Température

Infos
Gelée matinale en hiver, sur un tronc d'arbre. Cette nuit là, la température est inévitablement passée en dessous de 0°C. Savoie (France). La température d'un système est une fonction croissante du degré d'agitation thermique des particules, c'est-à-dire de son énergie thermique. Elle est définie par l'équilibre de transfert de chaleur avec d'autres systèmes. Par exemple, quand l'agitation est faible, l'objet est froid au toucher. Cette sensation est due à
Température

Gelée matinale en hiver, sur un tronc d'arbre. Cette nuit là, la température est inévitablement passée en dessous de 0°C. Savoie (France). La température d'un système est une fonction croissante du degré d'agitation thermique des particules, c'est-à-dire de son énergie thermique. Elle est définie par l'équilibre de transfert de chaleur avec d'autres systèmes. Par exemple, quand l'agitation est faible, l'objet est froid au toucher. Cette sensation est due à un transfert de chaleur des doigts vers l'objet. Elle se mesure au moyen d'un thermomètre et est étudiée par la thermométrie. Le rapport entre la quantité d'énergie thermique et la température est appelée la chaleur massique.

Origine physique

Les particules qui composent un système matériel (molécules ou atomes) ne sont jamais au repos. Elles sont en vibration permanente et possèdent donc une certaine énergie cinétique. La température mesure indirectement par contact le degré d'agitation microscopique des particules. Par ailleurs, un espace vide de matière mais dans lequel de la lumièreDans le jargon physique on l'appelle rayonnement électromagnétique qui est constitué de particules appelées photons. se propage contient lui aussi de l'énergie. Dans de bonnes conditionsLorsque le rayonnement est en état d'équilibre thermodynamique., on peut associer une température à ce rayonnement qui mesure l'énergie moyenne des particules qui le constituent. Un exemple important de rayonnement thermique est celui du corps noir dont un exemple spectaculaire observé dans la nature est le fond diffus cosmologique. Lorsqu'on met deux corps en contact, ils échangent spontanément de l'énergie thermique : l'un des deux corps a des particules qui ont plus d'énergie cinétique, en les mettant en contact, les chocs entre particules font que cette énergie cinétique microscopique se transmet d'un corps à l'autre. C'est ce transfert d'énergie qui, en sciences physiques, est appelé chaleur. Ces transferts d'énergie mènent spontanément à un état d'équilibre thermique où les deux corps en présence ont la même température. La température ambiante est la température de l'environnement, c'est-à-dire tout l'univers sauf le système considéré. Néanmoins, en pratique, dans les domaines de la physique et de la chimie, il est courant de parler température ambiante pour une température courante, moyenne. Par exemple, on dit « l'eau est liquide à la température ambiante ». Mais cette dénomination n'est pas très formalisée et la valeur de la température ambiante est rarement précisée (le plus souvent évaluée de manière commune à 25°C).

Température thermodynamique

Le fait est que tous corps en contact ayant des températures différentes échangent de l'énergie de manière à atteindre un état d'équilibre pour lequel les températures finales sont identiques. C'est l'équilibre thermique. Il suffit donc de connaître et de savoir quantifier parfaitement l'état thermique d'une classe de corps physique particulière pour étendre la définition de température à tous les objets physiques. C'est ce qui est fait avec la notion de gaz parfait: pour un gaz parfait, la température (dans ce cas appelée cinétique) est proportionnelle à l'énergie cinétique moyenne des particules ou encore à l'énergie interne du gaz. On peut alors définir la température thermodynamique d'un corps comme étant celle qu'il acquiert lorsqu'il est en contact et en équilibre thermique avec un gaz parfait. C'est le principe de thermométrie. De manière plus mathématique et formelle, la température thermodynamique est reliée à la notion d'entropie. On peut ainsi définir pour un système thermodynamique soumis uniquement aux forces de pression : T = \left(\frac\partial U\partial S\right)_V

Unité et échelles de mesure

L'unité légale de température dans le système international est le kelvin de symbole K (noter l'absence du symbole ° car ce n'est pas une échelle de mesure). Il existe d'autres systèmes de mesures antérieurs et toujours utilisés : les échelles Celsius centigrade, Fahrenheit et Rankine. ; le Kelvin : il est défini à partir du point triple de l'eau : un kelvin est égal à 1/273, 16 fois la température du point triple de l'eau . Le zéro absolu, correspondrait à la limite à une absence totale d'agitation microscopique et à une température de -273, 15 °C ; mais on ne peut jamais l'atteindre (Penser que l'entité physique est plutôt 1/T , et on ne peut jamais atteindre l'infini). Cette unité permet de définir une échelle absolue des températures. ; le Celsius : c'est le kelvin auquel on retire 273, 15 K . Son unité est le °C. Elle est une simple translation de l'échelle absolue (voir ci-après). Le point triple de l'eau y a donc pour valeur 0, 01°C. ; les échelles centigrades : l'échelle de mesure est telle que 0 et 100 sont fixés. Elle est appelée centigrade car les deux points de référence sont distants de 100°. Entre les deux, c'est la dilatation du mercure qui définit l'échelle. :Par exemple dans l'échelle centigrade de Celsius, le zéro correspond à la température de la glace fondante et 100 degrés centigrades correspond à la température d'ébullition de l'eau sous une pression de 1 atmosphère. Ce serait Linné qui aurait inversé l'échelle. ; l'échelle Fahrenheit : son symbole est °F. Elle attribue une plage de 180°F entre la température de solidification de l'eau et sa température d'ébullition. On la déduit de l'échelle Celsius par une fonction affine (voir ci-après). Elle fixe le point de solidification de l'eau à 32 °F et le point d'ébullition à 212 °F. ; l'échelle Rankine : c'est une simple homothétie de l'échelle absolue avec un facteur 9/5 (voir ci-après).

Conversion

On peut établir des correspondances entre ces trois échelles: Formules de conversion générales: Celsius\Longleftrightarrowkelvin\Longleftrightarrow Fahrenheit : \frac = \frac = \frac \, Celsius\LongleftrightarrowRéaumur \LongleftrightarrowRankine : \frac = \frac = \frac \, kelvin\Longleftrightarrowdegré celsius: T_ = T_ - 273, 15 \, T_ = T_ + 273, 15 \, kelvin\Longleftrightarrowdegré fahrenheit: T_ = \frac \cdot T_ - 459, 67 T_ = \frac \cdot (T_ + 459, 67) degré celsius\Longleftrightarrowdegré fahrenheit: T_ = 32 + \frac \cdot T_ T_ = \frac \cdot (T_ - 32)

Comparaison des échelles de température

Autres domaines

Dans le domaine de la météorologie, la température s'écrit et on parle de T° éolien, pour exprimer la température ressentie sous l'effet du vent, aussi connue sous température subjective, impression de chaud ou froid, ou encore température au vent, voir en détail le refroidissement éolien. La température sèche correspond à la température classique donné par un thermomètre mais protégé de l'humidité et des radiations. Sur un diagramme de l'air humide, la courbe de température constante est une droite verticale. On mesure la température humide avec un thermomètre sur lequel de l'eau s'évapore. On utilise généralement de la mousse mouillée que l'on ventile. La température humide est toujours inférieure à la température sèche ; elles sont d'autant plus égales que l'humidité relative est proche de 100%.L'illustration pratique de ces mesures sont faites par exemple dans un psychromètre Pescara En médecine on mesure la température corporelle. Pour les corps (entité) composés de plusieurs phases (Ex : de l'air humide : liquide dans un gaz) on parle de gradient adiabatique.

Notes et références

Voir aussi

- Records de température
- Température virtuelle
- Température potentielle
- Température effective (du corps noir)
- Température de couleur
- Température de brillance (ou de bruit)
- Point de rosée
- Température du thermomètre mouillé
- Thermoscope Catégorie:Thermodynamique Catégorie:Concept fondamental de la physique Catégorie:Grandeur physique Catégorie:Données et variables météorologiques ar:درجة الحرارة ast:Temperatura bg:Температура bs:Temperatura ca:Temperatura cs:Teplota da:Temperatur de:Temperatur el:Θερμοκρασία en:Temperature eo:Temperaturo es:Temperatura et:Temperatuur eu:Tenperatura fa:دما fi:Lämpötila gl:Temperatura he:טמפרטורה hi:तापमान hr:Temperatura hu:Hőmérséklet id:Suhu io:Temperaturo is:Hiti it:Temperatura ja:温度 ko:온도 la:Temperatura lb:Temperatur lt:Temperatūra lv:Temperatūra mk:Температура ms:Suhu nds-nl:Temperetuur nl:Temperatuur nn:Temperatur no:Temperatur pl:Temperatura pt:Temperatura ro:Temperatură ru:Температура sh:Temperatura simple:Temperature sk:Teplota sl:Temperatura sr:Температура sv:Temperatur ta:வெப்பநிலை th:อุณหภูมิ uk:Температура vi:Nhiệt độ yi:טעמפארטור zh:温度
Sujets connexes
Air   Air humide   Atome   Chaleur   Chaleur massique   Chimie   Christian de Pescara   Corps (entité)   Corps noir   Degré Celsius   Degré centigrade   Entropie   Fahrenheit   Fond diffus cosmologique   Gaz   Gaz parfait   Hiver   Humidité relative   Kelvin   Liquide   Lumière   Matière   Molécule   Météorologie   Nuit   Photon   Physique   Point de rosée   Point triple   Rayonnement électromagnétique   Records de température   Refroidissement éolien   Savoie   Système thermodynamique   Température corporelle   Température de couleur   Température du thermomètre mouillé   Température potentielle   Température virtuelle   Thermomètre   Thermométrie   Thermoscope   Zéro absolu  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^