Dysphagie

Infos
La dysphagie est une sensation de gêne ou de blocage lors de la déglutition induisant un trouble de la traversée de l'hypo-pharynx ou de l'œsophage par des aliments préalablement mastiqués et insalivés. A ne pas confondre avec la boule hystérique qui est une sensation de constriction pharyngée permanente cédant à l'ingestion alimentaire. Deux types de causes possibles :
- Les lésions organiques de l'œsophage : obstacle, rétrécis
Dysphagie

La dysphagie est une sensation de gêne ou de blocage lors de la déglutition induisant un trouble de la traversée de l'hypo-pharynx ou de l'œsophage par des aliments préalablement mastiqués et insalivés. A ne pas confondre avec la boule hystérique qui est une sensation de constriction pharyngée permanente cédant à l'ingestion alimentaire. Deux types de causes possibles :
- Les lésions organiques de l'œsophage : obstacle, rétrécissement...
- Les obstacles fonctionnels liés à un trouble de la motricité : ondes péristaltiques (contractiles) asynchrones, non-relâchement du sphincter œsophagien inférieur... Il faut donc également marquer la différence entre :
- Une dysphagie capricieuse traduisant un trouble moteur : :
- déclenchée par les émotions, l'ingestion de liquides trop chauds ou trop froids :
- plus ressentie pour les liquides que pour les solides : dysphagie paradoxale :
- dont l'évolution est longtemps tolérée par l'organisme et ne provoque pas d'amaigrissement rapide
- Une dysphagie ne se manifestant que pour les aliments solides au début puis évoluant de manière progressive sans rémission vers des aliments de plus en plus liquides, évoquant une lésion organique de l'œsophage.

Causes organiques

- Cancer de l'œsophage
- Conséquence du reflux gastro-œsophagien sur l'œsophage
- Ingestion par accident de produits caustiques
- Mucites buccales
- Sténose après irradiation (radiothérapie)
- Sténose post-infectieuse (tuberculose)
- Syndrome de Plummer-Vinson ou de Kelly-Patterson
- Œsophagite infectieuse (Bactérienne, virale, mycosique : Candida albicans)
- Diverticules
- Corps étranger
- ...

Causes fonctionnelles

- Achalasie ou mégaœsophagie idiopathique : absence de péristaltisme le plus souvent associée à des troubles de la relaxation du sphincter œsophagien inférieur lors de la déglutition.
- Maladie des spasmes diffus de l’œsophage, dysphagie variable, capricieuse souvent modérée avec sensation de gêne et douleurs rétrosternales.
- Sclérodermie oesophagienne (avec maladie de Raynaud)ou une sclérodactylie. Souvent asymptomatique mais fréquemment responsable d’un RGO Diagnostic a la manométrie oesophagienne
- Par atteintes neurologiques ou métaboliques diffuses (Amylose, diabète , maladie de Chagas, lupus érythémateux disséminé, dermatomyosite, myasthénie, atteintes des plexus nerveux oesophagiens, para néoplasique : cancer du poumon, du pancréas, de l’estomac, de la plèvre). ==
Sujets connexes
Achalasie   Amylose   Cancer   Candida albicans   Dermatomyosite   Diabète   Déglutition   Lupus érythémateux disséminé   Maladie de Chagas   Myasthénie   Pharynx   Péristaltisme   Radiothérapie   Reflux gastro-œsophagien   Sclérodermie   Sphincter œsophagien inférieur   Syndrome de Plummer-Vinson   Tuberculose  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^