Maurice de Saxe (1696-1750)

Infos
Maurice de Saxe Maurice de Saxe (28 octobre 1696, Goslar, Saxe–30 novembre 1750, Chambord), condottiere, maréchal général de France. Il naquit à Goslar, dans le Harz, fils adultérin de Marie-Aurore, comtesse de Königsmark, et de l'électeur de Saxe, Frédéric-Auguste I. Il est alors baptisé Hermann Moritz et immédiatement appelé « comte de Saxe », ou « comte de la Raute » (ce titre disparaît dès 1710).
Maurice de Saxe (1696-1750)

Maurice de Saxe Maurice de Saxe (28 octobre 1696, Goslar, Saxe–30 novembre 1750, Chambord), condottiere, maréchal général de France. Il naquit à Goslar, dans le Harz, fils adultérin de Marie-Aurore, comtesse de Königsmark, et de l'électeur de Saxe, Frédéric-Auguste I. Il est alors baptisé Hermann Moritz et immédiatement appelé « comte de Saxe », ou « comte de la Raute » (ce titre disparaît dès 1710).

Les années de formation

Il passe à Hambourg sa première année, avant d'être présenté en 1698 à son père, devenu Auguste II de Pologne. Il est ensuite élevé à Berlin puis à Utrecht et La Haye. Il reçoit une éducation très mince, très tôt tournée vers la chose militaire : en 1709, il est confié au comte de Schulenburg, chargé de lui apprendre le métier des armes. La même année, il assiste à la campagne de Flandre comme enseigne dans le régiment de la Reine, sous les ordres de Frédéric de Württemberg. Il ne participe pourtant pas aux combats. En 1711, il est reconnu par son père. Il reçoit officiellement le titre de comte de Saxe, et son premier régiment, le Cuirassiers de Beust. Le 20 décembre 1712, il participe à sa première bataille, à Gadebusch, contre les Suédois menés par Magnus Stenbock. Son régiment subit de lourdes pertes, et son camp se voit infliger une sévère défaite. Le jeune colonel y apprend les bénéfices de la discipline de la troupe. Son régiment s'étant livré à des désordres lors de la retraite, il se voit contraint de marcher quatre jours en queue d'armée, avec les valets. Cette punition le marquera profondément en inspirera ses principes de subordination : le chef ne doît connaître que ses immédiats subordonnés, qui eux-mêmes font de même, jusqu'aux sergents. Par ailleurs, Maurice témoigne déjà d'un penchant marqué pour les plaisirs et la dissipation. Dans l'espoir de l'assagir, son père le marie à Johanna-Victoria de Löben, riche héritière de petite noblesse saxonne, âgée de 15 ans. En 1716, la paix avec la Suède amène la dissolution de nombre de régiments, dont celui de Maurice. Celui-ci refuse d'être réformé et se plaint à son père, qui doit le menacer de l'enfermer à Königstein, qui faisait office de prison d'État. Maurice doit alors se retirer sur ses terres. En 1721, il demande et obtient la séparation d'avec sa femme. La même année, son père, qui le trouve trop remuant, l'envoie chercher du service en France.

Duc de Courlande

Les armes de Maurice de Saxe Dès son arrivée en mai, Maurice reçoit le brevet de maréchal de camp. Il achète le régiment de Sparre-Infanterie, qui manque de le ruiner, et qu'il rebaptise Saxe-Infanterie. Très vite, il s'en lasse, et en 1725, il part pour Varsovie, avec comme objectif la couronne ducale de Courlande. Ce faisant, il entre en conflit direct avec les intérêts polonais, et donc son père. Le 26 juin 1726, avec l'appui d'Anna Ivanovna (future Anne Iere de Russie), la duchesse douairière, il est élu duc de Courlande et de Sémigalle par la Diète de Mittau. Aussitôt, la Diète polonaise refuse de reconnaître le nouveau duc. En novembre, Auguste II proclame le rattachement de la Courlande à la Pologne. La guerre de succession de Courlande commence. La situation est confuse. La Diète courlandaise refuse ensuite à Maurice l'institution d'une armée permanente. Le nouveau duc perd également l'appui d'Anna Ivanovna, ulcérée d'avoir été trompée pour une chambrière, alors qu'ils sont fiancés. Enfin, Catherine Ire de Russie meurt, laissant sur le trône son beaux-petits-fils Pierre, âgé de 12 ans et régenté par Alexandre Menchikov. Celui-ci, se prétendant gentilhomme polonais, décide de régler la situation courlandaise. Maurice est chassé par des troupes russes beaucoup trop nombreuses. En 1727, il rentre à Paris.

Au service de la France

Il traverse ensuite une période difficile : il perd sa mère, sa fidèle maîtresse, la comédienne Adrienne Lecouvreur, puis son père. De plus, la Cour l'a oublié pendant son aventure de Courlande. Maurice se consacre alors à la rédaction un ouvrage sur la guerre et la tactique. Il l'intitule Les Rêveries. Il s'inspire de la lecture du Commentaire sur Polybe du chevalier de Folard, Polybe lui-même, les traités du marquis de Puységur, La Science du chef d'armée, d'Onosandre et Abrégé des questions militaires de Végèce. L'œuvre du comte de Saxe comprend deux parties « Les parties de détail » et « Les parties sublimes ». Dans la première partie, Maurice expose les questions d'intendance : le recrutement, l'uniforme, la nourriture, la discipline, etc. Guerre de Succession de Pologne Cette guerre lui donne une occasion de reparaître sur le devant de la scène. Stanislas Leszczyński se porte candidat et est élu le 12 septembre 1733. Cependant, le 5 octobre, des opposants élisent de leur côté l'électeur de Saxe, Frédéric-Auguste, demi-frère de Maurice. C'est le conflit. Maurice choisit de maintenir son allégeance au roi de France. Il intègre l'armée du Nord-Est, menée par Berwick. Rapidement, il s'illustre par plusieurs coups d'éclat, et se lie au duc de Noailles. Le 1734, il est promu lieutenant général. La guerre s'enlise cependant, du fait du manque d'audace des vieux maréchaux français. En 1735, une paix est signée. Frédéric-Auguste est confirmé sur le trône, sous le nom d'Auguste III, tandis que Leszczynski reçoit le duché de Lorraine. Guerre de succession d'Autriche En 1740, Frédéric-Guillaume Ier de Prusse et l'Empereur Charles VI trouvent la mort. Ces deux décès bouleversent l'équilibre des puissances en Europe. La Pragmatique Sanction, prévoyant l'accession au trône impérial de Marie-Thérèse, fille du feu empereur. En décembre, Frédéric II de Prusse pénètre en Silésie, entraînant ainsi la France dans la guerre, par le jeu de l'alliance bavaroise. Maurice se retrouve bien embarrassé par la nouvelle situation. Farouchement pro-saxon au début de la guerre, il court le risque de se battre contre les armées de son demi-frère. Il le presse vivement de s'allier au camp franco-prussien, et emporte finalement la décision du roi de Pologne. En août 1741, Maurice traverse le Rhin à la tête d'une division de cavalerie. C'est le début de la campagne de Bohême. (à compléter) Bataille de Fontenoy Le maréchal de Saxe reste dans l'histoire de France le dernier militaire dont les opérations auront étendu le territoire de la métropole : Napoléon, en effet, après des débuts spectaculaire, la laissera à son départ à peu près dans les frontières où il l'a trouvée, et la Grande Guerre, en reprenant l'Alsace et la Lorraine dans le giron national, ne fera que rendre au pays sa frontière d'avant 1870.

Mausolée

Mausolée du maréchal de Saxe Un mausolée du maréchal de Saxe a été élevé après 1771 dans le chœur du temple Saint-Thomas à Strasbourg. C'est une œuvre de Jean-Baptiste Pigalle.

Descendance

Maurice de Saxe est arrière-grand-père d'Aurore Dupin (1804–1876) dite George Sand : Maurice de Saxe (1696-1750) x (filiation naturelle) Marie Geneviève Rinteau (1730-1775) dite « Mademoiselle de Verrières » │ └──> Marie-Aurore de Saxe (1748-1821) x 1777 (d'abord à Londres, puis réhabilitation de mariage) │ Charles Louis Dupin de Francueil (1716-1780) │ └──> Maurice Dupin (1778-1808) x 1804 Victoire Delaborde (1773-1837) │ └──> Aurore Dupin (1804-1876) dite George Sand Source : Joseph Valynseele et Denis Grando, À la découverte de leurs racines, tome II, 1994, L'Intermédiaire des Chercheurs et Curieux, chapitre « George Sand ». Par ailleurs, Maurice de Saxe était grand-oncle des rois de France Louis XVI, Louis XVIII et Charles X (et cousins issus de germain de son petit-fils Maurice Dupin).

Bibliographie

- Jean-Pierre Bois, Maurice de Saxe, Fayard, 1992 ISBN 2213030073 Saxe, Maurice de Saxe, Maurice de Saxe, Maurice de Saxe, Maurice de Catégorie:Bâtard Saxe, Maurice de Saxe, Maurice de de:Hermann Moritz von Sachsen en:Maurice de Saxe fi:Morits Saksilainen ja:モーリス・ド・サックス ko:모리스 드 삭스 no:Moritz greve av Sachsen pl:Maurycy Saski pt:Maurício de Saxe ru:Мориц, граф Саксонский sv:Moritz, greve av Sachsen wa:Maurice di Sake
Sujets connexes
Adrienne Lecouvreur   Auguste III de Pologne   Auguste II de Pologne   Bataille de Fontenoy   Bavière   Berlin   Catherine Ire de Russie   Chambord (Loir-et-Cher)   Charles Louis Dupin de Francueil   Charles VI du Saint-Empire   Charles X de France   Duché de Courlande   Duché de Saxe   Flandre   France   Frédéric-Guillaume Ier de Prusse   Frédéric II de Prusse   Gadebusch   George Sand   Goslar   Guerre de Succession de Pologne   Hambourg   Harz   Jean-Baptiste Pigalle   Jean-Charles de Folard   La Haye   Louis XVIII de France   Louis XVI de France   Marie-Aurore de Saxe   Marie-Thérèse Ire de Hongrie   Pierre II de Russie   Polybe (historien)   Pragmatique Sanction   Rhin   Silésie   Stanislas Leszczyński   Tactique   Utrecht   Varsovie   Végèce  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^