Terreur

Infos
Le mot « terreur », dans le sens de « peur collective qu'on fait régner dans une population pour briser sa résistance ; régime politique fondé sur cette peur, sur l'emploi des mesures d'exceptionLe Petit Robert, 1993 » apparaît en 1789. Le mot « terrorisme » (apparu pour en 1794) est fixé pour la première fois dans le supplément de 1798 au Dictionnaire de l'Académie française pour désigner une réalité nouvelle créée par la Révolution, de même que ses dériv
Terreur

Le mot « terreur », dans le sens de « peur collective qu'on fait régner dans une population pour briser sa résistance ; régime politique fondé sur cette peur, sur l'emploi des mesures d'exceptionLe Petit Robert, 1993 » apparaît en 1789. Le mot « terrorisme » (apparu pour en 1794) est fixé pour la première fois dans le supplément de 1798 au Dictionnaire de l'Académie française pour désigner une réalité nouvelle créée par la Révolution, de même que ses dérivés « terroriser » (apparu en 1796 dans le sens premier de « frapper de mesures d'exception ») ; « terroristes » (apparu en 1794). Le sens du mot « terrorisme » évolue ensuite, dès le début du 19 siècle, pour désigner désormais une stratégie de contestation violente de l'Etat (par exemple, l'attentat de la rue Saint-Nicaise). De méthode de conservation et de protection de l'Etat, il devient alors l'outil de sa remise en cause. "l'incident 228" à Taiwan. Le terme terreur renvoie à :
- pour l'individu, l'état de peur extrême,
- pour la période de la Révolution française comprise entre juin 1793 et thermidor an II (juillet 1794), la Terreur est une politique radicale qui doit permettre de répondre aux dangers qui menacent la Première République. Voir aussi Maximilien de Robespierre.
- Terreur blanche, terreur royaliste pendant la même période et celle qui suit. Voir aussi Verdets. :Également utilisée pour désigner la contre-révolution russe en 1917-1919
- la Terreur rouge désigne diverses périodes de terreur exercée par des partis communistes, dont la principale est celle de 1918-1920 en Russie, principalement exercée par la Tchéka ;
- pour les mouvements qui se servent de la violence dans des buts politiques, voir terrorisme ;
- Terreur est aussi le nom d'un genre musical. En somme, la terreur peut être considérée comme un phénomène psychosocial, dont la spécificité serait le blocage devant un danger important, menaçant ou un individu, ou une collectivité humaine (voire Radu Clit - La terreur comme « passivation », Topique, 81, p. 137-150, 2002). En tant que phénomène individuel, la terreur n’a pas de rapport privilégié avec le social. Ce rapport a un caractère de nécessité quand elle porte sur de grands groupements humains. En effet, la terreur sociale est typique des dictatures et l’élément central du règne totalitaire (voire Radu Clit - Cadre totalitaire et fonctionnement narcissique, Paris, L’Harmattan, 2001).

Références

Voir aussi

- Équilibre de la terreur de la fin de la Guerre froide.
- Guerre contre le terrorisme pour le concept lancé par les États-Unis après le 11 septembre 2001. da:Terror de:Terror en:Terror es:Terror (desambiguación) id:Teror it:Terrore nl:Terreur pt:Terror sk:Teror
Sujets connexes
Attentat de la rue Saint-Nicaise   Guerre contre le terrorisme   Maximilien de Robespierre   Peur   Politique   Révolution française   Révolution russe   Tchéka   Terreur (Révolution française)   Terreur blanche   Terrorisme   Violence  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^