Félix Guattari

Infos
Félix Guattari, né le 30 avril 1930 à Villeneuve-les-Sablons (Oise), mort le 29 août 1992 à la clinique de La Borde (Cour-Cheverny, Loir-et-Cher) est un psychanalyste et un philosophe français De nombreux sites sont consacrés à Guattari, avec ou sans Deleuze. On pourra en premier lieu consulter le , qu'ils ont fondée ensemble. On y trouvera des articles, des séminaires, au format pdf, ainsi que des liens vers d'autres sites..
Félix Guattari

Félix Guattari, né le 30 avril 1930 à Villeneuve-les-Sablons (Oise), mort le 29 août 1992 à la clinique de La Borde (Cour-Cheverny, Loir-et-Cher) est un psychanalyste et un philosophe français De nombreux sites sont consacrés à Guattari, avec ou sans Deleuze. On pourra en premier lieu consulter le , qu'ils ont fondée ensemble. On y trouvera des articles, des séminaires, au format pdf, ainsi que des liens vers d'autres sites..

Biographie

Proche de Jean Oury et de son frère Fernand, il a travaillé toute sa vie à la clinique de La Borde, haut lieu de la psychothérapie institutionnelle. Il a suivi longtemps le séminaire de Jacques Lacan, qui fut son psychanalyste. Il a pris ses distances avec le « lacanisme » au fil de sa collaboration avec Gilles Deleuze (c'est lui l'inventeur du mot « déterritorialisation ») Cf. « Deleuze/Guattari : histoire d'une rencontre » par Anne Querrien, Magazine littéraire, n°406, février 2002 , tentant de renouer avec l'inventivité première de la psychanalyse, et a trouvé quelques échos notamment dans la pratique brésilienneVoir le . Militant très à gauche, il a soutenu de nombreuses causes de minorités dans un contexte mondialisé (auprès des Palestiniens en 1976, en soutien aux opéraïstes italiens en 1977, pour le processus de re-démocratisation du Brésil à partir de 1979, etc.) Il a également fait parti du collectif de soutien à la candidature de Coluche pour la campagne présidentielle de 1981 Cf. .

Philosophie

Félix Guattari ne croit pas qu'il soit possible d'isoler l'élément inconscient dans le langage ou de le structurer dans des horizons signifiants. L'inconscient au contraire se rapporte à tout un champ social, économique et politique. Les objets du désir se déterminent comme réalité coextensive au champ social (et par conséquent à celui défini par l'économie politique). Une cartographie de la subjectivité, pour avoir une portée analytique, doit selon lui se défaire de tout idéal de scientificité. Elle s'asseoit sur une critique percutante des modes de subjectivation subordonnés au régime identitaire et au modèle de la représentation, sur ce que la psychanalyste et collaboratrice Suely Rolnik appelle « le malaise dans la différence » Sur le site de l' . L'éthique guattarienne consiste à opposer à cet idéal un constructivisme ontologique sur tous les plans, aussi bien dans le cas d'appréhension des niveaux éthologiques chez les bébés que dans celui de la fonction existentialisante du rock pour les jeunes ou bien encore dans celui de l'appréhension pathique dans la psychose, où peuvent être inclus les composants sémiotiques les plus divers (incorporation de la science ou des médias comme éléments du roman familial moderne, par exemple). Pour cela il faut accepter que la psyché soit le résultat de composants multiples, hétérogènes. Elle enveloppe le registre de la parole mais aussi les moyens de communication non verbaux, les relations à l'espace architectonique, les comportements éthologiques, les statuts économiques, les aspirations esthétiques et éthiques, etc. Ce qui implique qu'on ne peut prendre la subjectivité comme donnée, configurée par les structures universelles de la psyché, mais, au contraire, qu'il faut supposer des engendrements différenciés de subjectivations. C'est pourquoi l'inconscient n'est pas structurel mais processuel ; il ne peut être référé au seul roman familial mais doit l'être également aux machines techniques et sociales ; il ne peut être entièrement tourné vers le passé mais doit également l'être vers le futur. Penseur de la natalité, des commencements Voir le intimiste qu'en dresse l'écrivain Michel Butel, la recherche radicale de Guattari d'une capacité à donner forme conceptuelle et pragmatique à des interrogations existentielles, à réintégrer la complexité des individus, leur libido, leurs rêves, dans l'équation politique, l'amène à promouvoir ce qu'il nommera une « écosophie » Dans la préface à une édition espagnole d’un recueil de textes, Anne Querrien retrace le complexe historique et politique dans lequel l'activité de Guattari s'enracine et sa pensée continue de dessiner des lignes de devenirs possibles. Cf. ..

Le CERFI et la revue Recherches

Il a été à l'origine du Centre d'Etudes, de Recherches et de Formation Institutionnelles (CERFI, 1965-1987) On trouvera en complément de la version éditoriale numérique des Recherches n°12 Trois milliards de pervers : grande encyclopédie des homosexualités (mars 1973), une par Anne Querrien. Voir également la de François Fourquet., dont la revue Recherches publia des dizaines de numéros spéciaux, approches amoralistes du travail, de l'école, des toxicomanies, des féminismes, des homosexualités et des dites « perversions » La liste des numéros disponibles peut être consultée sur le . ... Dans la lignée traditionnelle de critique des sciences humaines et, en particulier, de l'histoire, le premier apport original du CERFI concerne la critique de la psychanalyse, sa deuxième marque distinctive étant l' approche « généalogique » de l'histoire, centrée autour des phénomènes du « pouvoir », celle dont Nietzsche (La Généalogie de la morale) ou encore Foucault (Histoire de la folie à l'âge classique) ont pu établir le tracé : à la différence des autres types de discours, ceux que produit la méthode généalogique visent à approcher les valeurs dont ils parlent par les côtés, de biais. L'analyse institutionnelle que le Centre se donne pour tâche explore ainsi un vaste champ qui va de l'histoire de l'État (équipements collectifs, urbanisme, administration centrale) à l'histoire sociale (de la classe ouvrière aux milieux marginaux). La faculté critique des gens du CERFI (parmi lesquels on pouvait compter Anne Querrien, Numa Murard, François Fourquet, Liane Mozère...) a pu s'exercer de manière spécifique dans les domaines suivants : nosologie psychiatrique, théorie de la pédagogie, savoir de la petite enfance, urbanisme comme science ou « urbanologie », et enfin science économique.

Le vocabulaire de Guattari

- micropolitique
- subjectivité
- sémiotique
- groupe-sujet
- machinique

Citations

- « Il n'y a pas de manque dans l'absence ; l'absence est une présence en moi. »

Ouvrages publiés en français

-Psychanalyse et transversalité, Maspéro, Paris, 1972 (réédition La Découverte, Paris, 2003)
-La révolution moléculaire, Editions Recherches, Paris, 1977
-L'inconscient machinique, Editions Recherches, Paris, 1979
-Les années d'hiver : 1980-1985, Bernard Barrault, Paris, 1985
-Cartographies schizoanalytiques, Galilée, Paris, 1989 (appendices sur Genet, Witkiewicz, Balthus, etc.)
-Les trois écologies, Galilée, Paris 1989
-Chaosmose, Galilée, Paris, 1992
- Ritournelle(s), Editions de la Pince à Linge, Paris, 2000
- Ritournelles,
- La philosophie est essentielle à l'existence humaine, entretien avec Antoine Spire, L'Aube, La Tour-d'Aigues, 2002
- Ecrits pour L'Anti-Œdipe, textes agencés par Stéphane Nadaud, Lignes/Manifeste, Paris, 2004

En collaboration avec Gilles Deleuze

-L'Anti-Œdipe : capitalisme et schizophrénie, Minuit, Paris, 1972
-Kafka, pour une littérature mineure, Minuit, Paris, 1975
-Mille Plateaux : capitalisme et schizophrénie, Minuit, Paris, 1980
-Qu'est-ce que la philosophie ? Minuit, Paris, 1991

En collaboration avec Toni Negri

-Les nouveaux espaces de liberté, Dominique Bedou, Paris, 1985.

Avec Jean Oury et François Tosquelles

- Pratique de l'institutionnel et politique (entretiens), Matrice, Paris, 1985

En collaboration avec Suely Rolnik

-Micropolitiques , Les Empêcheurs de penser en rond, Paris, 2007 (à paraître en avril 2007)

Essais sur Félix Guattari

- Éric Alliez,
La Signature du monde, ou Qu'est-ce que la philosophie de Deleuze et Guattari
, Cerf, 1993.
- Manola Antonioli, Géophilosophie de Deleuze et Guattari, Paris, L'Harmattan, 2003.
-
- Jean-Philippe Cazier, « Résonances », Chimères, n°23, 1994.
- Sande Cohen, « Pour une lecture de La révolution moléculaire », Chimères, n°29, 1996
- Pascale Criton, « Ars Anima, pour une sensibilité du réel », Chimères, n°25, 1995 (sur Chaosmose)
-

Notes

Catégorie:Psychanalyste français Catégorie:Philosophe français Catégorie:Philosophe du XXe siècle Catégorie:Naissance en 1930 Catégorie:Décès en 1992 Catégorie:Université de Paris VIII de:Félix Guattari en:Félix Guattari es:Félix Guattari fi:Félix Guattari gl:Félix Guattari it:Félix Guattari ja:フェリックス・ガタリ nl:Félix Guattari pt:Félix Guattari
Sujets connexes
Analyse institutionnelle   Anne Querrien   Balthus   Brésil   Chimères (revue)   Classe ouvrière   Clinique de La Borde   Coluche   Cour-Cheverny   Désir   Franco Berardi   François Fourquet   François Tosquelles   Féminisme   Gilles Deleuze   Généalogie de la morale   Histoire de la folie à l'âge classique   Homosexualité   Inconscient   Jacques Lacan   Jean-Philippe Cazier   Jean Genet   Jean Oury   Karl Marx   L'Anti-Œdipe   Liane Mozère   Libido   Loir-et-Cher   Maurizio Lazzarato   Michel Butel   Michel Foucault   Mille Plateaux   Nosologie   Numa Murard   Oise (département)   Opéraïsme   Palestiniens   Pascale Criton   Peter Pál Pelbart   Philosophe   Politique   Psychanalyse   Psychanalyste   Psychiatrie   Psychothérapie institutionnelle   Psyché   Pédagogie   Sciences humaines   Sigmund Freud   Stanisław Ignacy Witkiewicz   Subjectivité   Toni Negri   Toxicomanie   Travail (économie)   Urbanisme   Valeur sociale   Villeneuve-les-Sablons  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^