Jean-Baptiste de Montyon

Infos
Jean-Baptiste Antoine Auget, baron de Montyon, est un économiste, né et décédé à Paris (1733-1820).
Jean-Baptiste de Montyon

Jean-Baptiste Antoine Auget, baron de Montyon, est un économiste, né et décédé à Paris (1733-1820).

Sa vie

Après avoir été avocat au Châtelet en 1755, il devient maître des requêtes au conseil d'État, puis intendant de diverses provinces telles que Auvergne et Provence. Rappelé à Paris en 1775 pour devenir conseiller d'État, il fut nommé ensuite chancelier de Monsieur, frère du roi en 1880. Très fortuné, il crée à cette époque différents prix distribués par des sociétés savantes, notamment le Prix de vertu décerné par l'Académie française à des personnes méritantes, qui fut attribué pour la première fois en 1782. Il émigre au début de la Révolution et ne revient en France qu'en 1814 sous la Restauration. Lorsqu'il mourut, il laissa par testament à l'Institut de France les revenus d'un capital important destinés à récompenser des œuvres ou des actions édifiantes : le prix de vertu, un prix littéraire et un prix scientifique, tous trois furent appelés prix Montyon. Il est l'auteur de mémoires et études sur la société européenne et sur Michel de L'Hospital.

Son œuvre littéraire

- 1777 Éloge de Michel de l'Hospital, couronné par l'Académie française,
- 1788 Mémoire présenté au roi au nom de MM. le comte d'Artois, le prince de Condé et le duc de Bourbon, sur les périls qui menacent la royauté,
- 1792 Conséquences pour l'Europe, de la découverte de l'Amérique,
- 1801 Le Progrès de Lumières au ,
- 1811
Exposé statistique du Tonkin'',
- 1812 Particularités et observations sur les ministres des Finances depuis 1660.

Le prix de vertu

Le prix de vertu est encore décerné aujourd'hui mais les sommes attribuées sont devenues extrêmement minimes, cependant, une des clauses du testament du fondateur exige que tous les ans, il soit fait « lecture d'un discours qui contiendra l'éloge d'un acte de vertu ». Ainsi depuis 1819, un membre de l'Académie française se livre annuellement au délicat exercice consistant à faire l'éloge des lauréats vertueux et des vertus en général, prétexte pour réfléchir aux mœurs de son temps. C'est donc un tableau particulièrement original de l'histoire des mœurs que l'on peut découvrir à travers les discours prononcés par François Guizot, Alexis de Tocqueville, Thierry Maulnier, Jean Guitton, François Mauriac ou Érik Orsenna.

Bibliographie

2006 François Morvan Le Prix de vertu. Deux siècle d'éloges à l'Académie française (1822-2003). Éditions Klincksieck. 368 p.

Liens

- http://j_mirou.club.fr/m3.htm
-montyon
- http://www.fabula.org/actualites/article14594.php Catégorie:Naissance en 1733 Catégorie:Décès en 1820 Catégorie:Personnalité française Catégorie:Écrivain français
Sujets connexes
Académie française   Alexis de Tocqueville   Amérique   Auvergne   Europe   François Guizot   François Mauriac   Jean Guitton   Lumières (philosophie)   Michel de L'Hospital   Paris   Prix Montyon   Provence   Restauration française   Révolution française   Thierry Maulnier   Tonkin  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^