Langues indo-européennes

Infos
En linguistique, les langues indo-européennes forment une famille de langues ayant une origine commune, l’indo-européen commun. Elles regroupent environ un millier de langues parlées par trois milliards d’individus. On suppose que toutes ces langues proviennent d'une unique langue mère, la langue indo-européenne. Bien que ceci reste une théorie (il n'y a aucune trace écrite, ceci datant de l'époque pré-historique), elle en demeure aujourd'hui solide. On a pu reco
Langues indo-européennes

En linguistique, les langues indo-européennes forment une famille de langues ayant une origine commune, l’indo-européen commun. Elles regroupent environ un millier de langues parlées par trois milliards d’individus. On suppose que toutes ces langues proviennent d'une unique langue mère, la langue indo-européenne. Bien que ceci reste une théorie (il n'y a aucune trace écrite, ceci datant de l'époque pré-historique), elle en demeure aujourd'hui solide. On a pu reconstituer cette langue par recoupements (phonétiques, grammaticaux..) entre ces différentes langues. Elles sont généralement classées en grands groupes mais l’une des distinctions les plus importantes pour la linguistique comparée concerne l’opposition entre langues dites satem ou centum, opposition qui les sépare selon une isoglosse nette (avec une étrange enclave tokharienne). Non que cette opposition soit importante en soi : elle constitue cependant la différence la plus nettement visible entre les langues indo-européennes.

Histoire

Au le linguiste Marcus Zuerius van Boxhorn pressent l'existence d'une ancienne langue commune aux langues grecque, latine, perse, germaniques, slaves, celtes et baltes, qu'il baptise du nom de « scythique ». Ses travaux restent cependant sans postérité. Au William Jones identifie à nouveau la famille indo-européenne. Dans son Troisième discours à la société asiatique de Calcutta en 1786 il écrivaitCité par Merritt Ruhlen dans l'origine des langues, Gallimard 2007: :« La langue sanskrite, quelle que soit son antiquité, est d'une structure admirable ; plus parfaite que la grecque ; plus ample que la latine, et plus exquisément raffinée qu'aucune des deux mais ayant envers chacune d'entre elles deux une affinité plus forte, tant dans les racines des verbes que dans les formes de la grammaire, qu'il n'en pourroit avoir résulté par accident ; si forte en vérité qu'aucun philologue ne les pourroit examiner toutes trois sans croire qu'elles ont surgi de quelque source commune, qui, peut-être, n'existe plus. » Les comparaisons systématiques conduites par Franz Bopp sur ces langues confirmèrent cette hypothèse, et sa Grammaire comparée des langues sanscrites, zende, grecque, latine, lithuanienne, slave, gohique, et allemande, publiée entre 1833 et 1852 marqua le début des études indo-européennes. Un point d’interrogation (?) signale une incertitude sur le regroupement.

Les grandes branchesSergent (Bernard), Les Indo-Européens: Histoire, langues, mythes, Bibliothèques scientifiques Payot. Paris, 1995.

Image:Les_grandes_branches_des_langues_indo-europeennes.PNG

Branche balto-slave

Image:Branche indo-europeenne balto-balkanique.png

Sous-branche balte


- branche occidentale
- galindan
- nadruvien
- sudovien (yotvingien)
- vieux prussien
- branche orientale
- curonien
- letton (lette)
- lituanien (lithuanien)
- samogitien
- sémigalien
- sélonien
- skalvien

Sous-branche slave

- groupe occidental :
- kachoube (cachoube)
- polonais
- polabe
- slovaque
- sorabe
- tchèque
- groupe méridional :
- vieux slave
-
- bulgare, macédonien
-
- serbo-croate ou croato-serbe
-
- croate
-
- serbe
-
- bosnien
-
- monténégrin
-
- slovène
- groupe oriental :
- russe
- ukrainien, ruthène
- biélorusse

Branche germanique

Image:Branche indo-europeenne germanique.PNG
- groupe oriental :
- gotique
- burgonde
- vandale
- groupe occidental :
- anglo-frison
-
- anglais
-
- frison
-
- scots
- germano-néerlandais
-
- bas-allemand (Niederdeutsch, Plattdeutsch)
-
- néerlandais
-
- afrikaans
-
- allemand du Nord
-
- bas-saxon
-
- haut-allemand (Hochdeutsch)
-
- moyen-allemand
-
-
- moyen-allemand occidental
-
-
- francique mosellan
-
-
- francique rhénan
-
-
- francique luxembourgeois, luxembourgeois
-
-
- hessois
-
-
- francique ripuaire
-
-
- thuringien
-
-
- haut-saxon
-
- allemand supérieur
-
-
- allemand
-
-
- allemand pennsylvanien
-
-
- francique oriental
-
-
- francique méridional
-
-
- bavarois
-
-
- alémanique
-
-
- alsacien
-
-
- souabe
-
-
- suisse alémanique
-
- yiddish
-
-Wymysorys
- groupe nordique ou scandinave
- sous-groupe occidental
-
- vieux norrois
-
- islandais
-
- norvégien nynorsk (landsmål)
-
- féringien
- sous-groupe oriental
-
- danois, jute
-
- norvégien bokmål (riksmål) (le samnorsk peut y être rattaché)
-
- suédois

Branche italo-celtique

Image:Branche indo-europeenne italo-celtique.png

Sous-branche italique

- groupe osco-ombrien
- ombrien
- langues sabelliques
-
- osque
-
- sabin
-
- samnite
-
- pélignien
-
- volsque
-
- marse
-
- marrucin
-
- vestinien
- groupe latino-falisque
- falisque
- vénète, liburnien
- sicule, morgète
- dalmato-pannonien (?)
- rhétique (?)
- latin (qui est le principal ancêtre des langues romanes)

Langues romanes

- italo-occidental
- ibéro-roman
-
- castillan (espagnol en français courant)
-
- asturien
-
- léonais
-
- andalou (variante du castillan)
-
- aragonais
-
- estrémadure
-
- galicien
-
- Judéo-espagnol
-
- portugais
-
- mirandais
-
- açorien
-
-
- algarvio (Algarve)
-
-
- alentejano (Alentejo) (ces deux dernières langues sont des variétés du portugais au même titre que le brésilien ou les portugais des colonies comme celui du Cap-Vert
- gallo-roman
-
- français
-
- français québécois
-
- français acadien
-
-
- français cajun
-
- créoles à base française
-
-
- créole guadeloupéen
-
-
- créole haïtien
-
-
- créole martiniquais
-
-
- créole réunionais
-
- autres langues d'oïl
-
- picard
-
- wallon
-
- champenois
-
- lorrain, gaumais
-
- bourguignon-morvandiau
-
- bourbonnais
-
- franc-comtois
-
- orléanais
-
- berrichon
-
- gallo
-
- normand
-
-
- jersiais
-
-
- guernesiais
-
- mayennais
-
- manceau
-
- angevin
-
- tourangeau
-
- poitevin
-
- saintongeais
-
-franco-provençal
-
-Langues occitano-romanes
-
- occitan ou langue d'oc
-
-
- limousin
-
-
- auvergnat
-
-
- vivaro-alpin
-
-
- gascon
-
-
- aranais
-
-
- languedocien
-
-
- provençal
-
-
- niçois
-
-Catalan
- rhéto-roman
-
- romanche
-
- ladin
-
- frioulan
- italo-roman
-
- italien (langue standard, basée sur le toscan et créée par Dante.
-
- parlers gallo-italiques
-
- piémontais
-
- lombard
-
- ligure
-
- émilien
-
- bolonais ou romagnol (ces deux derniers sont proches)
-
- vénitien (tous les dialectes de la Vénétie)
-
- istrien
-
- toscan
-
- dialectes centro-méridionaux
-
- centre : marchigiano, ombrien et romain du Latium (le romanesco est un dialecte du toscan)
-
- Sud :
-
-
- abruzzais (dialecte du méridional)
-
-
- apulien (dialecte du méridional ou napolitain)
-
-
- napolitain
-
-
- lucan ou lucanien (dialecte du méridional) (deux variétés)
-
- extrême-Sud :
-
- sicilien
-
- calabrais méridional (très proche du sicilien, au nord de la Calabre on parle lucan comme dans les Pouilles du nord)
-
- salentin
- italo-oriental
- roumain
-
- daco-roumain (roumain, moldave)
-
- macédo-roumain
-
- mégléno-roumain
-
- istrio-roumain
- illyro-roman (dalmate)
- italo-méridional
- corse
- sarde
-
- campidanien
-
- logoudorien dont le nuorais
-
- gallurais et sassarais

Sous-branche celtique

Répartition des langues indo-européennes dans le monde Selon Jean-Louis Brunaux les langues celtiques peuvent être réparties de la façon suivante Brunaux (Jean-Louis), Les Gaulois, Paris, Edition les Belles Lettres, 2005. :
- brittonique (parlé en Grande-Bretagne)
- gallois
- cornique (langue éteinte puis reparlée)
- breton
- gaulois (langue éteinte parlé dans la plaine du pô, en France, en Belgique, et en Suisse de 300 av. JC à 200 ap. JC)
- goidélique ou gaélique (parlé en Ecosse et Irlande)
- irlandais (et sa forme ancienne)
- écossais (ou erse)
- mannois (ou manxois) (langue éteinte)
- picte (langue éteinte)
- lépontique (langue éteinte parlé dans la région des lacs italiens de 700 et 400 av JC)
- celtibère (langue éteinte parlé en Espagne de 300 à 100 av. JC)

Branche thraco-illyrienne

- daco-thrace
- daco-mysien
-
- langues du Nord
-
- Gèto-dace
-
- moesien
-
- illyrien
-
- albanais: guègue et tosque
-
- messapien
-
- mysien
- thrace
-
- thrace proprement dit (besse, odrysse, édone, satre, bisalte, odomante)
-
- thrace d’Asie : thynien, bithynien
-
- arménien

Branche helléno-phrygienne

Image:Branche indo-europeenne helleno-phrygien.png
- groupe hellénique
- groupe arcado-cypriote :
-
- mycénien
-
- arcadien, cypriote, pamphylien
- groupe ionien-attique :
-
- attique (grec ancien)
-
- koinè (moyen grec commun)
-
-
- grec moderne
-
- ionien (d’Asie, insulaire, d’Eubée)
- groupe éolien (béotien, lesbien, thessalien)
- groupe occidental
-
- dorien (laconien, argien, corinthien, etc.)
-
- tsakonien
-
- éléen, étolien, locrien, phocidien
-
- ancien macédonien (?)
- phrygien (?)

Branche tokharienne

- tokharien A (agnéen ou tokharien proprement dit)
- tokharien B (koutchéen ou kuci)

Branche indo-iranienne

Image:Branche indo-europeenne arya.png

Sous-branche indo-aryenne

(ou indique) (des langues de l'Inde) :
- vieil-indien (sanskrit védique, sanskrit classique)
- moyen-indien (prâkrits, apabhraṃśa)
-
- pâli
-
- néo-indien occidental :
-
-
- bhili
-
-
- gujarâtî
-
-
-
- singhalais
-
-
-
- dhivehi ou mahl
-
-
- lahnda
-
-
- marâthî
-
-
- râjasthânî
-
-
- sindhî
-
-
- awadhi
-
-
- kananuji
-
-
- chhattisgarhi
-
-
- haryanvi
-
-
- néo-indien central :
-
-
- hindî, ourdou, hindoustani
-
-
- pahârî
-
-
-
- bangani
-
-
-
- népalais
-
-
- penjâbî
-
-
- kankani
-
-
- néo-indien oriental :
-
-
- assamais
-
-
- bengalî
-
-
- bihârî
-
-
- oriya
-
- langues dardiques
-
- dialectes kafir
-
- kâshmîrî
-
- rromani (tsigane) (langues difficiles à classer, à rapprocher soit du groupe dardique, soit de l’hindî ou du râjasthâni)

Sous-branche iranienne

- avestique
- persan (farsi, dari)
- pashto
- baloutchi
- tadjik
- hazaragi
- ossète
- kurde
- talysh
- tat
- judéo-persan
- scythe(?)
- luri
- gilaki
- mazandaranui La famille anatolienne est, comme la famille indo-européenne, issue du proto-indo-européen.

Langues anatoliennes

- hittite, également appelé nésite ou hittite-nésite.
- palaïte
- louvite
- mylien
-
- lycien
-
- sud-phrygien
-
- kylaonien
-
- isaurien
-
- cilicien
- lydien
- pisidien
- karien (?)
- pré-hellénique A (?)

Bibliographie

- Roland Breton, Atlas des langues du monde, Éditions Autrement, Collection Atlas/Monde, Paris 2003
- I.C.Zeuss, GRAMMATICA CELTICA e monumentis vetustis tam Hibernicae linguae quam Britannicarum dialectorum Cambriacae Cornicae Aremoricae comparatis Gallicae priscae reliquis construxit I.C.Zeuss, Phil.Dr.Hist.Prof., editio altera curavit . H.Ebel, .Ph.Dr., Acad.Reg.Hib.Soc.Hon., Acad.Reg.Boruss.Adi.Comm.Epist. Berolini, Apud Weidmannos MDCCCLXXI (1871).
- Franz Bopp, Grammaire comparée des langues indo-européennes , traduction de Michel Bréal de l'École pratique des hautes études et du Collège de France (de 1866 à 1905), membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, quatre tomes in-quarto, Paris, Imprimerie impériale et Imprimerie nationale, 1866-1874
- Robert S. P. Beekes: Comparative Indo-European Linguistics. An Introduction. Benjamins, Amsterdam 1995, ISBN 1-55619-505-2
- Michael Meier-Brügger, Hans Krahe: Indogermanische Sprachwissenschaft. Walter de Gruyter, Berlin 2002 (8. Aufl.), ISBN 3-11-017243-7
- Warren Cowgill: Indogermanische Grammatik. Bd I: Einleitung; Bd II: Lautlehre. Begr. v. Jerzy Kuryłowicz, hrsg. v. Manfred Mayrhofer. Indogermanische Bibliothek, Reihe 1, Lehr- und Handbücher. Winter, Heidelberg 1986.
- Bertold Delbrück: Einleitung in das Studium der indogermanischen Sprachen. Ein Beitrag zur Geschichte und Methodik der vergleichenden Sprachforschung. Bibliothek indogermanischer Grammatiken. Bd 4. Breitkopf & Härtel, Leipzig 1919 (6.Aufl.).
- August Schleicher: Compendium der vergleichenden Grammatik der indogermanischen Sprachen. Böhlau, Weimar 1861/62, Olms, Hildesheim 1974 (Nachdr.), ISBN 3-487-05382-9
- Oswald Szemerényi: Einführung in die vergleichende Sprachwissenschaft. Wissenschaftliche Buchgesellschaft, Darmstadt 1990 (4. Aufl.), ISBN 3-534-04216-6
- Eva Tichy: Indogermanistisches Grundwissen. Hempen, Bremen 2000, ISBN 3-934106-14-5.
- Linus Brunner: "Die gemeinsamen Wurzeln des semitischen und indogermanischen Wortshatzes - Versuch einer Etymologie". Francke, Bern , München, 1969.
- Luigi Luca Cavalli-Sforza: Gene, Völker und Sprachen. Die biologischen Grundlagen unserer Zivilisation. dtv, München 2001, ISBN 3-423-33061-9
- John V. Day: Indo-European origins. The anthropological evidence. The Institute for the Study of Man, Washington DC 2001, ISBN 0941694755
- Thomas W. Gamkrelidse, Wjatscheslaw Iwanow: Die Frühgeschichte der indoeuropäischen Sprachen. In: Spektrum der Wissenschaft. Dossier. Die Evolution der Sprachen. Spektrumverlag, Heidelberg 2000, 1, S. 50-57. ISSN 0947-7934
- Marija Gimbutas: The Kurgan Culture and the Indo-Europeanization of Europe. Selected Articles from 1952 to 1993. Institute for the Study of Man, Washington 1997, ISBN 0-941694-56-9
- Marija Gimbutas: Das Ende Alteuropas. Der Einfall von Steppennomaden aus Südrussland und die Indogermanisierung Mitteleuropas. in: Archeolingua. series minor 6. jointly ed. by the Archaeological Institute of Hungarian Academy of Sciences and the Linguistic Institute of the University of Innsbruck. Archaeolingua Alapítvány, Budapest 1994 (auch als Buch). ISSN 1216-6847 ISBN 3851241711
- James P. Mallory: In Search of the Indo-Europeans. Language, Archaeology and Myth. Thames & Hudson, London 1991, ISBN 0-500-27616-1
- James P. Mallory, D. Q. Adams (Hrsg.): Encyclopedia of Indo-European Culture. Fitzroy Dearborn, London 1997, ISBN 1-884964-98-2
- Georges-Jean Pinault : La langue poétique indo-européenne - actes du colloque de travail de la Société des Études Indo-Européennes , Leuven , Peeters , 2006 , ISBN 90-429-1781-4
- Colin Renfrew: Die Indoeuropäer - aus archäologischer Sicht. in: Spektrum der Wissenschaft. Dossier. Die Evolution der Sprachen. Spektrumverlag, Heidelberg 2000, 1, S. 40-48. ISSN 0947-7934
- Colin Renfrew: Archaeology and Language. The Puzzle of Indo-European Origins. University Press, Cambridge 1995, ISBN 0-521-38675-6
- Reinhard Schmoeckel: Die Indoeuropäer. Bastei Lübbe, Bergisch Gladbach 1999, ISBN 3-404-64162-0
- Elmar Seebold: "Versuch über die Herkunft der indogermanischen Verbalendungssysteme". In: Zeitschrift für vgl. Sprachforschung 85-2:185-210. ==
Sujets connexes
Académie des inscriptions et belles-lettres   Afrikaans   Albanais   Alentejo   Algarve   Allemand   Allemand supérieur   Alsacien   Alémanique   Ancien macédonien   Andalou   Angevin   Anglais   Anglo-frison   Aragonais   Aranais   Arménien   Assamais   Asturien   Avestique   Awadhi   Bas-allemand   Bas-saxon   Bavarois   Bengalî   Berrichon   Bhili   Biélorusse   Bokmål   Bosnien   Bourbonnais (dialecte)   Bourguignon-morvandiau   Breton   Brésil   Bulgare   Béotie   Calabrais   Cap-Vert   Catalan   Celtibère   Champenois   Chhattisgarhi   Collège de France   Cornique   Corse   Croate   Créole (linguistique)   Créole guadeloupéen   Créole haïtien   Créole martiniquais   Curonien   Dalmate   Danois   Dari   Espagnol   Falisque   Farsi   Franc-comtois   Francique mosellan   Francique méridional   Francique oriental   Francique rhénan   Francique ripuaire   Franz Bopp   Français   Français acadien   Français québécois   Frioulan   Frison (langue)   Féringien   Galicien   Galindan   Gallo   Gallois   Gallurais   Gaulois (langue)   Gaumais   Gilaki   Gotique   Grec ancien   Grec moderne   Guernesiais   Gujarâtî   Guègue   Haryanvi   Haut-allemand   Hermann Wilhelm Ebel   Hessois   Hindoustani   Hindî   Hittite (langue)   Illyrien   Indo-européen commun   Irlandais   Islandais   Isoglosse   Italien   Jersiais   Johann Kaspar Zeuss   Judéo-espagnol   Jute   Kachoube   Koinè   Kurde   Ladin   Landsmål   Langue   Languedocien (dialecte)   Langues baltes   Langues baltes occidentales   Langues baltes orientales   Langues dardiques   Langues de l'Inde   Langues iraniennes   Langues italiques   Langues par famille   Langues romanes   Langues sabelliques   Langues satem/centum   Langues scandinaves   Langues slaves   Langues thraco-illyriennes   Latin   Lesbos   Letton   Ligure   Limousin (dialecte)   Linguistique   Lituanien   Lombard (langue)   Lorrain   Louvite   Luri   Luxembourgeois   Lycien   Lydien   Lépontique   Macédonien   Mannois   Marcus Zuerius van Boxhorn   Marâthî   Mayennais   Messapien   Michel Bréal   Mirandais   Moldave   Monténégrin   Moyen-allemand   Moyen-allemand occidental   Mégléno-roumain   Méridional   Nadruvien   Napolitain   Normand   Norvégien   Nynorsk   Néerlandais   Népalais   Occitan   Oriya   Orléanais   Osque   Ossète   Ourdou   Palaïte   Pennsilfaanisch   Persan   Picard   Picte   Piémontais   Poitevin   Polabe   Polonais   Portugais   Provençal   Prâkrit   Préhistoire   Pâli   Rhéto-roman   Riksmål   Romanche   Roumain   Rromani   Russe   Ruthène   Saintongeais   Salentin   Samogitien   Sanskrit   Sarde   Scots   Serbe   Serbo-croate   Sicilien   Skalvien   Slovaque   Slovène   Sorabe   Souabe   Sudovien   Suisse alémanique   Suédois   Sélonien   Sémigalien   Tadjik   Talysh   Tchèque   Tokharien B   Tokhariens   Toscan   Tosque   Tourangeau   Tsakonien   Ukrainien   Vandale (langue)   Vieil irlandais   Vieux norrois   Vieux prussien   Vieux slave   Vivaro-alpin   Vénitien   Vénète   Wallon   William Jones   Wymysorys   Yiddish  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^