Cinquième mode

Infos
Dans le cadre théorique de l'octoéchos, le cinquième mode du chant grégorien est caractérisé par une finale en fa (mode Tritus), qui ne sert que de point d'appuis à la mélodie, et une teneur psalmodique à la quinte sur le do (mode authente). Le cinquième mode est traditionnellement qualifié de Laetus, c’est-à-dire joyeux. Ce cinquième mode est à l'origine du mode majeur moderne.
Cinquième mode

Dans le cadre théorique de l'octoéchos, le cinquième mode du chant grégorien est caractérisé par une finale en fa (mode Tritus), qui ne sert que de point d'appuis à la mélodie, et une teneur psalmodique à la quinte sur le do (mode authente). Le cinquième mode est traditionnellement qualifié de Laetus, c’est-à-dire joyeux. Ce cinquième mode est à l'origine du mode majeur moderne.

Teneur sur do

230px 300px
- La corde modale caractéristique du cinquième mode est le do, qui donne au mode sa tonicité par son demi-ton inférieur.
- L'autre caractéristique du cinquième mode est de se terminer à la quinte inférieure, sur le fa, sur lequel il prend des appuis fréquents.
- Quand des développements sur la corde intermédiaire La prennent place, ils conduisent à des variations avec un demi-ton supérieur, et donc à un si bémol (contrairement au deuxième mode, pour lequel l'équivalent du si est toujours bécarre). Sa formule modale est donc de type CBC (voir Modalité grégorienne). L'introït Deus in loco sancto suo est très représentatif de cette structure modale. Les articulations autour des teneurs do et la sont nettes, la sous-dominante qu'est Si tend à être évitée, et la sous-tonique n'est jamais mentionnée. D'autres exemples caractéristiques de ce mode sont par exemple l'introït Laetare (IV° D.Q.) ou l'offertoire Reges Tharsis (Epiphanie). Dans ce mode, les passages sur la finale fa sont parfois absentes, et la structure modale se réduit à deux teneurs, la et do. Ces pièces à modalité réduite peuvent de plus perdre leur si bémol, comme par exemple dans l'offertoire Expectans expectavit (xv° D.P.P.). N'étant la finale qui tombe d'une quinte par rapport à la teneur, de telles pièces pourraient être rattachées au deuxième mode, dont elles ont la structure.

Pièces atypiques

Le cinquième mode est homogène dans ses formules modales, souvent simple et sans prétentions, et ne présente guère de cas atypique. On peut citer comme petite curiosité de ce mode l'offertoire Sanctificavit Moyses (xvii° D.P.P.), dont les strophicus sur le sol du mot illud sont assez étranges (les strophicus sont d'habitude au-dessus d'un demi-ton).
Sujets connexes
Bécarre   Bémol   Chant grégorien   Demi-ton   Deuxième mode   Introït   Modalité grégorienne   Mélodie (succession de hauteurs)   Octoéchos   Offertoire   Quinte   Sous-dominante   Sous-tonique   Strophicus   Teneur  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^