Océan

Infos
Animation montrant le découpage possible en cinq, quatre, trois ou un seul océan(s). Un océan est représenté, en géographie, par une vaste étendue d'eau salée. En réalité il s'agit plutôt d'un volume, dont l'eau est en permanence renouvelée par des courants marins. Les océans recouvrent près des trois-quarts de la Terre. Cet article traite principalement de l'océan terrestre actuel ; d'autres océans sont détaillés plus bas. Le grand océan planétaire, mis en
Océan

Animation montrant le découpage possible en cinq, quatre, trois ou un seul océan(s). Un océan est représenté, en géographie, par une vaste étendue d'eau salée. En réalité il s'agit plutôt d'un volume, dont l'eau est en permanence renouvelée par des courants marins. Les océans recouvrent près des trois-quarts de la Terre. Cet article traite principalement de l'océan terrestre actuel ; d'autres océans sont détaillés plus bas. Le grand océan planétaire, mis en valeur par la projection de Fuller.

Généralités

Terminologie

Le mot « océan » vient de la divinité Océan (en grec ancien / Ôkeanós)D'après le portail lexical, , du CNRTL., l'aîné des Titans dans la mythologie grecque.

Découpage

Limites des cinq océans Sur Terre, il n'existe qu'une seule étendue d'eau salée ininterrompue, encerclant les continents et les archipels, qu'on appelle « 'océan mondial' », « l'océan planétaire » ou encore plus simplement « l'Océan » (avec une majuscule)Jean-Marie Pérès, article « Océans et mers », Encyclopédie Universalis, 2007 . L'Océan a été subdivisé à l'origine en trois grands ensembles (Atlantique, Indien et Pacifique), en utilisant les limites des continents, mais aussi les caractéristiques structurelles des océans, leur composition et leur circulation d'eau. L'océan Austral et l'océan Arctique font davantage débat. L'océan Austral n'est souvent considéré que la portion sud des trois autres océans, et ses limites restent floues OHI, Limits of oceans and seas, Special Publication 23, 3 édition, 1953, Monte-Carlo ., en général au sud du 60 parallèle. S'il est en général justifié par les océanographes et les météorologues pour ses conditions particulières (courant circumpolaire antarctique et discontinuité thermique aux alentours de 38-40° sud, notamment), les géographes remettent en cause sa validité ; il n'a toujours pas été officiellement adopté par l'OHI. À l'opposé, l'océan Arctique a été officiellement adopté par l'OHI, mais sa faible superficie lui vaut d'être parfois qualifié de « mer Glaciale Arctique ». SI le découpage était à l'origine assez arbitraire, l'Organisation hydrographique internationale propose actuellement des délimitations précises pour chacun d'entre eux. Pour le grand public, on parle généralement des « cinq océans » suivant, par superficie décroissante :
- l'océan Pacifique (179 700 000 km², 49, 7% des océans) est le plus grand et le plus profond des océans puisqu'il recouvre un tiers de la surface de la planète. Le volcanisme aérien ou sous-marin y est important dans sa partie centrale et occidentale. Il est très ouvert au sud vers l'océan atlantique et quasiment fermé au nord par le détroit de Béring.
- l'océan Atlantique (106 400 000 km², 29, 5%) est le deuxième océan par sa superficie. Il s'étend du nord au sud sur une largeur de 5 000 km de moyenne et présente peu de volcanisme. Le fond de cet océan est jeune et il reçoit une grande quantité d'eau douce avec les nombreux fleuves qui s'y jettent comme l'Amazone, le Congo, le Saint-Laurent, etc.
- l'océan Indien (73 556 000 km², 20, 4%) est situé au sud de l'Asie entre l'Afrique et l'Australie. Il n'est quasiment présent que dans l'hémisphère sud.
- l'océan Antarctique ou océan Austral (20 327 000 km², 5, 6%) entoure le continent antarctique et ses limites sont moins nettes que les autres océans.
- l'océan Arctique (14 090 000 km², 3, 9%) est centré sur le pôle Nord et est de petite taille et peu profond. Il est entouré de nombreuses terres et recouvert d'une épaisse couche de glace. Chaque océan est à son tour découpé en mers, golfes, baies, détroits, etc. ; le Pacifique et l'Atlantique sont aussi divisés en portions Nord et Sud, au niveau de l'équateur. Il existe également des étendues d'eau salée qui ne font pas partie de l'Océan, comme la mer Caspienne, la mer d'Aral ou le Grand Lac Salé. Mais bien que certains soient nommés « mer », il s'agit toujours de lacs salés puisqu'ils ne communiquent pas avec l'Océan.

Dimensions

Les océans recouvrent environ 361 millions de kilomètres carrésLes estimations vont de 357 à 361, 2 millions de km², selon les sources ; voir . On trouve des estimations plus précises : , , soit 70, 8% de la surface du globe. Leur volume total atteint 1, 37 milliard de kilomètres cubesÀ nouveau, les estimations vont de 1, 268 à 1, 37 milliard de km³, voir . et leur profondeur moyenne est de l'ordre de 3 700 - 3 800 mètresVoir . Près de la moitié des eaux océaniques dépasse 3 000 m de profondeur ; le point le plus profond est la fosse des Mariannes, avec 11 020 m de profondeurD'après le . La masse volumique de l'eau de mer se situant entre 1 020 et 1 035 kg/m³, la masse totale des eaux océaniques est d'environ 1, 4 × 1021 kg, soit 0, 023 % de la masse totale de la TerreVoir les comparatifs et ..

Océanographie

L'océanographie est la science étudiant les mers et océans ; elle a véritablement débuté avec les grandes explorations du et s. À la croisée de multiples domaines, on la divise couramment en quatre grandes branchesLucien Laubier, article « Océanographie », Encyclopédie Universalis, 2007 Article « Oceanography », Encyclopædia Britannica . : la géologie marine qui étudie les fonds marins, l'océanographie physique qui étudie les caractéristiques physiques (vagues, marées, courants...), l'océanographie chimique qui s'occupe de la composition de l'eau et de son interaction avec l'atmosphère, et la biologie marine qui étudie la vie des océans. On ajoute parfois à ces disciplines la météorologie marine et l'ingénierie maritimeTom Garrison, Oceanography: An Invitation to Marine Science, 5 édition, Thomson, 2005 p. 4.. Ces différents aspects des océans sont décrits ci-dessous.

Géologie marine

Naissance et mort d'un océan, décrits sur ce cycle orogénique. Quelques caractéristiques d'un bassin océanique La géologie marine décrit la structure du fond des océans : géologiquement, un océan est un plancher océanique recouvert par de l'eau. Le plancher ou croûte océanique se distingue de la croute continentale, par :
- sa composition : le plancher océanique est la fine couche de basalte volcanique solidifié qui recouvre le manteau là où il n'y a pas de continents. La croute océanique a aussi une lithologie plus basique que la croute continentale.
- son épaisseur : 5 à 7 km en moyenne, contre 30 km en moyenne pour la croute continentale ;
- une densité plus importante de 3, 24 à 3, 27, contre 2, 7 à 2, 8 pour la croute continentale. La croute océanique est aussi la plus jeune, puisqu'elle est formée par les épanchements de lave au sommet des dorsales océaniques. Ainsi, les plus anciennes roches trouvées provenant de la croute continentale datent de 3700 millions d'années, tandis que les plus anciennes provenant de la croute océanique datent de 220 millions d'années. La transition entre croutes océanique et continentale s'effectue au niveau du plateau continental, soit de façon graduelle (marge passive), soit de façon plus brutale avec une marge active ou zone de subduction. La géomorphologie sous-marine distingue les grandes caractéristiques des fonds. Près des côtes, on trouve le plateau continental, de pente très faible et descendant jusqu'à 130 - 150 m. La pente plus accentuée (4 à 5° en moyenne, localement plus forte) qui lui succède est le talus continental qui descend jusqu'à 2 000 - 3 000 mètres, avec à son pied le glacis continental où s'accumulent les sédiments. Ces ensembles forment la marge continentale ou précontinent. La majeure partie du fond des océans est formée de plaines abyssales entre 3 000 et 6 500 mètres, de pente très faible. Ces paysages sous-marins connaissent des interruptions : les canyons sous-marins entaillent le talus continental, parfois jusqu'au plateau continental sous forme de gouf. Les plaines abyssales sont parsemées de collines abyssales peu élevéesElles sont plus nombreuses aux abords des dorsales, mais ne dépassent pas quelques centaines de mètres de hauteur. et coupées par les longues fosses sous-marines parfois très profondes, et les dorsales, similaires aux chaînes de montagne sur terre. Au milieu des dorsales, le rift profond (1500 à 1800 m) est l'endroit où la nouvelle croute se crée par épanchement de lave. Le volcanisme sous-marin donne aussi d'autres paysages comme les monts sous-marins et les volcans sous-marins, devenant des îles volcaniques lorsqu'ils émergent.

Océanographie physique

Océanographie chimique

Météorologie marine

Biologie marine

L'océan et l'être humain

Exploration

Si le trajet sur la surface les océans est pratiqué de longue date, l'exploration des fonds marins ne fut possible que récemment. Le point le plus profond des océans est l'abysse Challenger de la fosse des Mariannes, situé dans l'océan Pacifique près des îles Mariannes du Nord. Complètement exploré en 1951 par le navire britannique Challenger II, sa profondeur maximale atteint 10 923 m. La plupart du plancher océanique est inexploré et n'est pas cartographié. Une carte globale des fonds marins avec une résolution de 10 km, créée en 1995 sur la base des anomalies gravitationnelles de la surface océanique, est en constante amélioration, grâce a l'accumulation des mesures altimétriques dont on calcule une moyenne.

Ressources naturelles

Pollution

Mythologie

Autres océans

Océans disparus

La tectonique des plaques ayant reconfiguré la physionomie de la Terre, il a existé plusieurs océans par le passé, désormais disparus (cette liste n'est pas exhaustive) :
- Panthalassa, le vaste océan entourant le supercontinent de la Pangée ;
- Téthys, situé entre le Gondwana et la Laurasie ;
- Tornquist, l'océan méridional entre Baltica et Avalonia.
- L'océan Centralien, océan du Dévonien.
- L'océan Rhéique, océan du Silurien et du Dévonien.
- L'océan Iapetus, océan du Cambrien et du Silurien.

Océans extraterrestres

La Terre est le seul objet astronomique connu présentant de l'eau liquide à sa surface et est probablement le seul du système solaire. Cependant, de l'eau liquide existe sous la surface de plusieurs satellites, comme Europe ou probablement Callisto et Ganymède. Il est possible que d'autres satellites (Triton entre autres) possèdent des océans internes désormais gelés. Les planètes Uranus et Neptune ne pourraient pas posséder des océans d'eau liquide en dessous de leur atmosphère, car ce sont des boules de gaz dont le noyau serait solide. La composition chimique de ces noyaux est d'hydrogène gelé. Cependant les scientifiques essayent d'approfondir la recherche sur ces planètes. L'existence d'un ancien océan sur l'hémisphère nord de Mars est actuellement sujet à débat, ainsi que ce qu'il en serait advenu. Des découvertes récentes réalisées par la mission "Mars Exploration Rover" indiquent que Mars a possédé de l'eau en au moins un endroit. On pense que Titan possède des hydrocarbures liquides à sa surface, plus vraisemblablement sous la forme de lacs que d'océans.

Annexes

Références générales

-
- Voir les sources des Articles détaillés de chaque section.

Notes

Pour aller plus loin

Sujets connexes
Archipel   Avalonia   Baie (géographie)   Baltica   Basalte   Callisto (lune)   Cambrien   Canyon sous-marin   Congo (fleuve)   Continent   Courant circumpolaire antarctique   Croûte terrestre   Cycle orogénique   Côte (géographie)   Densité   Dorsale (géologie)   Détroit   Détroit de Béring   Dévonien   Eau   Europe (lune)   Fosse des Mariannes   Fosse sous-marine   Ganymède (lune)   Glace   Glacis continental   Golfe   Gondwana   Gouf   Grand Lac Salé   Grec ancien   Géographie   Géologie   Lac salé   Lave   Lithologie   Marge continentale   Marge passive   Mars (planète)   Mars Exploration Rover   Masse volumique   Mer   Mer Caspienne   Mer d'Aral   Mont sous-marin   Mythologie grecque   Neptune (planète)   Océan (mythologie)   Océan Arctique   Océan Atlantique   Océan Centralien   Océan Iapetus   Océan Indien   Océan Pacifique   Océanographie   Organisation hydrographique internationale   Pangée (continent)   Panthalassa   Plaine abyssale   Planète océan   Plateau continental (géophysique)   Projection de Fuller   Pôle Nord   Rift   Silurien   Subduction   Supercontinent   Système solaire   Sédiment   Talus continental   Tectonique des plaques   Titan (lune)   Titan (mythologie grecque)   Triton (lune)   Téthys (océan)   Uranus (planète)   Volcan sous-marin  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^