Sarah Bernhardt

Infos
Sarah Bernhardt photographiée par Nadar Sarah Bernhardt, de son vrai nom Marie Henriette Bernardt, était une actrice de théâtre française, née le 22 octobre 1844 à Paris, morte le 26 mars 1923 à Paris. Elle était surnommée la voix d'or ou la divine. Elle est souvent considérée comme la plus grande actrice du .
Sarah Bernhardt

Sarah Bernhardt photographiée par Nadar Sarah Bernhardt, de son vrai nom Marie Henriette Bernardt, était une actrice de théâtre française, née le 22 octobre 1844 à Paris, morte le 26 mars 1923 à Paris. Elle était surnommée la voix d'or ou la divine. Elle est souvent considérée comme la plus grande actrice du .

Vie et carrière

Sarah Bernhardt photographiée par Nadar Sortie du Conservatoire en 1862, elle entre à la Comédie-Française qu'elle quitte en 1866 pour l'Odéon. Elle est révélée en jouant Le Passant de François Coppée en 1869 et triomphe comme reine dans Ruy Blas en 1872, ce qui lui vaut d'être rappelée par la Comédie-Française où elle joue dans Phèdre en 1874 et dans Hernani en 1877. En 1880, elle démissionne avec éclat du « Français » et crée sa propre compagnie avec laquelle elle part jouer et faire fortune à l'étranger. Elle joue à Londres, à Copenhague, aux États-Unis 1880-1881, en Russie 1881. Elle rencontre Thomas Edison à New York et y enregistre sur cylindre une lecture de Phèdre. Revenue en France, elle dirige le Théâtre de la Renaissance à partir de 1893, puis le Théâtre des Nations où elle joue La Dame aux camélias. Sarah Bernhardt a également eu pour amant Charles Haas, mondain juif très populaire à qui elle vouait une véritable passion, alors que lui la traitait en femme légère et la trompait sans états d'âme. Après leur rupture, ils demeurèrent cependant amis jusqu'à la mort de Haas. En décembre 1894, elle fait appel à Alfons Mucha pour dessiner ses affiches. Ces six années de collaboration donnent un second souffle à sa carrière. Vers la fin de celle-ci, Sarah Bernhardt devient également actrice du cinéma muet. Son premier film est Le Duel d'Hamlet en 1900. Elle en tournera huit, dont deux œuvres autobiographiques, la dernière étant Sarah Bernhardt à Belle-Isle 1912 qui décrit sa vie quotidienne. En 1914, on lui remet la légion d'honneur. Puis elle est amputée d'une jambe en 1915, à l'âge de 70 ans, ce qui ne l'empêche pas de continuer à jouer assise. 220px Sa vie personnelle a été assez remplie. À l'âge de 20 ans, d'une liaison avec un noble belge, Charles-Joseph-Eugene-Henri, Prince de Ligne, elle a son seul enfant, Maurice Bernhardt, qui deviendra écrivain. Plus tard, elle connaîtra plusieurs amants, artistes tels que Gustave Doré et Georges Jules Victor Clairin ou acteurs tels que Mounet-Sully et Lou Tellegen. En 1882, elle se marie à Londres avec un acteur d'origine grecque, Aristides Damala, mais celui-ci est dépendant de la morphine et leur relation ne dura guère. Elle restera cependant son épouse légitime jusqu'à la mort du jeune acteur, en 1889 à l'âge de 34 ans. Elle a aussi apporté son soutien à Émile Zola au moment de l’affaire Dreyfus. Sarah Bernhardt a publié plusieurs livres et pièces de théâtre. Elle est l'une de celles à avoir inspiré le personnage de l'actrice La Berma, décrit par Marcel Proust dans À la recherche du temps perdu. Proust la désignait parfois dans sa correspondance par "Haras", son prénom à l'envers. Elle mourut dans les bras de son fils, Maurice, le 26 mars 1923. Elle est enterrée au cimetière du Père-Lachaise, à Paris.

Rôles

Sarah Bernhardt dans le rôle de Doña Maria dans Ruy Blas. Tableau de Georges Clairin (1897). Sarah Bernhardt dans le rôle de Théodora de Victorien Sardou. Photographie de Nadar (1882). Portrait par Jules Bastien-Lepage (1879) Portrait par Giovanni Boldini (v. 1880)
-1862 : Iphigénie de Racine dans le rôle titre ;
-1862 : Valérie de Scribe ;
-1862 : Les Femmes savantes de Molière ;
-1864 : Un mari qui lance sa femme de Labiche & Deslandes (rôle de la princesse Douchinka) ;
-1866 : La Biche aux Bois de T & H Cognard ;
-1866 : Phèdre de Racine (dans le rôle d'Aricie) ;
-1866 : Le Jeu de l'amour et du hasard de Marivaux (rôle de Silvia) ;
-1867 : Les Femmes savantes de Molière (rôle d'Armande) ;
-1867 : Le Marquis de Villemer de George Sand ;
-1867 : François le Champi de George Sand (rôle de Mariette) ;
-1868 : Kean de Dumas père (rôle d'Anna Damby) ;
-1869 : Le Passant de François Coppée dans le rôle masculin d'un troubadour (Zanetto), son premier grand succès ;
-1870 : L'Autre de George Sand ;
-1871 : Jeanne-Marie d'André Theuriet ;
-1871 : Fais ce que dois de François Coppée ;
-1871 : La Baronne de Edouard Foussier et Charles Edmond ;
-1872 : Mademoiselle Aïssé de Louis Bouilhet ;
-1872 : Ruy Blas d'Hugo (rôle de Doña Maira de Neubourg, reine d'Espagne) ;
-1872 : Mademoiselle de Belle-Isle de Dumas père (rôle de Gabrielle) ;
-1872 : Britannicus de Racine (rôle de Junie) ;
-1872 : Le Mariage de Figaro de Beaumarchais ;
-1872 : Mademoiselle de la Seiglière de Jules Sandeau ;
-1873 : Dalila d'Octave Feuillet (rôle de la princesse Falconieri) ;
-1873 : Chez l'Avocat de Paul Ferrier ;
-1873 : Andromaque de Racine ;
-1873 : Phèdre de Racine (rôle d'Aricie) ;
-1873 : Le Sphinx d'Octave Feuillet ;
-1874 : Zadig de Voltaire ;
-1874 : Phèdre de Racine (rôle de Phèdre) ;
-1875 : La Fille de Roland d'Henri de Bornier ;
-1876 : L'Étrangère de Dumas fils (rôle de Mrs. Clarkson) ;
-1876 : Rome Vaincue de Parodi ;
-1877 : Hernani de Victor Hugo (rôle de Doña Sol) ;
-1879 : Phèdre de Racine (rôle de Phèdre) ;
-1880 : L'Aventurière d'Émile Augier ;
-1880 : Adrienne Lecouvreur de Legouvé & Scribe ;
-1880 : Froufrou d'Henri Meilhac & Ludovic Halévy ;
-1880 : La dame aux camélias de Dumas fils (rôle de Marguerite Gautier) ;
-1882 : Fédora de Victorien Sardou ;
-1884 : Théodora de Victorien Sardou (rôle de Theodora, impératrice de Byzance) ;
-1887 : de Victorien Sardou
- La Princesse Georges de Dumas fils ;
-1890 : Cléopâtre de Victorien Sardou ;
-1893 : Les Rois de Jules Lemaître ;
-1894 : Gismonda de Victorien Sardou ;
-1895 : Amphitryon de Molière ;
-1895 : Magda : (traduction du Heimat de Hermann Sudermann) ;
-1896 : La dame aux camélias de Dumas fils (rôle de Marguerite Gautier) ;
-1896 : Lorenzaccio de Musset ;
-1897 : Spiritisme de Victorien Sardou ;
-1897 : La Samaritaine de Rostand ;
-1897 : Les Mauvais bergers d'Octave Mirbeau
-1898 : Médée de Catulle Mendès ;
-1898 : La dame aux camélias de Dumas fils (rôle de Marguerite Gautier) ;
- Jeanne d'Arc de Jules Barbier ;
-Izeyl d'Eugène Morand & Armand Sylvestre ;
- Le Roi Lear de Shakespeare (rôle de Cordelia) ;
-1899 : Hamlet de Shakespeare (rôle d'Hamlet) ;
-Antoine et Cléopâtre de Shakespeare (rôle de Cléopâtre) ;
- Macbeth de Shakespeare (rôle de Lady Macbeth) ;
- Pierrot Assassin de Richepin (rôle de Pierrot) ;
-1900 : L'Aiglon de Rostand (rôle du duc de Reichstatdt) ;
-1903 : La Sorcière de Victorien Sardou ;
-1904 : Pelléas et Mélisande de Maeterlinck (rôle de Pelléas) ;
-1906 : The Lady From the Sea d'Ibsen ;
-1906 : La Vierge d'Avila de Catulle Mendès (rôle de Thérèse d'Avila) ;
-1911 : La reine Elizabeth d'Émile Moreau;
-1913 : Jeanne Doré de Tristan Bernard (rôle de Jeanne Doré).

Films

-1900 : Le Duel d'Hamlet
-1908 : La Tosca
-1912 : La Dame aux Camélias (Camille)
-1912 : Adrienne Lecouvreur
-1912 : Elisabeth Reine d'Angleterre
-1912 : Sarah Bernhardt à Belle-Isle (dans son propre rôle)
-1915 : Mères Françaises (une infirmière de la Croix-Rouge)
-1915 : Ceux de chez nous (biographique)
-1916 : Jeanne Doré
-1923 : La Voyante (inachevé)

Livres

Portrait par William Downey, vers 1890
-Dans les Nuages, Impressions d'une Chaise Charpentier (1878).
-L'Aveu, drame en un acte en prose (1888).
-Adrienne Lecouvreur, drame en six actes (1907).
-Ma Double vie (1907).
-Un Cœur d'homme, pièce en quatre actes (1911).
-Petite idole (1920).
-L'Art du Théâtre: la voix, le geste, la prononciation, etc.

Bibliographie

-Jacques Lorcey, Sarah Bernhardt, l'art et la vie, Paris : Éditions Séguier, 2005. 160 pages. Avec une préface d'Alain Feydeau. ISBN 2-84049-417-5. ==
Sujets connexes
Adrienne Lecouvreur   Alexandre Dumas   Alexandre Dumas fils   Alexandre Parodi   Alfons Mucha   Alfred Dreyfus   Alfred de Musset   Amphitryon   Andromaque (Racine)   André Theuriet   Belgique   Britannicus (Racine)   Catulle Mendès   Ceux de chez nous   Charles Haas (1833-1902)   Comédie-Française   Copenhague   Edmond Rostand   Ernest Legouvé   Eugène Labiche   Eugène Scribe   France   François Coppée   George Sand   Giovanni Boldini   Gustave Doré   Hamlet   Henri Meilhac   Henri de Bornier   Henrik Ibsen   Hernani   Iphigénie   Iphigénie (Racine)   Jacques Lorcey   Jean Racine   Jean Richepin   Jules Bastien-Lepage   Jules Sandeau   L'Aiglon   La Dame aux camélias (film, 1912)   La Dame aux camélias (théâtre)   La Tosca   La Voyante   Le Jeu de l'amour et du hasard   Le Mariage de Figaro   Le Roi Lear   Les Femmes savantes   Les Mauvais bergers   Londres   Lorenzaccio   Lou Tellegen   Ludovic Halévy   Légion d'honneur   Macbeth (Shakespeare)   Marcel Proust   Maurice Maeterlinck   Molière   Morphine   Mounet-Sully   Nadar   Napoléon II   New York   Octave Feuillet   Octave Mirbeau   Paris   Pelléas et Mélisande   Phèdre   Phèdre (Racine)   Phèdre (mythologie)   Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais   Russie   Ruy Blas   Thomas Edison   Thérèse d'Avila   Théâtre de l'Odéon   Théâtre de la Renaissance   Tristan Bernard   Un mari qui lance sa femme   Victor Hugo   Victorien Sardou   Voltaire   William Shakespeare  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^