Corinne Lepage

Infos
Corinne Lepage au meeting de François Bayrou du 18 avril 2007 au Palais omnisports de Paris-Bercy Corinne Lepage, née le 11 mai 1951 à Boulogne-Billancourt, est une femme politique française, fondatrice et présidente du parti Citoyenneté Action Participation pour le XXIe siècle (CAP 21) depuis 1996. Elle est membre fondatrice de la CRII-GEN, association d'étude de l'impact des techniques génétiques sur le vivant.
Corinne Lepage

Corinne Lepage au meeting de François Bayrou du 18 avril 2007 au Palais omnisports de Paris-Bercy Corinne Lepage, née le 11 mai 1951 à Boulogne-Billancourt, est une femme politique française, fondatrice et présidente du parti Citoyenneté Action Participation pour le XXIe siècle (CAP 21) depuis 1996. Elle est membre fondatrice de la CRII-GEN, association d'étude de l'impact des techniques génétiques sur le vivant.

Biographie

Jeune avocate, elle fonde le premier cabinet d’avocats spécialisés dans le droit de l'environnement avec son mari en 1978. L’affaire de l’Amoco Cadiz, dans lequel elle prend le parti des collectivités locales souillées par un pétrolier d’origine américaine en 1978, la porte sur le devant de la scène médiatique. Elle travaille ensuite sur de nombreux dossiers concernant l'environnement, au côté d'associations et de collectivités locales. Alors sans attache politique, elle répond positivement à la proposition d’Alain Juppé de prendre en charge le ministère de l’Environnement en 1995. Elle obtient des avancées dans le domaine de la prévention avec l’adoption de la loi LAURE du 30 décembre 1996 (aussi appelée loi Lepage), la création du Comité de la prévention et de la précaution et la fin de la participation de la puissance publique au comité permanent Amiante. La dissolution de 1997 met fin à l’expérience ministérielle mais pas à son combat pour une écologie humaniste. Elle transforme son club de réflexion CAP 21, fondé en 1996, en mouvement politique. Parallèlement, elle continue son activité de défense des intérêts écologiques tant au barreau de Paris qu’à celui de Bruxelles et s’implique dans de nombreuses associations. Elle est ainsi co-fondatrice de l’Observatoire de Vigilance et d’Alerte Écologique avec Michèle Rivasi. Elle dirige également le Comité de Recherche et d’Informations Indépendantes sur le Génie Génétique (CRII GEN), comité scientifique très en pointe sur les risques environnementaux et sanitaires liés à la diffusion des OGM. Administrateur de Transparency International France, elle s’implique dans la lutte contre la corruption politique et financière. Elle enseigne par ailleurs à l’Institut d'études politiques de Paris et à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. En 2002, Corinne Lepage se lance dans la course à l’Elysée et recueille 1, 88 % des voix au premier tour. Aux élections régionales de 2004, elle est à la tête de la liste départementale de Paris sur la liste d'André Santini (UDF). Elle ne participe pas à la fusion de second tour avec la liste UMP de Jean-François Copé. La liste qu’elle conduit aux élections européennes de juin 2004 sur la circonscription Ile de France recueillera 3, 6 %. Considérée par les médias comme écologiste de droite de par sa participation au gouvernement Juppé, elle se réclame avant tout de l'écologie politique, faisant la synthèse du meilleur de la droite et de la gauche. Le 5 janvier 2007, elle confirme être l'auteur avec André Bercoff, de deux pamphlets politiques, J'arrive et On efface tout et on recommence, publiés en 2005 et 2006 sous le nom de plume Catherine Médicis, stratagème nécessaire selon elle pour être entendue en tant que petit candidat. Le 10 mars 2007, elle décide de ne pas se présenter à l'élection présidentielle de 2007. Elle l'explique dans un entretien au Journal du Dimanche du 11 mars : « J'ai décidé de rejoindre François Bayrou malgré ma capacité à obtenir mes 500 signatures ». Elle apporte ainsi son soutien à François Bayrou qui « incarne aujourd'hui un véritable changement dans le pays, qui peut permettre à l'écologie politique d'occuper la place qui lui revient ». Elle est depuis août 2007 chroniqueuse aux Matins de France Culture.

État civil

Lepage Corinne, Dominique, Marguerite Née le 11 mai 1951 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Fille de Philippe Lepage, directeur technique, et de Jacqueline Schulmann, décédée très jeune. Mariée, mère de 2 enfants (Hélène, Benjamin).

Diplômes et emplois

Sciences-Po Paris. Docteur en droit public. Diplôme d'avocat. Avocate depuis 1975. Maître de conférences, puis professeur à Sciences Po et aux universités Paris II (1982-1986), Paris XII (1984-1990) et Saint-Quentin-en-Yvelines (depuis 2005)

Parcours

- 1989, elle devient maire-adjointe de Cabourg dans le Calvados (Démissionne en 2001).
- 1995, elle devient première adjointe au maire de Cabourg.
- 1995, nommée Ministre de l'Environnement sous le gouvernement d'Alain Juppé (~1997). Elle faisait partie des Juppettes.
- 1998, création du parti Citoyenneté Action Participation pour le XXIe siècle.
- 21 avril 2002, candidate à l'élection présidentielle, elle remporte 1, 88 % des suffrages.
- Lors de l'élection présidentielle française de 2007, candidate dans un premier temps, elle choisit début mars 2007 de soutenir François Bayrou à l'élection présidentielleJournal du Dimanche, édition du 11 mars, information également rapportée par l'AFP. et rejoint ainsi son nouveau mouvement politique, le Mouvement Démocrate (MoDem). Elle en est d'ailleurs un des membres fondateurs.

Ouvrages

- Code annoté de procédures administratives contentieuses (1990)
- Les Audits d'environnement (1992)
- On ne peut rien faire, madame le Ministre (1998)
- Bien gérer l'environnement, une chance pour l'entreprise (1999)
- La Politique de précaution (en coll. avec François Guéry, 2000)
- Oser l'espérance (2001)
- De l'Écologie hors de l'imposture et de l'opportunisme (2003) collection Temps critique
- Santé & Environnement : l'ABCdaire (2005)
- J'arrive (2005) sous le pseudonyme de Catherine Médicis
- ECORESP 2006 (2006)
- L'Entreprise responsable. Sociale, éthique, "verte"… et bénéficiaire ?, de Cécile Jolly, préface de Corinne Lepage, Éd. du Félin, 2006. .
- Et si c’était elle, roman de politique fiction. Éditions Michalon, 2006 .
- Constitution pour une nouvelle République, 2006 .
- On efface tout et on recommence (2006) sous le pseudonyme de Catherine Médicis

Références

==
Sujets connexes
Agence France-Presse   Alain Juppé   Amiante   Amoco Cadiz   André Bercoff   André Santini   Barreau   Boulogne-Billancourt   Cabourg   Calvados   Cap 21   Corruption   Corruption politique   Dominique Voynet   Droit de l'environnement   Environnement   France   François Bayrou   François Guéry   Institut d'études politiques de Paris   Juppette   Le Journal du dimanche   Les Matins de France Culture   Loi sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie   Mars 2007   Michel Barnier   Michèle Rivasi   Organisme génétiquement modifié   Palais omnisports de Paris-Bercy   Personnalité politique   Pétrolier   Saint-Quentin-en-Yvelines   Sciences Po (Paris)   Transparency International   Université Paris XII   Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^