cinéma
- Hôtel des Amériques (1981), film d'André Téchiné avec Catherine Deneuve et Patrick Dewaere ;
- Mortelle randonnée (1983), film de Claude Miller avec Isabelle Adjani, Michel Serrault ;
- Le rayon vert (1986), film d'Éric Rohmer dans lequel Hubert Reeves explique le phénomène du rayon vert dans une scène située sur la promenade du phare.
- Mes nuits sont plus belles que vos jours (1989 au cinéma|1989), film d'Andrzej Żuławski, avec Jacques Dutronc et Sophie Marceau ;
- Le Ciel, les oiseaux et... ta mère ! (1998), film de Djamel Bensalah avec Jamel Debbouze, Olivia Bonamy, Stephane Soo Mongo, Loránt Deutsch, Julien Courbet ;
- Baise-moi est un film français de Virginie Despentes et Coralie Trinh Thi, sorti en 2000 et tourné en partie à Biarritz. C'est l'adaptation d'un livre du même nom de Virginie Despentes ;
- Quelqu'un de bien (2002), film de Patrick Timsit avec Patrick Timsit, José Garcia ;
- Le Cou de la girafe (2004), film de Safy Nebbou avec Sandrine Bonnaire, Claude Rich, Louisa Pili ;
- Hors de prix (2006), avec Audrey Tautou, Gad Elmaleh.

Patrimoine architectural

Patrimoine civil

- le rocher de la Vierge qui est véritablement l'emblème de la ville de Biarritz. C'est sur l'initiative de Napoléon III qu'a été percé ce rocher, qui devait servir de base à la construction d'un port-refuge. En 1865, une statue de la Vierge, achetée à l'exposition franco-espagnole de Bayonne (ateliers Ducel), y a été installée. L'ancienne passerelle en bois a disparu en 1887 pour céder la place à une passerelle des ateliers Eiffel, sur laquelle il est déconseillé de s'aventurer par gros temps. De ce rocher, on peut admirer toute la côte ;
- la villa Eugénie ou hôtel du Palais ;
- la villa Natacha (ancienne villa Leuba) recelle un buffet (armoire-dressoir) d'Henri Sauvage recensé dans le catalogue du ministère de la Culture ;
- l'hôtel Plazza
- le casino de style Art déco, situé en plein centre au bord de la Grande Plage. Il a été rénové dans les années 1990 ;
- le phare de la pointe Saint Martin, érigé en 1834, est l'un des points les plus visibles depuis la mer dans cette partie du golfe de Gascogne ;
- la villa Belza : ce bâtiment, œuvre de l'architecte Alphonse Bertrand, construit de 1880 à 1895 pour Marie-Belza Dubreuil, se dresse sur le rocher du Cachaous. Il abrite des appartements après avoir été pendant les années folles, un cabaret et restaurant russe.
- la villa le Goëland transformée en maison d'hôtes en 2003 ;
- le domaine de Françon ;
- le château Boulard ;

Patrimoine religieux

- la chapelle impériale ;
- l'église Saint-Martin. On y trouve des stalles recensées par le ministère de la Culture ;
- l'église Sainte-Eugénie, commencée en 1898 sur l'emplacement de l'ancienne chapelle Notre-Dame-de-Pitié, et achevée en 1903, possède des vitraux de Luc-Olivier Merson. Le chanoine Gaston Larre en fut le premier curé.

Patrimoine environnemental

;Les falaises Les falaises de Biarritz connaissent une érosion constante depuis le début du XX siècle de 70 cm par an, contre lequel les équipes municipales successives sont impuissantes, malgré les travaux engagés. ;Les plages La commune dispose des plages suivantes : plage du Miramar, la Grande Plage, le Port Vieux, la Côte des Basques, la plage de Marbella et la plage de la Milady. ;Espaces verts et fleurissement 120 ha d'espaces boisés sont entretenus par la municipalité, ainsi que deux lacs, le lac Marion et le lac Mouriscot. Le jardin public, en centre ville en face de la gare du Midi, aujourd'hui désaffectée et transformée en espace culturel, a été créé en 1903. Le parc Mazon et le jardin Lahouze sont également des espaces verts et fleuris de la commune. La commune a été récompensée de trois fleurs au concours des villes et villages fleuris 2006.

Divers

Cadillac a créé une voiture qui portait le nom de Cadillac Eldorado Biarritz (de 1955 à 1985).

Équipements

Sports et équipements sportifs

;Équitation : l'hippodrome des fleurs est dédié aux courses de trot ; ;Golf : le golf du Phare (construit par des britanniques en 1888) est l'hôte de la Biarritz Cup, importante compétition amateur ; ;Football américain les Atlantes de Biarritz sont une équipe évoluant en 2008 en Casque d'argent de football américain (championnat de France de football américain de 3eme division) ; ;Pelote basque : la ville organise de nombreux tournois amateurs et professionnels, notamment les Masters du jaï alaï de cesta punta en juillet. ;Rugby : le club de rugby du Biarritz olympique Pays basque (BOPB) est le club phare de la ville. Fondé en 1913, il s'honore de 5 titres de champion de France (1935, 1939, 2002, 2005 et 2006). Le BOPB se produit au Parc des Sports d'Aguiléra. Son joueur légendaire est Serge Blanco. ;Surf : Biarritz accueille régulièrement des compétitions de surf, comme les épreuves de championnat du monde de longboard de 1992 à 2005 lors du Biarritz Surf Festival. Surfrider Foundation Europe a son siège à Biarritz. Surf Session est le plus ancien magazine de surf en France. Fondé en 1986 par Gibus de Soultrait et Pierre Bernard-Gascogne à Biarritz, il appartient au groupe de presse Sud Ouest.

Enseignement

;Collèges La commune dispose de deux collèges publics (collèges Villa Fal et Jean Rostand) et d'un collège privé (collège de l'Immaculée-Conception). ;Lycées Le lycée Malraux est le seul lycée d'enseignement général de la commune. Un lycée hôtelier et de tourisme est installé à la limite ouest du quartier de La Négresse. ;Enseignement supérieur Un BTS - métiers de l'image et du son est ouvert aux titulaires du baccalauréat.

Système judiciaire

Dans le ressort de la cour d'appel de Pau, Biarritz est le siège d'un tribunal d'instance.

Lieux de culte

;Culte catholique La commune dispose des centres de culte catholiques suivants : Notre-Dame-du-Rocher, Saint-Martin, Saint-Charles, Sainte-Eugénie, Saint-Joseph et Sainte-Thérèse. ;Culte israélite La synagogue bâtie en 1904, située rue Pellot, est fermée depuis 2005. ;Culte orthodoxe L'église orthodoxe russe est située avenue de l'Impératrice. ;Culte protestant L'église réformée se trouve rue Peyreloubilh

Transports

La gare de Biarritz, au quartier de La Négresse, est desservie par le TGV. De 1888 à 1948, Biarritz était reliée à Bayonne par un tramway, le BLB (Biarritz - Lycée de Marracq - Bayonne).

Personnalités liées à la commune

;Nées au XIX siècle
- Leopoldo O'Donnell, à duc de Tétouan, comte de Lucena et vicomte d'Aliaga, né en 1809 à Santa Cruz de Tenerife et décédé en 1867 à Biarritz, est un militaire et homme politique espagnol, qui s'exila à Biarritz ;
- Luis González Bravo, né en 1811 à Cadix et décédé en 1871 à Biarritz, est un journaliste et homme politique espagnol qui s'exila à Biarritz ;
- Marcel Campagne , né en 1818 à Pau et décédé en 1900 à Biarritz, est le propriétaire-fondateur du célèbre hôtel d'Angleterre rue Mazagran, en 1870 ;
- Eugénie de Montijo, née en 1826 à Grenade et décédée en 1860, est la dernière impératrice des Français, par son mariage avec Napoléon III. Elle fit de Biarritz sa villégiature. Napoléon III lui fit construire en 1854 la villa Eugénie, l'actuel hôtel du Palais.
- Louis Moussempès , né en 1836 à Biarritz et décédé en 1892 à Biarritz, est un architecte, constructeur de beaux édifices à Biarritz ;
- Pablo de Sarasate, né en 1844 à Pampelune et décédé en 1908 à Biarritz, est un violoniste et compositeur espagnol ;
- Auguste Moussempès , né en 1849 à Biarritz et décédé en 1905 à Biarritz, est un industriel, fondateur de la célèbre briqueterie faïencerie de la Négresse en 1879 ;
- Jean-Baptiste Ernest Lacombe, né en 1854 à Biarritz et décédé en 1922 près de Bordeaux, est un architecte, à qui Biarritz doit l'église Sainte-Eugénie, les Arceaux Lacombe (1910) et la villa Bidartea ;
- Arnaud Massy, né en 1877 à Biarritz et décédé en 1950 à Étretat, est un joueur de golf français ;
- Pauline Carton, née en 1884 à Biarritz et décédée en 1974 à Paris, est une actrice de théâtre et de cinéma et une chanteuse française ;
- Jean Mendiondou, né en 1885 à Oloron-Sainte-Marie et décédé en 1961 à Biarritz, est un homme politique français ;
- Maurice Journeau, né en 1898 à Biarritz et décédé en 1999 à Versailles, est un compositeur français ;
- Jean Borotra (dit le Basque bondissant), né en 1898 à Biarritz et décédé en 1994 à Arbonne, est un joueur de tennis (l'un des Quatre Mousquetaires) et un homme politique français ;
- Théodore Alexandrovitch, né en 1898 et décédé en 1968, Grand-duc de Russie, membre du corps des pages à la Cour impériale de Russie, s'exila avec sa famille à Biarritz ; ;Nées au XX siècle
- Jean Boubée, né en 1900 à Biarritz et décédé en 1973 à Paris, est un joueur français de rugby à XV ayant évolué au poste de troisième ligne aile en sélection nationale et au Biarritz olympique ;
- Henri Haget, né en 1905 à Biarritz et décédé en 1967, est un joueur français de rugby à XV ayant évolué au Biarritz olympique ;
- Guy Petit, né à Biarritz en 1905 et décédé à Biarritz en 1988, est un homme politique français, ancien maire de Biarritz de 1945 à 1977 et ministre du commerce du gouvernement René Mayer ;
- Francis Daguerre, né en 1908 à Saint-Pierre-et-Miquelon et décédé en 1985 à Biarritz, est un joueur français de rugby à XV ayant occupé le poste de pilier en équipe de France et au Biarritz olympique ;
- Pierre de Chevigné, né en 1909 à Toulon et décédé en 2004 à Biarritz, est un colonel et homme politique français, ministre de la IVe République et compagnon de la Libération. Il fut président du Conseil général des Pyrénées-Atlantiques ;
- André Navarra, né en 1911 à Biarritz et décédé en 1988 à Sienne, est un violoncelliste et pédagogue français ;
- André Dassary, né en 1912 à Biarritz et décédé en 1987, est un chanteur français ;
- Henri Bourtayre, né en 1915 à Biarritz est l’auteur de la musique de plus d’un millier de chansons pour les grandes vedettes de l’époque : André Dassary, Tino Rossi, Maurice Chevalier, Georges Guétary ;
- Bernard Marie, né en 1918 à Toulouse, est un homme politique français et un arbitre de rugby. C'est le premier arbitre français à avoir officié dans un match de rugby du Tournoi des cinq nations. Il devint par la suite maire de Biarritz ;
- Maurice Plantier, né en 1921 à Biarritz et décédé en 2006 à Paris, est un homme politique français, ancien député des Pyrénées-Atlantiques ;
- Marcel Jol, né en 1923 à Biarritz et décédé en 1981 à Biarritz, est un joueur français de rugby à XV ayant joué au poste de talonneur en sélection nationale et au Biarritz olympique ;
- Mikhaïl Feodorovitch, né en 1924, Grand-duc de Russie, passa une partie de son enfance en exil à Biarritz ;
- Yannick Bellon, née en 1924 à Biarritz, est une monteuse et réalisatrice française.
- Louison Bobet, né en 1925 à Saint-Méen-le-Grand et décédé en 1983 à Biarritz, est un cycliste professionnel qui créa un établissement de thalassothérapie à Biarritz ;
- Jean Bichindaritz, né en 1928 à Biarritz, est un joueur français de rugby à XV qui a évolué avec l'équipe de France et le Biarritz olympique ;
- André Haget, né en 1931 à Biarritz et décédé en 1989, est un joueur rugby à XV qui a joué avec l'équipe de France et le Biarritz olympique ;
- Édouard Caillau est un acteur et un humoriste belge du Gaity. À Biarritz, dans le square Jean-Baptiste Lassalle se trouve un petit monument à sa mémoire : il venait jouer régulièrement aux boules à cet endroit ;
- Jacques Martin, né en 1933 à Lyon et décédé à Biarritz en 2007, est un comédien, journaliste et animateur de radio et télévision français ;
- Christian Vignes, né en 1934 à Biarritz, est un joueur français de rugby à XV qui a évolué en équipe nationale et au Biarritz olympique ;
- Didier Borotra, né en 1937, est un homme politique français, sénateur-maire de Biarritz ;
- Joël de Rosnay, né en 1937 à Biarritz, est un biologiste français, d'abord spécialiste des origines du vivant et des nouvelles technologies, puis en systémique et en futurologie (ou prospective). Il est également un pionnier du surf en France ;
- Daniel Poulou, né en 1943 à Biarritz, est un homme politique français, député suppléant de la sixième circonscription des Pyrénées-Atlantiques ;
- Daniel Balavoine, né à Alençon et décédé à Gourma-Rharous (Mali), est un auteur-compositeur-interprète français. Il repose au cimetière de Biarritz ;
- Serge Blanco, né en 1958 à Caracas (Venezuela), est un joueur de rugby à XV français ayant évolué en équipe nationale et au Biarritz olympique, devenu par la suite dirigeant sportif national ;
- Marie-Laure De Lorenzi, née en 1961 à Biarritz, est la golfeuse qui possède le plus grand palmarès du golf français ;
- Richard Tardits, né en 1965 à Biarritz, est un ancien joueur français de football américain. Il est le premier joueur français à avoir joué en NFL ;
- Pierre Hontas, né en 1966 à Biarritz, est un joueur de rugby à XV qui a joué avec l'équipe de France et le Biarritz olympique ;

Galerie

Notes

Bibliographie

-
-
-
-
-
-
-

Pour approfondir

===
Sujets connexes
Acteur   Adour   Alençon   Amphithéâtre   Analyse systémique   Andrzej Żuławski   André Dassary   André Haget   André Navarra   André Téchiné   Anglet   Années 1960   Années folles   Aquitaine   Arbonne   Arcangues   Arnaud Massy   Arrondissement de Bayonne   Art déco   Audrey Tautou   Aéroport de Biarritz-Anglet-Bayonne   Baise-moi   Basque   Bassussarry   Bayonne   Belgique   Belle Époque   Bernard Marie   Biarritz   Biarritz olympique Pays basque   Bidart   Biologie   Blasonnement   Bordeaux   Boucau   Brevet de technicien supérieur   Briscous   Cadillac (automobile)   Cadix   Calcaire   Canton de Biarritz-Est   Canton de Biarritz-Ouest   Caracas   Casque d'argent de football américain   Catherine Deneuve   Centre chorégraphique national   Chef-lieu   Christian Vignes   Chœur (musique)   Claude Miller   Claude Rich   Collège Marracq   Colonel   Communauté d'agglomération   Communauté d'agglomération de Bayonne-Anglet-Biarritz   Compagnon de la Libération   Compositeur   Concours des villes et villages fleuris   Coralie Trinh Thi   Cour d'appel de Pau   Culture chinoise   Cyclisme sur route   Côte atlantique française   Côte basque   Daniel Balavoine   Daniel Poulou   Dassault Aviation   Deborah Kerr   Didier Borotra   Dune   Espagne   Eugénie de Montijo   Eurocité basque Bayonne - San Sebastian   Europe   Festival International des Programmes Audiovisuels   Football américain   France   Francis Daguerre   Français   Fronton (pelote basque)   Futurologie   Gad Elmaleh   Gaity   Gascon   Gentilé   Georges Guétary   Gibus de Soultrait   Gironde   Golf   Golf du Phare   Golfe de Gascogne   Gourma-Rharous   Grenade (Espagne)   Groupe Sud Ouest   Gustave Eiffel   Guy Petit   Henri Bourtayre   Henri Haget   Hippodrome des fleurs   Hors de prix   Hubert Reeves   Humoriste   Hôtel des Amériques   Inde   Isabelle Adjani   Jacques Dutronc   Jacques Martin   Jamel Debbouze   Jean-Baptiste Ernest Lacombe   Jean Bichindaritz   Jean Borotra   Jean Boubée   Jean Mendiondou   José Garcia   Journaliste   Joël de Rosnay   La Négresse (Biarritz)   Labourd   Landes (département)   Le Ciel, les oiseaux et... ta mère !   Le Rayon vert (film, 1986)   Leopoldo O'Donnell   Ligne Maginot   Louison Bobet   Luc-Olivier Merson   Luis González Bravo   Lyon   Magazine   Mali   Marcel Jol   Marie-Laure De Lorenzi   Maurice Chevalier   Maurice Journeau   Maurice Plantier   Mes nuits sont plus belles que vos jours   Michel Serrault   Monteur   Mur de l'Atlantique   Musée de la Mer   Musée de la Mer (Biarritz)   Napoléon III   Natalija Obrenović   Nummulitidae   Népal   Occitan   Océan Atlantique   Oldarra   Oligocène   Olivia Bonamy   Oloron-Sainte-Marie   Organisation Todt   Otto von Bismarck   Pablo de Sarasate   Pampelune   Parc des Sports d'Aguiléra   Paris   Patrick Dewaere   Patrick Timsit   Paul Raymond (archiviste)   Pauline Carton   Pays basque   Pelote basque   Peter Viertel   Phare de Biarritz   Pierre Hontas   Pierre de Chevigné   Presse en France   Prospective   Pyrénées   Pyrénées-Atlantiques   Quatre Mousquetaires   Quelqu'un de bien   Rassemblement pour la République   Rayon vert   Richard Tardits   Route européenne 70   Route nationale 10   Route nationale 10a   Route nationale 10b   Royaume-Uni   Rugby   Rugby à XV   Réalisateur   Révolution russe   Sacha Guitry   Saint-Méen-le-Grand   Saint-Pierre-d'Irube   Saint-Pierre-et-Miquelon   Saint-Sébastien (Espagne)   Sandrine Bonnaire   Serge Blanco   Sienne   Silice   Sixième circonscription des Pyrénées-Atlantiques   Société des transports de l'agglomération de Bayonne   Sophie Marceau   Sport-boules   Spot de surf   Surf   Surf Session   Surfrider Foundation Europe   Synclinal   TGV   Tarnos   Tennis   Tibet   Tino Rossi   Toulon   Toulouse   Tour Eiffel   Tournoi des six nations   Union pour la démocratie française   Ustaritz   Vague   Venezuela   Versailles   Victor Hugo   Villa Eugénie   Violoncelliste   Violoniste   Virginie Despentes   Yannick Bellon  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^