Collonges-la-Rouge

Infos
--------------------- Vue générale de Collonges-la-Rouge Collonges-la-Rouge est une commune française, située dans le département de la Corrèze et la région Limousin. Les habitants de Collonges-la-Rouge sont des "Collongeois, Collongeoises"
Collonges-la-Rouge

--------------------- Vue générale de Collonges-la-Rouge Collonges-la-Rouge est une commune française, située dans le département de la Corrèze et la région Limousin. Les habitants de Collonges-la-Rouge sont des "Collongeois, Collongeoises"

Héraldique

Armes de la commune : D'azur à la bande d'argent, a l'écu en cœur coticé d'or et de gueules de douze pièces (armes des Vassinhac et de Turenne). Blason voté le 4 mars 1978.

Géographie

Le village fait partie des plus beaux villages de France (c'est ici qu'est née l'idée de créer l'association en 1982), c'est un des sites les plus visités du Limousin. Le village de Collonges est construit tout en grès rouge ; il est connu dès le par un don du comte de Limoges de l'église de la paroisse au monastère de Charroux.

Histoire

right . Les moines de l’abbaye de Charroux en Poitou fondent un prieuré au . Il attire sous sa protection une population de paysans, d’artisans et de commerçants. Autour de ses bâtiments protégés par une enceinte, la communauté prospère. L’accueil des pèlerins en route pour Compostelle via Rocamadour est une source durable de profits. En 1308, le vicomte de Turenne accorde à la ville une charte de franchise. Le droit de juridiction haute, moyenne et basse lui est accordé. Il préside à la naissance de lignées de procureurs, avocats, notaires. L’enclos ne suffit plus à contenir sa population. Naissent alors les barris : le faubourg de la Veyrie à l’est, celui de Hautefort, du Faure, la Guitardie. Après les guerres de religion, la reconstruction du patrimoine de la petite noblesse coïncide avec la montée en puissance de la vicomté. C’est à cette époque que s’élèvent les nobles logis des officiers de la vicomté. Après la vente de la vicomté en 1738, puis la Révolution, qui détruit les bâtiments du prieuré, le bourg ne retrouve qu’une prospérité éphémère au début du . Collonges perd peu à peu ses habitants, le village se transformant en carrière de pierres. Au début du , quelques Collongeois créèrent l’association des Amis de Collonges permettant le classement du site tout entier en 1942.

Administration

Démographie

Lieux et monuments

-L'église Saint-Pierre, datant du , avec son clocher roman à galbes (l'un des plus anciens du Limousin), fut fortifiée lors des guerres de Religion au . Ce qui frappe surtout, c'est son portail orné d'un tympan en pierre blanche (alors que toute la ville est rouge). Il représente l'ascension du Christ. Celui-ci domine sa mère et les 11 apôtres ; il a été sculpté au . Il fut caché pendant les guerres de religion, et remis en place seulement en 1923. Tympan du portail de l'église Clocher de l'église Saint-Pierre Portail de l'église Saint-Pierre
- La maison de la Sirène (Siège des Amis de Collonges) : un des bâtiments les plus remarquables, elle fut la propriété de Henry de Jouvenel, un des maris de l'écrivain Colette.
- Le château de Vassinhac et , dont les propriétaires furent gouverneurs et capitaines du château de Turenne.
- Le château du Friac ou de Beaurival .
- Le château de la Benge .
- Le castel Maussac.
- Le château du Breuil.
- Le château du Martret.
- Le château de Beauverie. Image:Collonges_la_Rouge_rue.JPG|Une rue à Collonges-la-Rouge Image:Collonges-la-Rouge rue.JPG|Une rue à Collonges-la-Rouge Image:Collonges-la-Rouge tourelles.JPG|Tourelles Image:Collonges-la-Rouge place.JPG|Place de Collonges-la-Rouge Image:Collonges-la-Rouge Porche.JPG|Vue de l'église sous un porche Image:Collonges-la-Rouge Castel de Vassinhac.JPG|Castel de Vassinhac Image:Collonges-la-Rouge Castel de Vassinhac 2.JPG|Castel de Vassinhac Image:Collonges-la-Rouge Castel et église.JPG|Castel de Vassinhac et église Image:Collonges-la-Rouge vue arrière de l'église.JPG|Vue arrière de l'église

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles de Wikipédia

- Communes de la Corrèze
- Liste de monuments aux morts français surmontés d'un coq ===
Sujets connexes
Arrondissement de Brive-la-Gaillarde   Canton de Meyssac   Capitaine   Charles Ceyrac   Charroux (Vienne)   Château du Breuil   Colette   Communauté de communes des Villages du Midi Corrézien   Commune française   Communes de la Corrèze   Corrèze (département)   Département français   Gentilé   Gouverneur   Grès (géologie)   Guerres de religion (France)   Henry de Jouvenel   Jésus de Nazareth   Latin   Les plus beaux villages de France   Limousin   Liste de monuments aux morts français surmontés d'un coq   Monastère   Paroisse   Parti socialiste (France)   Prieuré   Rocamadour   Région française   Révolution française   Saint-Jacques-de-Compostelle   Turenne (Corrèze)   Tympan (architecture)   Vicomté  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^