Triton (musique)

Infos
Triton (musique)

Description formelle

En musique, triton est un autre nom de l'intervalle de quarte augmentée, ou encore de quinte diminuée. Ce nom est dû au fait que cet intervalle fait exactement trois tons, soit une demi-octave. Le triton a pour particularités
- d'être un intervalle à mouvement obligé (cet intervalle demande à être résolu du fait de la tension qu'il engendre),
- et d'avoir lui-même pour renversement (un triton renversé donne un triton). Par exemple, les intervalles fa - si, do - fa♯ et ré♭ - sol sont des tritons (quartes augmentées si considérés ascendants, quintes diminuées si considérées descendantes). do - sol\flat en est un également (quinte diminuée ascendante ou quarte augmentée descendante).
- Dans la gamme tempérée, le rapport de fréquences entre la note de base et celle qui lui est supérieure d'un triton est 21/2 (\sqrt).
- Dans la gamme pythagoricienne, ce rapport est 729/512 soit (9/8)3.
- Dans la gamme naturelle, ce rapport est 45/32, soit 9/8 x 9/8 x 10/9 : les trois tons sont en fait deux tons majeurs et un ton mineur.
- Dans l'harmonie classique, l'intervalle de triton est considéré comme l'intervalle dissonant par excellence. Il est également la « pierre angulaire » de la cadence parfaite.

Emploi et connotation

Pendant le haut Moyen Âge, la composition musicale du chant grégorien n'hésitait pas à faire apparaître le triton dans les mélodies du septième mode, dont les développements autour de la corde modale du Ré s'appuyaient à la fois sur le Si (à la tierce inférieure) et sur le Fa (à la tierce supérieure). Ce triton structurel contribue fortement à l'aspect désorientant du mode. A la fin Moyen Âge, le triton a été systématiquement évité car jugé trop dur à l'oreille, ce qui lui valut le surnom de « Diabolus in Musica » — le « Diable dans la musique ». En raison de cette association symbolique originelle, les sonorités de l'intervalle ont été, dans l'inconscient populaire, culturellement assimilées à quelque chose de diabolique. Aussi, de nos jours, l'emploi du triton tend souvent à connoter un sentiment « malsain » ou « maléfique », surtout quand sa dissonance est utilisée sans fonctionnalité tonale. Le triton possède actuellement une dimension philosophique, associé selon Dominique Bertrand (Le Diabolus des Sages, éd. Signatura) à la tension, la transgression, la mutation, la créativité, le désir : tout ce qui met sous tension l'ordre établi. Le triton est d'ailleurs abondamment utilisé dans le hard rock et tous ses dérivés, depuis au moins le morceau Black Sabbath, sur l'album éponyme du groupe Black Sabbath. On entend aussi fréquemment cet intervalle dans les klaxons, ce qui leur donne cette sonorité agressive. On l'entend aussi dans diverses sonneries destinées à attirer l'attention.

Exemples à écouter

Notation

Triton (quarte augmentée) fa-si

Notes et références

Voir aussi

- Glossaire théorique et technique de la musique occidentale.
- Fausse relation
- Intervalle Catégorie:Solfège cs:Tritón da:Tritonus de:Tritonus en:Tritone es:Tritono et:Tritoon fi:Tritonus he:טריטון (מוזיקה) hr:Terca it:Tritono ja:三全音 lt:Tritonis nl:Tritonus no:Tritonus pl:Tryton (muzyka) pt:Trítono ru:Тритон (интервал) sv:Överstigande kvart uk:Тритон (інтервал)
Sujets connexes
Black Sabbath   Chant grégorien   Diable   Dissonance   Fausse relation   Fréquence   Gamme naturelle   Gamme pythagoricienne   Gamme tempérée   Glossaire théorique et technique de la musique occidentale   Guido d'Arezzo   Hard rock   Intervalle (musique)   Klaxons   Mouvement mélodique obligé   Moyen Âge   Musique   Octave (musique)   Quarte   Quinte   Septième mode   Ton (musique)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^