Lens (Pas-de-Calais)

Infos
Lens est une commune française, située dans le département du Pas-de-Calais et la région Nord-Pas-de-Calais. Ses habitants sont appelés les Lensois. La mairie de Lens
Lens (Pas-de-Calais)

Lens est une commune française, située dans le département du Pas-de-Calais et la région Nord-Pas-de-Calais. Ses habitants sont appelés les Lensois. La mairie de Lens

Géographie

Lens est située sur le canal de la Deûle, autrement dit la rivière Souchez. Capitale de la Gohelle, elle compte 36 000 habitants. Elle fait partie de la communauté d'agglomération de Lens-Liévin (Communaupole) qui regroupe 36 communes, soit 250 000 habitants. La ville se situe à 200 km au nord de Paris, 40 km au sud de Lille, 15 km à l'ouest de Douai, 20 km au nord d'Arras (sa préfecture). Elle est desservie par la ligne TGV-Nord (à 1h10 de Paris).

Démographie

Secteur est (Béthune, Lens, Hénin-Beaumont)

Économie

Lens est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie de l'arrondissement de Lens. L'agglomération dispose d'un aérodrome situé à Lens-Bénifontaine.

Histoire

Fondation

Des pièces de monnaie, datant de l'époque mérovingienne, attestent l'existence de Lenna Cas(trum). Si le deuxième mot signifie simplement que la cité était fortifiée, le premier est en revanche plus mystérieux : certains chercheurs pensent qu'il vient de onna (mot gaulois), signifiant fleuve, source. On a donc Lenna Cas, qui serait la forteresse des sources.

La période espagnole

Lors de l'essor de l'Espagne en Europe au , Lens fait partie des Pays-Bas espagnols. Il faudra attendre le Grand Condé et la bataille de Lens, le 20 août 1648 pour avoir le début du déclin espagnol dans la région. Cette bataille a permis à Mazarin de signer le traité de Westphalie, mettant fin à la guerre de Quatre-Vingts Ans. L'Artois étant rendu à la France lors du traité de paix des Pyrénées dix ans plus tard le 7 novembre 1659.

La découverte du charbon

Des industriels lillois, MM. Casteleyn, Tilloy et Scrive découvrent du charbon à 151 mètres de profondeur dans le bois de Lens lors de sondages en 1849. Le décret du 15 janvier 1853 attribue à la Compagnie de Lens une concession de 6, 051 ha.

La Première Guerre mondiale

La ville de Lens a énormément souffert de la Première Guerre mondiale, en effet, dès octobre 1914, elle connut les horreurs de l'invasion puis jusqu'en 1918, l'occupation. Elle fut durant cette période très largement détruite, sa population ayant même diminué de moitié à la fin de celle-ci.

L'extraction du charbon

Lens dut subir aussi les dégâts de la guerre de 1939-1945. Puis ce fut la nationalisation des anciennes compagnies houillères. L'extraction du charbon permis alors à la région et en particulier à Lens de s'accroître peu à peu pour atteindre en 1962, 42 733 habitants. La conurbation minière de Lens regroupe plusieurs communes : Liévin, Carvin, Hénin-Beaumont. C'est son bassin houiller qui a permis à Lens de devenir une cité industrielle orientée vers la carbochimie (Mazingarbe, Drocourt, Vendin-le-Vieil) et la métallurgie (chaudronnerie, tréfilerie). La Maison syndicale (2005) Deux bâtiments figurent à l'inventaire des monuments historiques, la gare (en forme de locomotive) et la Maison syndicale. voir : Houillères du Nord-Pas-de-Calais

La reconversion

Le recul de l'extraction du charbon, dans les années soixante, puis l'arrêt de l'extraction, en 1990, a entraîné une grave crise de reconversion. Depuis, la ville a diversifié ses activités industrielles autour de l'industrie textile, de la métallurgie, de la construction automobile et de l'industrie alimentaire, ainsi qu'autour des fonctions tertiaires et administratives (sous-préfecture depuis 1962, université d'Artois).

Lieux et monuments

Image:Lens-eglise.jpg| L'église Saint-Léger de Lens Image:Lens-ruepietonne.jpg| La rue de Paris dite 'Rue piétonne' Image:Lens-Benifontaine-Meeting-2007-09-03.jpg|L'aérodrome de Lens-Bénifontaine

Ville universitaire

L'université d'Artois, dans les anciens Grands bureaux des Houillères Ancienne capitale du bassin minier houiller du Pas-de-Calais, Lens est aujourd'hui une ville universitaire. On y trouve le pôle science, technologie et tertiaire de l'université d'Artois, une école d'ingénieurs, l'Institut de génie informatique et industriel (IG2I) et plusieurs IUT. La faculté Jean-Perrin, installée dans les anciens bureaux des mines de Lens depuis le début des années 1990, est le pôle scientifique de l'université d'Artois. On y étudie la biologie, la biochimie, la physique, la chimie, les mathématiques et l'informatique.

Ville culturelle

Le Louvre-Lens

Le 29 novembre 2004, lors d'une visite à Lens, le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a annoncé que l'ancienne cité minière avait été choisie pour recevoir l'antenne décentralisée du musée du Louvre. À l'horizon 2010, un nouveau bâtiment de 18 000 m² sera édifié sur le site de l'ancienne fosse 9/9bis. Il recevra, en alternance avec le musée parisien 500 à 600 œuvres majeures ainsi que des expositions temporaires. Différents espaces pédagogiques seront également construits.

Ville de football

Les "sang et or"

Outre ses activités économiques, Lens bénéficie du rayonnement national de son fameux club de football, le Racing club de Lens, les "sang et or", véritable pôle culturel et sportif de la ville, symbole actif de la mémoire des houillères et de certaines valeurs chères à la ville de Lens et au bassin minier de la région Nord-Pas-de-Calais. L'équipe fut championne de France de football en 1998, vainqueur de la Coupe de la Ligue en 1999, demi-finaliste de la Coupe UEFA en 2000, vainqueur de la coupe Intertoto en 2005 et régulièrement présente sur la scène footballistique européenne.

Le stade Félix-Bollaert

La ville de Lens dispose de multiples équipements sportifs dont le stade Félix-Bollaert. En plus d'être situé en plein cœur de la ville, il est bâti sur le modèle des stades anglais, ce qui en fait une véritable enceinte de football indissociable de la vie des Lensois. Il est à l'image et à la mesure de la passion que les Lensois et la population régionale éprouvent pour le Racing club de Lens. D’importance régionale, il a une capacité supérieure à la population totale de la ville (affluence record de 48 912 spectateurs en 1992, avant sa mise aux normes internationales qui a ramené sa capacité à 42 000 places). Lens est la plus petite ville à avoir accueilli une coupe du monde de football (en 1998) et une coupe du monde de rugby (en 1999). D'ailleurs en 2007, la ville et le Stade ont accueilli une nouvelle fois la Coupe du Monde de Rugby organisée par la France.

Personnalités liées à la commune

Naissance

-José Beyaert, coureur cycliste, le 1925.
-Christophe Salengro, acteur, le 9 août 1953.
-André Hornez, auteur-parolier, opérettes, nombreux succès de Ray Ventura 1905
- Auguste Béhal, Professeur de chimie organique, ancien président de l'académie des Sciences, membres de l'Académie de médecine.
- Amand Valeur, Professeur de chimie Membre de l'Académie de Pharmacie.
- Raymond Delaby, Professeur de chimie, Membre de l'Académie de Pharmacie.

Décès

-Jean de Gassion, maréchal de France, en 1647.
-Émile Basly, syndicaliste puis maire de la ville, le 11 février 1928.
-Maurice Garin, premier vainqueur du Tour de France, le 19 février 1957.

Les maires successifs

- Jean-Paul, marquis d'Alciaté (nommé par le roi) 1789-1791
- Antoine de Cardevac, chanoine de la Collégiale 1791 (du 15 janvier au 30 mai)
- Charles Marcadet 1791 (du 13 juin au 18 novembre)
- Marie-Gabriel Roussel 1792
- Albert Grard 1794 (du 4 janvier au 22 juin)
- Guislain Decrombecque (père) 1794 (du 22 juin au 3 septembre)
- CharlesDelalleau 1793-1794 (du 3 septembre au 7 décembre)
- Joseph Delabre 1794-1797
- Charles Bauduin 1797-1798 (du 21 novembre au 21 février)
- Florent Marre (père) 1798-1800 (du 21 février 1798 à aout 1800)
- Eustache Canfin 1805-1808 (du 9 mars 1805 à janvier 1808)
- Prosper Leroy 1808-1815 (10 août)
- Pierre-Philippe Lebrun 1815-1816 (janvier)
- Leclecq 1816-1832 (septembre)
- Pierre-Philippe Lebrun 1832 (avant mai)
- Jean Baptiste Carlier 1835-1837 (mars)
- Pierre Baudry 1837-1846 (10 septembre)
- Guislain Decrombecque 1846-1865 (29 septembre)
- Philippe Testu 1865-1868 (septembre)
- Henri Spriet 1868-1871 (juin)
- Jean-Baptiste Griselle 1871-1874 (février)
- Paul Cayet 1874-1876 (16 février)
- Alphonse Caille 1876-1877 (septembre)
- Bernard Grard 1877-1880 (depuis mai par intérim, nommé en août)
- Eugène Bar 1880-1884 (4 janvier)
- Charles Poirier 1884-1885 (mai)
- Auguste Frémicourt-Douchet 1885-1892
- Alfred Wagon 1892-1896 (depuis août par intérim, nommé en octobre)
- Eugène Courtin 1886-1900 (mai)
- Émile Basly 1900-1928
- Alfred Maës 1928-1941
- Marcel Hanotel 1941-1944
- Paul Sion 1944-1945
- Auguste Lecœur 1945-1947
- Ernest Schaffner 1947-1966
- André Delelis 1966-1998
- Guy Delcourt 1998-

Voir aussi

- Bataille de Lens
- Communes du Pas-de-Calais ==
Sujets connexes
André Delelis   André Hornez   Arras   Arrondissement de Lens   Artois   Auguste Lecœur   Bataille de Lens   Bénifontaine   Canton de Lens-Est   Canton de Lens-Nord-Est   Canton de Lens-Nord-Ouest   Carvin   Championnat de France de football   Christophe Salengro   Communaupole de Lens-Liévin   Communauté d'agglomération   Commune française   Communes du Pas-de-Calais   Coupe du monde de rugby à XV   Cyclisme sur route   Deûle   Douai   Drocourt   Ernest Schaffner   Football   France   Gentilé   Gohelle   Guerre de Quatre-Vingts Ans   Guy Delcourt (homme politique)   Houille   Hénin-Beaumont   Institut universitaire de technologie   Jean-Pierre Raffarin   Jean de Gassion   José Beyaert   Lille   Liévin   Louvre-Lens   Léger d'Autun   Maurice Garin   Mazingarbe   Mine (gisement)   Mines en France   Monument historique (France)   Musée du Louvre   Nord-Pas-de-Calais   Paris   Pas-de-Calais   Pays-Bas espagnols   Premier ministre   Première Guerre mondiale   Ray Ventura   Souchez   Stade Félix-Bollaert   TGV   Université d'Artois   Vendin-le-Vieil  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^