Métallurgie

Infos
La métallurgie est la science des matériaux qui étudie les métaux, leurs élaborations, leurs propriétés, leurs traitements. Par extension, elle désigne l'industrie de la fabrication des métaux et des alliages, qui repose sur la maîtrise de cette science.
Métallurgie

La métallurgie est la science des matériaux qui étudie les métaux, leurs élaborations, leurs propriétés, leurs traitements. Par extension, elle désigne l'industrie de la fabrication des métaux et des alliages, qui repose sur la maîtrise de cette science.

Histoire

L'histoire de la métallurgie est étudiée par l'archéométallurgie. Le premier métal travaillé fut le cuivre. En fait, le cuivre n'était alors considéré que comme un type de bronze. En effet, le mot "cuivre" signifie étymologiquement "bronze de Chypre" de l'endroit où furent créées les premières carrières de cuivre dans l'antiquité et la fin de la préhistoire. Les hommes commencèrent probablement par travailler le cuivre natif (c'est-à-dire présent naturellement sous forme métallique) par martelage, et ils s'aperçurent sans doute qu'il était plus facile de le travailler lorsqu'il était chauffé (phénomène de recuit : élimination des dislocations par la restructuration et éventuellement recristallisation). Puis, en chauffant de plus en plus, ils s'aperçurent qu'il fondait et que l'on pouvait donc le mouler. Ceci constitua l'Âge du cuivre, vers -4000. Le premier alliage fut le bronze (alliage de cuivre et d'étain). L'Âge du bronze s'étendit d'environ -2500 à -1000 bien que l'on pensait alors que le cuivre était un type de bronze. Le cuivre natif étant rare, ils travaillèrent avec des minerais de plus en plus pauvres en cuivre natif, et ils s'aperçurent probablement que le fait de faire chauffer des minerais permettait non seulement d'extraire le cuivre par fusion, mais aussi de « transformer » le minerai en métal (réduction) ; c'est sans doute ainsi que sont nés les bas fourneaux, vers -1200. Vers -1000 commença l'Âge du fer. Le fer fondant à beaucoup plus haute température que le cuivre (1535 °C contre 1084 °C), la réduction du minerai dans les bas fourneaux était imparfaite et donnait naissance à un bloc d'aspect spongieux (le massiot ou la loupe) que l'on martelait pour le débarrasser de ses impuretés. Les premiers à utiliser le fer furent les Hittites. Travail du métal en 1568, Allemagne Dans toute la suite de l'antiquité seuls quelques métaux furent utilisés et pour certains seulement travaillés. Étaient connus l'or, le mercure, le plomb, l'argent, le cuivre et l'étain. Il faudra attendre 1750 et la découverte du bismuth pour voir la découverte d'un nouveau métal et 1735 pour le cobalt, premier métal vraiment utilisé. L'utilisation de moulins à eau pour assurer le soufflage permit d'atteindre de plus hautes températures. C'est ainsi que vers 1450 en Europe on réalisa la première coulée de fonte avec un haut-fourneau. Mais la sidérurgie connaît son plus fort développement à la fin du , ce qui permit la révolution industrielle. La production en masse d'acier permit la réalisation de machines à vapeur et donc le pompage des eaux dans les mines. De nos jours, de nombreuses recherches se font sur les traitements appliqués aux métaux plus que sur la préparation de ceux-ci notamment sans passer par des hauts-fourneaux. Par exemple, d'un point de vue biomédical, le titane est biotoléré. Des traitements chimiques ou physiques tels le sablage permettent de le rendre biocompatible et font de lui le métal référence pour les prothèses osseuses.

Organisation de l'industrie

Les activités

La métallurgie recouvre un éventail d'activités industrielles :
- Extraction du minerai et première transformation (minéralurgie)
- Recyclage des métaux
- Fonderie (hauts-fourneaux et affinage)
- Fabrication de produit brut par les laminoirs.
- Transformation des produits bruts en produits semis-finis.
- Fabrication de matériel et de produits finis pour l'industrie, le bâtiment et le transport.

Trois spécialités

L'industrie de la métallurgie s'est organisée en trois principales spécialités. Chacune des trois demande une spécialisation différente des deux autres. Il y a, d'une part, la métallurgie du fer et, d'autre part, celle des métaux non ferreux, qui se divisent en métaux précieux, tel que l'or, et non précieux, tel que l'aluminium :
- la production d'acier
- la production des métaux non ferreux et non précieux
- la production des métaux précieux (donc non ferreux) ==
Sujets connexes
Acier   Affinage   Alliage   Aluminium   Archéométallurgie   Bas fourneau   Bismuth   Bronze   Brut   Cobalt   Corrosion   Cristallite   Cristallographie   Cuivre   Dislocation   Ductilité   Europe   Fonderie   Fonte (métallurgie)   Hittites   IVe millénaire av. J.-C.   Industrie   Machine à vapeur   Mercure (chimie)   Mine (gisement)   Minerai   Minéralurgie   Mécanique des milieux continus   Métal   Métallurgie des poudres   Or   Plomb   Production d'acier   Production des métaux non ferreux   Recristallisation   Recuit   Recyclage   Restructuration   Réduction   Révolution industrielle   Science des matériaux   Sidérurgie   Soudage   Titane   Transport   XIe siècle av. J.-C.   XXVIe siècle av. J.-C.  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^