Observatoire de Nice

Infos
L'Observatoire de Nice est comme son nom l'indique situé à Nice en France. Il est placé sur le Mont Gros. Le coût de la construction fut entièrement pris en charge par le banquier et philanthrope Raphaël-Louis Bischoffsheim. L'architecte Charles Garnier conçu les 15 bâtiments d'origine. Il réalisa la base de la grande coupole, l'ingénieur Gustave Eiffel réalisa la coupole abritant la lunette principale.
Observatoire de Nice

L'Observatoire de Nice est comme son nom l'indique situé à Nice en France. Il est placé sur le Mont Gros. Le coût de la construction fut entièrement pris en charge par le banquier et philanthrope Raphaël-Louis Bischoffsheim. L'architecte Charles Garnier conçu les 15 bâtiments d'origine. Il réalisa la base de la grande coupole, l'ingénieur Gustave Eiffel réalisa la coupole abritant la lunette principale.

Histoire

Les premières études pour la construction de l'observatoire commencèrent en 1878. En 1988, l'observatoire de Nice a fusionné avec le Centre de recherches en géodynamique et astrométrie (CERGA) pour former l'observatoire de la Côte d'Azur.

Principal instrument

Grande lunette de l'Observatoire de Nice L'instrument principal de l'Observatoire de Nice est la lunette astronomique de 76 cm. Elle fut pour la première fois opérationnelle en 1888 et était, à l'époque, la plus grande lunette du monde. Elle fut détrônée par la lunette de l'observatoire Lick, disposant d'une lentille d'un diamètre de 91 centimètres.

Architecture

L’observatoire, réalisé en pierre de taille de La Turbie, est formé d’une base carrée dont les quatre façades, parfaitement symétriques, sont identiques et animées par la présence de quatre colonnes ioniques. La base du bâtiment et une pyramide a plan coupé rappelant la forme d'un mastaba égyptien. Au-dessus de cette base se trouve le mur circulaire qui supporte la coupole. Celle-ci a un diamètre intérieur de 22, 4 mètres et extérieur de 23, 90 mètres, et elle pèse près de 100 tonnes. La particularité est qu’elle repose sur un flotteur annulaire (de l’eau additionnée de chlorure de magnésium qui forment une solution incongelable). Charles Garnier modifia le projet pour permettre un système parallèle de rotation de la coupole, grâce à des galets roulant sur des rails. À l’origine le déplacement de la coupole avait lieu grâce à un simple treuil manuel, jusqu’à ce qu’en 1888 un moteur électrique soit installé. Depuis la restauration du bâtiment en 1969, la coupole se déplace sur un chemin de roulement.

Voir aussi

Le site de l'Observatoire de Nice
- Liste des plus grandes lunettes
- Liste des observatoires astronomiques ==
Sujets connexes
Alpes-Maritimes   Architecte   Centre de recherches en géodynamique et astrométrie   Charles Garnier (architecte)   Chlorure   France   Gustave Eiffel   Ingénieur   La Turbie   Liste des observatoires astronomiques   Lunette astronomique   Magnésium   Mastaba   Nice   Observatoire Lick   Observatoire de la Côte d'Azur   Ordre ionique   Philanthropie   Raphaël Bischoffsheim  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^