Modification post-traductionnelle

Infos
Un modification post-traductionnelle est une modification chimique d'une protéine, réalisée le plus souvent par une enzyme, après sa synthèse ou au cours de sa vie dans la cellule. Généralement cette modification entraîne un changement de la fonction de la protéine considérée, que ce soit au niveau de son action, de sa demie-vie, ou de sa localisation cellulaire.
Modification post-traductionnelle

Un modification post-traductionnelle est une modification chimique d'une protéine, réalisée le plus souvent par une enzyme, après sa synthèse ou au cours de sa vie dans la cellule. Généralement cette modification entraîne un changement de la fonction de la protéine considérée, que ce soit au niveau de son action, de sa demie-vie, ou de sa localisation cellulaire.

Les modifications post-traductionnelles impliquant l'addition d'un groupe fonctionnel

- l'acétylation, soit l'addition d'un groupe acétyl, généralement en N-terminal d'un protéine ;
- l'alkylation, soit l'addition d'un groupe alkyl, méthyl ou éthyl ;
- la méthylation est l'addition d'un groupe méthyl, généralement sur les acides aminés lysine ou arginine.
- la biotinylation, qui est l'acylation d'une lysine par un groupement biotine.
- la glutamylation, qui est la liaison covalente d'un résidu d'acide glutamique sur la tubuline ou un autre protéine.
- la glycylation, qui est la liaison covalente d'un ou plusieurs (jusqu'à 40) résidus glycine sur la partie C-terminale de la tubuline.
- la glycosylation, soit l'addition d'un groupe glycosyl sur un résidu asparagine, hydroxylysine, sérine, ou thréonine, produisant ainsi une glycoprotéine.
- l'isoprénylation, soit l'addition d'un groupe isoprenoïde (c.a.d. farnesol ou geranylgeraniol) :
-la prénylation
-la myristoylation
-la farnésylation
-la géranyl-géranylation
- la lipoylation
- la phosphopantetheinylation, ou addition d'un 4'-phosphopantetheinyl depuis le coenzyme A.
- la phosphorylation, qui est l'addition d'un groupe phosphate, généralement sur une sérine, tyrosine, thréonine ou histidine acceptrice.
- la sulfation, qui est l'addition d'un groupe sulfate sur une tyrosine.
- la sélénation.
- l'amidation en C-terminal.

Les modifications post-traductionnelles impliquant l'addition de groupes peptidiques ou de protéines

- l'ubiquitination, qui est une liaison covalente d'ubiquitine sur une lysine acceptrice.
- la sumoylation, qui est une liaison covalente de protéine SUMO, généralement sur une lysine acceptrice.
- la Neddylation, qui est une liaison covalente de la protéine NEDD8 sur une lysine acceptrice.
- l'urmylation.

Les modifications post-traductionnelles changeant la nature chimique des acides aminés

- la citrullination, ou déimination soit la conversion d'arginine en citrulline.
- la déamidation, soit la conversion de glutamine en acide glutamique ou de l'asparagine en acide aspartique

Les modifications post-traductionnelles impliquant des changements structuraux

- les ponts di-sulfures qui résultent dans la liaison chimique des groupement SH3 de deux cystéines.
- Les clivages protéiques par une protéase d'un lien peptidique.
-
Sujets connexes
Acide aspartique   Acide glutamique   Acétylation   Alkylation   Arginine   Asparagine   Citrulline   Coenzyme A   Cystéine   Enzyme   Glutamine   Glycine   Glycoprotéine   Glycosylation   Histidine   Liaison peptidique   Lysine   Méthylation   Neddylation   Phosphate   Phosphorylation   Pont disulfure   Protéine   Protéine SUMO   Prénylation   Sumoylation   Synthèse des protéines   Sérine   Thréonine   Tubuline   Tyrosine   Ubiquitination   Ubiquitine  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^