Département d'Alger

Infos
----------------------- Le département d'Alger fut un département français entre 1848 et 1962. Considérée comme province française, l'Algérie fut départementalisée le 9 décembre 1848. Les départements créés à cette date le furent à partir des zones civiles des trois beyliks de l'État d'Alger récemment conquis. Par conséquent, la ville d'Alger fut faite préfecture du département portant son nom, couvrant alors le centre de l'Algérie, laissant à l'est
Département d'Alger

----------------------- Le département d'Alger fut un département français entre 1848 et 1962. Considérée comme province française, l'Algérie fut départementalisée le 9 décembre 1848. Les départements créés à cette date le furent à partir des zones civiles des trois beyliks de l'État d'Alger récemment conquis. Par conséquent, la ville d'Alger fut faite préfecture du département portant son nom, couvrant alors le centre de l'Algérie, laissant à l'est le département de Constantine et à l'ouest le département d'Oran. Le département d'Alger couvrait alors 54 861 km² pour 6 sous-préfectures, Aumale, Blida, Médéa, Miliana, Orléansville et Tizi-Ouzou. Ce n'est que dans les années 1950 que le Sahara fut annexé à l'Algérie départementalisée, ce qui explique que le département d'Alger se limitait à ce qui est aujourd'hui le centre-nord de l'Algérie. Cependant, les deux territoires du sud centraux étaient, jusqu'au 10 janvier 1957 et la création de l'organisation commune des régions sahariennes, administrés par le département d'Alger.

Réorganisation et indépendance

Département d'Alger après la réorganisation de 1956 Le 28 janvier 1956, une réforme administrative visant à tenir compte de la forte croissance démographique qu'avait connu le pays divise le département en quatre parties, qui deviennent le 20 mai 1957 le département d'Alger, le département de Médéa, le département d'Orléansville et le département de Tizi-Ouzou, amputant ainsi le département d'Alger de son arrière-pays. Le nouveau département d'Alger couvrait alors 3 393 km², était peuplé de 1 079 806 habitants et possédait deux sous-préfectures, Blida et Maison-Blanche (l'actuelle Dar El Beïda). Le département d'Alger est maintenu après l'indépendance de l'Algérie, et devient la Wilaya d'Alger par l'ordonnance de 1968.

Démographie

D'après les termes du recensement de 1954, le département d'Alger dans ses frontières d'après 1957 comptait alors 1 079 806 habitants, dont 720 177 musulmans et 359 629 non-musulmans, soit 66, 7% de musulmans. Si les musulmans représentaient la claire majorité de la population dans les arrondissements de Blida et Maison-Blanche avec 199 739 (83, 58%) musulmans et 39 237 non musulmans à Blida et 171 000 (87, 53%) musulmans contre 24 351 non-musulmans à Maison-Blanche, la situation était plus contrastée dans l'arrondissement même d'Alger. En effet, sur les 645 479 habitants que comptait ce dernier, 296 041 (45, 86%) étaient des non-musulmans et 349 438 (54, 14%) des musulmans, soit la plus forte proportion de non musulmans pour un arrondissement algérien à l'exception de l'arrondissement d'Oran.

Voir aussi

-Liste des départements français d'Algérie ==
Sujets connexes
Alger   Années 1950   Blida   Dar El Beïda   Département d'Alger   Département d'Oran   Département d'Orléansville   Département de Constantine   Département de Tizi-Ouzou   Département français   Liste des départements français d'Algérie   Miliana   Médéa   Oran   Sahara   Sour El-Ghozlane   Tizi-Ouzou   Wilaya d'Alger  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^